dimanche 14 avril 2024

Sang neuf - Jean-Christophe Chauzy

Sang neuf   -   Jean-Christophe Chauzy


























Casterman
Parution : 06/03/24
Pages : 256
Isbn : 9782203250994
Prix : 26.90 €


Présentation de l'éditeur


Un témoignage d’une rare intensité d’un combat pour la vie


En 2020, alors que le monde se confine, Jean-Christophe Chauzy, lui, est placé en chambre stérile. On vient de lui diagnostiquer une myélofibrose : sa moelle osseuse ne produit plus de plaquettes. Le pronostic vital est engagé, une greffe va être tentée, sa sœur Corinne sera la donneuse.
S’engage alors un violent combat contre la maladie. Jean-Christophe doit composer avec la lourdeur des soins, le découragement, la peur de mourir. Et quand il n’est pas le malade, comment réussir à être un mari, un père, un fils, un ami alors qu’il ne se sent plus que l’ombre de lui-même ?
Cru et intense, Sang Neuf est un témoignage. Le récit bouleversant et sans concession de son combat pour la vie, mais aussi un vibrant hommage à toutes celles et tous ceux qui ont œuvré, avec générosité, à sa guérison.

Jean-Christophe Chauzy

Après quatre albums parus aux éditions Futuropolis, Jean-Christophe Chauzy arrive chez Casterman au début des années 1990, et s’associe à différents scénaristes comme Denis Lapierre ou Thierry Jonquet. Son œuvre, déjà teintée de critique sociale, prend une nouvelle dimension en 2015 avec la publication de sa première série en solo, Le Reste du Monde, dans laquelle il explore les grandes fractures de la société contemporaine. En 2020, commence son long combat pour échapper à une leucémie aiguë. Aujourd’hui tiré d’affaire, il témoigne de ces heures sombres de sa vie, et de l’espoir de la guérison dans son nouvel album Sang Neuf (mars 2024). Il vit et travaille à Villeurbanne.

Source : Casterman



 Mon avis

Lorsqu'en avril 2020, Jean-Christophe Chauzy apprend qu'il n'a plus rien dans le sang, ni globules, ni plaquettes, que sa moëlle osseuse qui a pendant des années trop produit, s'assèche et qu'il a une "myélofribrose de niveau 3", terminé pour lui le déni.

Imaginer qu'il doit abandonner tout, qu'il va être privé de tout, ne plus être, ne plus rêver si on ne lui trouve pas un donneur de moëlle compatible.  C'est sa seule issue, la greffe.  C'est effrayant.  Sa jeune soeur Corinne est compatible et n'hésite pas un instant.  

Commence alors un parcours très difficile, nous sommes en plus en pleine pandémie, ce qui l'attend c'est la solitude, l'isolement, la chimio, la transfusion.  L'attente, la prise de la greffe, le rejet, les complications, il n'est pas au bout de ses peines.

Toutes ses émotions, états d'âme, douleurs, peurs, honte, déni, souffrances et espoirs, Chauzy nous les partage dans cet album en bichromie, il nous explique tout.  Un graphisme soigné, original où le noir et le rouge nous transmettent son témoignage, son combat contre la maladie.

Ma note : 9/10




samedi 13 avril 2024

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

 Ils ont rejoint mon Himalaya à lire




Voici les petits derniers, du belge essentiellement


La voix des saules - Nathalie Skowronek













Grasset
Parution : 06/03/2024
Pages : 176
Ean : 9782246835806
Prix  : 17,00 €

Présentation de l'éditeur

Contactée pour animer des ateliers d’écriture en milieu psychiatrique, Nathalie Skowronek, qui n’en a jamais dispensé, se demande bien ce qu’elle pourrait apporter à des gens atteints de troubles psychiques. Pourtant, sans en comprendre les raisons, elle accepte. Autour de la table, entre exercices d’écriture et confidences lâchées avec une sincérité qui la désarme, elle découvre une humanité en souffrance, digne, sans fard, sans complaisance sur son état de perte, prompte à rire d’elle-même. Elle y reconnaît cette éternelle difficulté de vivre qui attend consolation et reconnaissance. De quoi se poser la question : et elle, où en est-elle dans sa vie, qu’en attend-elle ?

Au fil des séances, de plus en plus confuse et vulnérable, elle voit la distance s’amenuiser entre les participants et elle. Basile qui fuit l’atelier car il lui cause trop d’hallucinations, Pierrot qui déconstruit les phrases des uns et des autres par des jeux de mots vertigineux, Lina, la fine mouche, qui se demande si leur animatrice va aussi bien qu’elle le dit. Sans nier le gouffre de souffrance qui les sépare, elle lit ses angoisses dans le regard de ceux à qui elle est censée apporter son soutien. Le vrai et le faux, l’art et la vie, le contrôle et le lâcher-prise, le dedans et le dehors, tout s’entremêle dans ce chemin qu’elle parcourt avec ses compagnons de détresse, où l’on croise aussi Virginia Woolf, Ionesco, Prévert, Stevenson. Jusqu’à avoir le sentiment de basculer de l’autre côté du miroir. C’est un nouveau monde qui se dévoile alors, où les faux-semblants, les conventions sociales, les zones de confort s’évanouissent.

Dans ce remarquable récit, aussi puissant que ses personnages sont fragiles, émouvant mais dépourvu de pathos, Nathalie Skowronek nous fait remettre en question une certaine idée de la normalité.

Il était le parrain de la première édition Walivres, le plaisir de retrouver sa plume

Les corps sensibles  -  Patrick Delperdange






























Quadrature
Parution : 01/04/24
Pages : 117
EAN : 9782931080429
Prix : 17 €

Présentation de l'éditeur



Vous avez pris ce livre en main et vous l’avez retourné pour lire le texte écrit à l’arrière. Vous voulez en savoir plus et vous faire une idée de ce qu’il raconte. Voir si cela peut vous intéresser.

Qui sont donc ces corps sensibles dont parle le titre ?

Eh bien, c’est vous.

Vous, oui, vous-mêmes. Qui êtes là, debout, un livre dans les mains.

Ce livre parle de vous.

Il parle d’un homme qui retrouve son frère pour vider la maison de campagne de leurs parents. D’un couple en vacances à Rome, qui n’arrive pas à trouver le sommeil parce qu’il fait trop chaud, surtout la nuit. D’une jeune femme qui ne supporte plus la vie que lui font mener ses deux jeunes enfants. D’un adolescent qui se rend compte que sa grand-mère ne sera bientôt plus qu’un souvenir pour lui.

Il parle de vous, de moi, de nous. De nous tous, qui sommes des corps.

Des corps humains.

Des corps sensibles.

Vous le savez bien, n’est-ce pas ?

Je l'apprécie en tant qu'actrice, je suis très impatiente de découvrir sa plume, d'autant plus que l'action se déroule dans la ville où j'ai grandi.

Elles iront voir la mer  -   Anne Sylvain




























Genèse
Parution : 15/03/2024
Pages : 196
Isbn : 9782382010365
Prix : 22.5 €

Présentation de l'éditeur



Gembloux,1920. Autour de la place du Wez, les habitants tentent encore de panser leur chagrin et de reprendre, vaille que vaille, le cours de leur vie. Entre la pompe à eau publique et le café L’Échappée Belle, se croisent Hippolyte, le vieux grincheux, Lucien, le gamin espiègle, le curé amoureux ou Robert, le patron du café. Il y a surtout Maria de la ferme Tout-Vent, son amie Celina et la fille de cette dernière, Léontine.

Alors que les élus inaugurent en grande pompe le monument aux Morts, ces trois héroïnes de l’ombre choisissent, face à la montée des fascismes, de poursuivre la lutte. Dans l’arrière-salle de l’Échappée Belle, elles se retrouvent avec leurs sœurs de résistance : Eva La Bretonne, Maryse La Comtesse ou Yvonne Le Perroquet. Et elles décident d’orchestrer un attentat contre l’argentier de ce nouveau parti autoproclamé « national-socialiste ».

La belle Léontine est aussi une femme amoureuse. En 1914, elle a épousé son ami d’enfance. Melchior lui est « pacifiste ». Dès le début des hostilités, la guerre a séparé les amants. Melchior a été arrêté et déporté. Chacun suivra sa route sans savoir ce que l’autre devient, s’ils se retrouveront un jour et même s’ils pourront encore s’aimer.

Ce roman est un magnifique hommage rendu à toutes ces femmes qui ont œuvré, avec les moyens du bord et souvent au prix de leur vie, au combat contre la haine et la tyrannie et dont les mérites n’ont jamais été reconnus.

Une plume que je ne connais absolument pas à découvrir, celle de Carène Ponte

Sur scène  L'incroyable histoire de Ginger et Lola  - Carène Ponte



















Fleuve
Parution : 04/04/24
Pages : 240
Ean : 9782265158023
Prix : 18.90 €

Présentation de l'éditeur

Le nouveau roman de Carène Ponte vous embarque à New York sur les planches de Broadway !

Ginger a toujours été une battante dans la vie. Partie de rien, elle a créé avec succès son restaurant et l’a géré de main de maître pendant dix ans. Quand le cancer a pointé son nez, il n’était donc pas question de se laisser aller. Mais ce matin-là, alors que le médecin lui annonce une récidive, Ginger accuse le coup.
La soirée piano-bar dans laquelle sa meilleure amie Lola l’entraîne lui fait oublier un instant la mauvaise nouvelle. De retour chez elle, nostalgique, Ginger déniche dans un carton de souvenirs une vidéo où elle chante un extrait de comédie musicale. C’était son grand rêve à quinze ans : chanter sur une scène à Broadway.
Elle se couche, sans trouver le sommeil. Elle ne le sait pas encore, mais elle a pris sa décision. Au diable les traitements et les médecins, elle veut profiter du temps qui lui reste.

Un petit tour en librairie et voici quelques graphiques de plus

Audrey Hepburn  -   Eileen Hofer et Christopher



















Michel Lafon
Parution : 15 juin 2023
Scénario :  Eileen Hofer
Dessin : Christopher
Pages : 319
Ean : 9782749950624
Prix : 25,95 €

Présentation de l'éditeur


Le magnifique biopic d'une icône de la mode

Découvrez la biographie intime d'Audrey Hepburn : "C'est sans aucun doute un des hommages les plus touchants qui a été produit sur maman", d'après le fils cadet d'Audrey Hepburn, Luca Dotti. Étoile du cinéma américain, icône de la mode depuis les années 1950, Audrey Hepburn a charmé le monde entier par son élégance naturelle et son regard pétillant. Pourtant, le destin n'a pas souri immédiatement à cette enfant élevée sous les bombes de la Seconde Guerre mondiale. Mal-nourrie, elle abandonne son rêve de devenir danseuse étoile, mais trouve refuge au théâtre et au cinéma. C'est finalement en devenant mère et ambassadrice d'UNICEF qu'Audrey découvre ses rôles préférés, et met à profit sa célébrité pour se consacrer aux plus démunis.

Amatrice de whisky je me suis laissée tenter par 

Whisky San  -   Rodhain-Alcante-Grande



















Grand Angle
Parution : 28/02/2024
Scénario : Fabien Rodhain-Alcante
Dessin : Alicia Grande
Pages : 136
ISBN 978 2 8189 8867 1
Prix : 24.90 €

Présentation de l'éditeur


L’incroyable histoire du père du whisky japonais.

Début du xxe siècle. Le jeune Masataka Taketsuru, héritier d’une prestigieuse lignée de brasseurs de saké, a un rêve inouï, inimaginable pour son pays et ses traditions : créer le premier whisky japonais. Défiant sa famille et le poids des coutumes, il se rend en Écosse, déterminé à y percer les secrets de ce breuvage divin.

Au fil des années, son histoire d’amour passionnée avec la jeune Rita Cowan et une rivalité intense avec Shinjiro Torii, son mentor devenu concurrent, tissent l’étoffe complexe de sa vie. Masataka parviendra-t-il à inscrire son nom au firmament de l’univers exigeant du whisky ? Et à quel prix ?

Whisky San est le récit d’une aventure humaine exceptionnelle faite de détermination, d’amour et de voyages, où la passion se dresse face aux obstacles.

Une jolie couverture dans les tons pastels a attiré mon attention

Fleur de nuit   -  Giovanna Furio-Marco Nizzoli



















Glénat
Parution : 17/01/24
Scénariste :Giovanna Furio
Dessinateur : Marco Nizzoli
Traducteur : Aurore Schmid
Pages : 112
Ean : 9782344062623
Prix : 20.50 €

Présentation de l'éditeur


Une histoire d’amour interdite et bouleversante au cœur de l’Italie fasciste.

Fleur de nuit est le titre du drame théâtral que la rebelle et anticonformiste Ester, sœur jumelle de Jacopo, écrit pour son frère et leur ami Hans lors de cet été torride de 1933. Le parfum de cette fleur, intense, entêtant, aux confins de la mort, les accompagnera toute leur vie. Les deux garçons vont vivre une histoire d'amour passionnée qui sera confrontée aux terribles contraintes et idéaux imposés par le régime fasciste. Jacopo est juif. Hans est allemand et deviendra un représentant du nazisme en Italie. Ils sont tous les deux prisonniers d’un pouvoir qui va les entraîner vers l’abîme, aux racines d’un mal qui s’oppose aux idéaux rêvés dans le décor de Venise.
Fleur de Nuit raconte l’une des périodes les plus noires de l’Histoire par le prisme d’un amour proscrit. Une tragédie humaine qui fait s’affronter les indomptables pulsions de l’âme : trahison et fidélité, xénophobie et idéalisme, pureté et vileté, jalousie et abnégation...

On termine avec une belle brochette, un collectif original

Miséricorde

Jean Van Hamme-Bazin-Bertail-De Jongh-Djief-Durieux-Efa-Munuera



















Dupuis
Parution : 03/11/2023
Pages : 96
Isbn : 9791034770687
Prix : 16.95 €

Présentation de l'éditeur

Un auteur de polar que ses personnages trahissent. Un tueur en cavale dans un club de parachutistes. Un scénariste qui n'aurait pu imaginer l'histoire d'amour dingue qui lui tombe dessus. Un marchand de pilules qui stoppent le temps. Ou encore une marieuse de la belle époque face à son plus grand défi. Voici quelques nouvelles que le célébrissime Jean Van Hamme a proposé de mettre en images à la crème des auteurs contemporains : Emmanuel Bazin, Dominique Bertail, Djief, Christian Durieux, Ricard Efa, José Luis Munuera et Aimée de Jongh.

Le résultat ? Des petites friandises narratives tour à tour tendres, roublardes, cruelles ou pétillantes, mais toujours surprenantes et écrites de main de maître.

Aucune miséricorde à espérer : vous ne lâcherez pas cet album avant de l'avoir terminé !


Belles lectures.

jeudi 11 avril 2024

La pouponnière d'Himmler - Caroline De Mulder ♥♥♥♥♥

 La pouponnière d'Himmler - Caroline De Mulder  ♥♥♥♥♥













Gallimard
La Blanche
Parution : 07/03/2024
Pages : 288
ISBN : 9782073035455
Prix : 21.50 €


Présentation de l'éditeur


Heim Hochland, en Bavière, 1944. Dans la première maternité nazie, les rumeurs de la guerre arrivent à peine ; tout est fait pour offrir aux nouveau-nés de l’ordre SS et à leurs mères « de sang pur » un cadre harmonieux. La jeune Renée, une Française abandonnée des siens après s’être éprise d’un soldat allemand, trouve là un refuge dans l’attente d’une naissance non désirée. Helga, infirmière modèle chargée de veiller sur les femmes enceintes et les nourrissons, voit défiler des pensionnaires aux destins parfois tragiques et des enfants évincés lorsqu’ils ne correspondent pas aux critères exigés : face à cette cruauté, ses certitudes quelquefois vacillent. Alors que les Alliés se rapprochent, l’organisation bien réglée des foyers Lebensborn se détraque, et l’abri devient piège. Que deviendront-ils lorsque les soldats américains arriveront jusqu’à eux ? Et quel choix leur restera-t-il ?

Reconstituant dans sa réalité historique ce gynécée inquiétant, ce roman propose une immersion dans un des Lebensborn patronnés par Himmler, visant à développer la race aryenne et à fabriquer les futurs seigneurs de guerre. Une plongée saisissante dans l’Allemagne nazie envisagée du point de vue des femmes.


Caroline De Mulder


Nationalité : Belgique
Né(e) à : Gand , le 07/08/1976
Biographie :

Caroline de Mulder est une écrivaine belge de langue française et professeure de lettres.

Élevée en néerlandais par ses parents, elle alterne ensuite des études en français et en néerlandais, primaires à Mouscron, secondaire à Courtrai, philologie romane à Namur, puis à Gand et enfin à Paris.

En 2010 , son premier roman "Ego Tango" (consacré au milieu du tango parisien, milieu qu'elle a elle même fréquenté assidûment), lui vaut d'être sélectionnée avec 4 autres écrivains pour la finale du prix Victor Rossel. Elle est la cadette de la sélection et remporte le prix. Elle a ensuite publié deux autres romans, "Nous les bêtes traquées" (2012) et "Bye Bye Elvis" (2014).

Elle publie en 2012 un premier essai : "Libido sciendi : Le Savant, le Désir, la Femme", aux éditions du Seuil. La même année, elle publie également un second roman, "Nous les bêtes traquées", aux éditions Champ Vallon, lors de la rentrée littéraire.

Elle obtient en 2018 le prix Auguste-Michot pour son quatrième roman "Calcaire" (2017), paru aux éditions Actes Sud. Son cinquième roman "Manger Bambi" (2021) remporte deux prix littéraires : le prix Transfuge du meilleur polar francophone et le prix Sade (ex æquo avec "Princesse Johanna" de Léo Barthe). Il est également finaliste de la première édition du prix Découverte – Claude Mesplède.

Son roman "La pouponnière d'Himmler" (2024), est une plongée romanesque saisissante dans l'Allemagne nazie envisagée du point de vue des femmes.

Caroline de Mulder réside à la fois à Paris et à Namur où elle est chargée de plusieurs cours de littérature aux Facultés Notre- Dame de la Paix. En 2023, elle rejoint l’équipe du seul master en création littéraire de Belgique francophone à l'École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre.

Source : Babelio

Mon avis

Nous sommes en Bavière en 1944, la fin de la guerre approche peu à peu. La première maternité nazie, Heim Hochland, semble préservée de tout, un grand parc, un étang, il ne manque de rien pour les futures mères et les nourrissons.  Un hâvre de paix en apparence.  Détrompez-vous, nous sommes dans un "camp de vie" à l'opposé des "camps de la mort", dans un Lebensborn, un programme imaginé par Himmler pour produire de futures recrues SS, pour créer une race aryenne pure. 

C'est un roman choral où trois personnes s'expriment tour à tour.

- Renée, une toute jeune française qui a dû fuir sa Normandie natale, cette jolie rousse en a bavé, elle arrive tondue après avoir été exhibée, malmenée dans son pays pour être tombée amoureuse d'Artur Fuerbag, un soldat allemand dont elle est enceinte.  Amoureuse, jeune, naïve, elle attend son enfant et pense à lui constamment, lui écrivant et attendant des lettres qui n'arrivent pas.

- Schwester Helga, est une jeune infirmière modèle qui veille sur les futures mères et les nourrissons. Elle est l'assistante administrative du docteur Ebner qui dirige le centre.  Elle est inconsciente de la finalité du projet, se donne corps et âme dans son travail.  C'est la seule à avoir un peu d'humanité. Elle rédige son journal et se pose des questions suite au dossier de Jürgen, un bébé un peu différent et sa mère Frau Geertrui.  

- Marek Nowak est un prisonnier politique polonais.  Il était à Dachau, il s'occupe à présent de l'entretien du parc et de la construction d'annexes au Heim.  Il repense à sa femme et à son enfant qui aurait dû naître, cela hante ses pensées mais alimente aussi l'espoir.

Un récit parfaitement maîtrisé qui nous donne un point de vue essentiellement féminin, une véritable immersion dans un Lebensborn.  On comprend bien la notion d'endoctrinement, le manque d'humanité lorsqu'un enfant ne répondait pas aux critères fixés, le sens du devoir mais aussi peu à peu des doutes, des interrogations par rapport à la finalité et la réalité du projet.

Un roman très visuel à la plume précise, sobre.  Un récit bien documenté.  On comprend que si on supprime une population, l'objectif est d'en recréer une autre, une race aryenne pure pour produire des recrues SS.  L'inimaginable pourtant issu de la pensée d'Himmler.  Des enfants enlevés, germanisés de force car racialement valables, des enfants sans identité, rejetés après la guerre car personne n'en voulait.  

Ce roman nous montre la cruauté de l'âme humaine mais nous parle aussi d'espoir.  J'ai beaucoup aimé la résilience de Marek.  Je ne vous en dis pas plus, c'est un livre à lire absolument.


Ma note : ♥♥♥♥♥


Les jolies phrases

Plus de sirènes, mais les dents de Renée continuent à claquer. La guerre arrivera.  Elle en est sûre.  Elle le sent, même physiquement, que la guerre est en train d'avancer dans sa direction. Respiration haletante, comme si elle courait.  Dans sa tête elle court si vite qu'elle ne dormira plus, ne se couchera plus, elle ne sera plus jamais chez elle  nulle part.  Elle le sent dans le picotement du bout de ses doigts.  Elle le sent dans ses os.  

Son dos coule ; pendant la nuit, les feuilles glissent les unes après les autres, il est un arbre nu, dont la vie s'enfuit en même temps qu'une sève malade, une sève grouillante de bactéries qui le dévorent et le digèrent. 

La vie a cette sale propension à broyer la beauté.  Rien ne survit mieux, pense-t-il, que les lâches et les crapules.  Elle était enceinte, aussi.  Et en ces temps de guerre, la vie fragile d'un enfant n'est faite que pour s'éteindre comme une bougie entre le gras du pouce et l'index.  

Et elle ne peut rester ici qu'à cause de l'enfant.  L'envahisseur est dehors et dedans : elle est envahie de l'intérieur.

Elle est devenue un creux rempli de ventre.  Une terre qui sèche à mesure qu'un arbrisseau y pousse, et elle se meurt à mesure que sous sa peau son enfant naît.  Une urne funéraire dans laquelle trempent des fleurs vives aux racines terrifiantes.

Elle se lève tous les jours, et son corps chancelle, treillis trop fin colonisé par une plante grimpante qui devient trop lourde.  Des os comme des brindilles creuses et nues étouffées par une verdure étrangère, et ses pas sont tout petits, et ses yeux manquent de lumière.


C’est une des phrases qu’il répétait, avant : « On a toujours le choix ». À tous ceux qui disaient, « Je n’ai pas eu le choix ». On l’a toujours. C’est juste qu’il n’est quelquefois pas facile à faire. Que dans certains cas il coûte très cher. Ceux qui disent « Je n’ai pas eu le choix » sont ceux qui ont choisi la facilité. Et soudain, il pense que si Wanda et lui avaient eux aussi fait ce choix-là, ils seraient en ce moment ensemble et heureux et rassasiés.


Il n’y a pas d’un côté le bien, de l’autre le mal, il y a de longues glissades dont on ne se relève pas, et des passages quelquefois imperceptibles de l’un à l’autre. Quand on s’en rend compte, il est déjà trop tard.

Le malheur et la solitude donnent aux contacts les plus fugaces une profondeur que le bonheur ne connaît pas.  Et une importance qui rend leur disparition insupportable.


Du même auteur j'ai lu

 Cliquez sur la couverture pour avoir accès à l'article

 






lundi 8 avril 2024

Prix Horizon 2024

Prix horizon 2024 -  Prix du deuxième roman de Marche en Famenne




C'est avec plaisir que je participe à ce joli prix depuis quelques années.

Notre comité de lecture se compose de huit personnes :  « Les passeurs de mots de la Dyle" 

Nous allons lire les romans des 5 finalistes, nous rencontrer et en parler avant de nous rendre le 18 mai prochain à Marche-en-Famenne pour une belle journée de rencontres et surtout l'attribution de de prix, présidé par Armel Job.


Pour cette édition, 208 comités de lecture belges et français, soit 1 592 lecteurs, participent à cette belle aventure littéraire !

Voici les 5 finalistes :

Qui sait    -  Pauline Delabroy - Allard




 














Gallimard
Parution : 18/08/2022
Pages : 208
ISBN : 9782072968143
Prix : 19.50 €


Présentation de l'éditeur


« J’attends que quelque chose se passe. Je crains, à tout moment, que ça ne fonctionne pas, qu’il y ait un problème, un chaînon manquant. Je ne vois pas comment cette opération pourrait se dérouler sans encombre. J’ai pris un numéro à l’entrée du service état civil, j’ai pris aussi mon air le plus désinvolte, comme si cela m’arrivait tous les mardis, d’aller me faire faire une identité. »

Avant d’être enceinte, Pauline ne s’était jamais posé la question de ses origines. Et puis cela devient crucial. Elle sonde alors le sens des mystérieux prénoms secondaires qui figurent sur sa carte d’identité : Jeanne, Jérôme, Ysé. Fantaisie et drame, fantasme et réalité se mêlent dans ce récit envoûtant, qui nous conduit tour à tour sur les traces d’une aïeule aliénée, d’un ami de la famille disparu et d’une héroïne de fiction. Avec Qui sait, Pauline Delabroy-Allard signe un deuxième roman virtuose, ode à la toute-puissance de l’imagination et de la littérature.


L'inaccompli   -  Christophe Jamin



















Grasset
Parution : 08/03/2023
Pages : 180
Isbn : 9782246833505
Prix : 19 €

Présentation de l'éditeur

Pierre et Gabriel deviennent amis sur les bancs de la faculté de droit, dans les années quatre-vingt.
Tout semble les séparer : le premier est né dans une famille bourgeoise, son père a fait la guerre d’Algérie, son grand-père une inavouable Seconde Guerre mondiale ; le second est issu d’un milieu modeste, fils d’un père juif qui, seul des siens à avoir échappé à la déportation, a fini par se suicider.
En vacances en Normandie, ils font la connaissance d’un couple de dissidents russes immigrés et de leur fille Sveta : irruption brutale du réel dans leur bulle estudiantine, qui leur fait entrevoir en même temps la tentation de l’engagement et la possibilité d’un amour.

Les trajectoires des deux garçons se séparent là.

L’un restera inaccompli pour avoir choisi de mener une vie retirée, tenant de son histoire familiale que les héros sacrifient ceux qu’ils aiment à leurs idéaux.

L’autre commettra l’irréparable en Russie, au nom de la justice.

Lorsqu’ils se retrouvent quarante ans plus tard à Villerville, la vie a passé sur eux, qui ont tenté de conjurer la violence d’un monde dont ils ont cru être les acteurs alors qu’ils n’en étaient que les héritiers.


Vivance  -  David Lopez




















Seuil
Cadre rouge
Parution : 19/08/2022
Pages : 288
EAN 9782021513790
Prix : 19.50 €

Présentation de l'éditeur


Une mauvaise herbe entre deux plaques de bitume. Le soleil printanier chauffant les pommettes. Une voiture brûlée dans un décor intact. Une maison en cours de réfection. Le lit d’une rivière redessinant ses contours. Viser une cible en plein centre. Viser une cible à côté. Marcher dans l’eau. S’entendre raconter une vie qui n’est pas la sienne. Être tenté de l’essayer pour voir ce qu’elle a de si désirable. Prendre une photo qui ne parlera qu’à soi. Attendre. Déblayer un chemin. Trouver une clairière. S’asseoir. Choisir sa route. La tension dans les muscles. Faire la course. Distinguer les couleurs. Trouver une personne belle. Le lui dire. S’installer près de l’eau. Écouter les histoires. Prendre le visage des autres. Se glisser dans leur peau. Vivance.

David Lopez est né en 1985. Vivance est son deuxième roman, après Fief (Seuil, 2017), prix du Livre Inter 2018, qui a connu un large succès critique et public.

Ada et Graff   -  Dany Héricourt





























Liana Levi
Parution : 25 août 2022
Pages : 288
ISBN : 9791034906390
Prix : 21 €

Présentation de l'éditeur



De cette journée comme de la précédente, Ada n’attend qu’une baignade dans la rivière sous les arbres et un signe de sa fille qui ne viendra pas. Bras et jambe dans le plâtre, Graff n’aurait jamais cru que tout s’interromprait en ces circonstances, qu’il lui faudrait quitter sa famille de cirque en pleine tournée. Pour lui comme pour elle, l’avenir semble à l’arrêt, l’horizon tout à fait barré. La vieille dame anglaise et l’ancien funambule tsigane ignorent que la vie les précipite déjà l’un vers l’autre. Car l’âge n’entame ni l’imagination, ni le désir, ni l’audace. Au jeu des hasards et des retrouvailles, le chambardement approche. Leur aventure, que tous ne voient pas d’un bon œil, pourrait les emporter loin, bousculant au passage bien des existences.

Entre passé et présent, entre Massif Central, Pays de Galles et Europe de l’Est, Ada et Graff raconte une histoire de liberté et d’amour portée par deux personnages lumineux et décalés.

Une rencontre entre gravité et grâce.

Appelez-moi César  -   Boris Marme




















Plon
Parution : 12/05/2022
Pages : 320
EAN : 9782259310994
Prix : 18 €



Présentation de l'éditeur

Appelez-moi César est un roman initiatique. L’histoire d’une bande de garçons partis marcher en montagne au cours de l’été 1994 et qui, de conneries en jeux de pouvoir, vont glisser peu à peu dans une spirale tragique. Pour comprendre leur groupe, il faut s’y immerger, sentir son souffle de liberté, partager sa bêtise joyeuse, se laisser happer par sa mécanique cruelle.

Vingt-cinq ans après les faits, Étienne, le narrateur, exprime le besoin absolu de dire la vérité, au-delà de la version officielle, sur ce qu’il s’est passé durant cette nuit terrible au cours de laquelle l’un des gars a disparu dans un ravin. Écrire devient alors pour lui un moyen d’exister à nouveau en dehors du mensonge et du secret. Il entend ainsi redonner à chacun la place qui lui revient, pour mieux reprendre la sienne. Il lui faut pour cela reconstituer chacune des journées qui ont précédé l’accident, car la vérité n’est pas si évidente, elle a plusieurs visages. Pour comprendre, il faut plonger dans le groupe, sentir son souffle de liberté, partager sa bêtise joyeuse, se laisser happer par sa mécanique cruelle.
Étienne raconte son histoire, celle de ce gamin de quinze ans, venu de sa banlieue aisée, et qui, jeté dans l’arène de l’adolescence débridée, fasciné par la figure insaisissable et dangereusement solaire du leader Jessy, a brisé les carcans de son éducation pour devenir un autre, et tenté, au gré des épreuves et des expériences émancipatrices de rivaliser avec les autres pour s’emparer du titre de César.



jeudi 4 avril 2024

La loi des probabilités - Rabaté & Ravard

 La loi des probabilités    -  Rabaté & Ravard















Futuropolis
Parution : 23/08/2023
Récit : Pascal Rabaté
Dessin : François Ravard
Pages : 88
ISBN : 9782754831949
Prix : 18 €

Présentation de l'éditeur

À la suite d’un examen de routine, Martin Henry apprend qu’il ne lui reste que 3 mois à vivre. Sous le choc, ce cruciverbiste de profession, au quotidien un peu morne, redécouvre derrière son bureau une affiche de baleine. Un rêve sans cesse repoussé d’aller voir au Canada ces majestueux cétacés.
Sans parler de son état, Martin parvient à convaincre sa femme de prendre des congés inopinés et les voilà partis à l’aéroport. Là, leur route va percuter, pour la première fois, celle de Séraphin Lanterne, assureur de son état, qui va sérieusement pimenter leur voyage. De fait, rien ne va se passer comme prévu.

Quiproquos improbables, timing impeccable, clins d’œil aux maîtres de la comédie visuelle, d’Hergé à Tati… La probabilité que l’on passe un bon moment est très élevée !


Pascal Rabaté

Pascal Rabaté est né en 1961.
En 1989 et 1990, il publie ses premiers albums (Exode, Les Amants de Lucie et Vacances, vacances) chez Futuropolis.
Entre 1992 et 1995, il entame Les Pieds dedans chez Vents d’Ouest
En 1997, il publie Un ver dans le fruit, et il s’associe avec Zamparutti le temps d’un album sur la Première Guerre mondiale, Ex voto.
À la lecture du roman Ibycus d’Alexei Tolstoï, il décide de l’adapter. Ce sera Ibicus, quatre volumes, totalisant quelques 500 planches qui paraîtront entre 1998 et 2001. Cette adaptation sera récompensée de nombreux prix dont l’Alph’Art du meilleur album à Angoulême et le prix Canal BD des libraires de bande dessinée.
En 2006, il revient chez Futuropolis avec Les Petits Ruisseaux et écrit La Marie en plastique avec David Prudhomme au dessin qui obtient un Essentiel au festival d’Angoulême.
2007 : Il obtient le Grand Prix de la critique ACBD.
Il réalise l’adaptation cinématographique des Petits ruisseaux avec Daniel Prévôt dans le rôle titre.
2011 : Sortie au cinéma de son second long-métrage Ni à vendre ni à louer, avec Jacques Gamblin et Maria de Medeiros.
2013 : Crève Saucisse, avec Simon Hureau au dessin, ainsi que Fenêtres sur rue, un livre-accordéon muet, publié chez Noctambules, en sélection officielle du festival d’Angoulême 2014.
2014 : Sortie de son troisième long-métrage Du goudron et des plumes, avec Sami Bouajila et Isabelle Carré et du Linge sale, avec Sébastien Gnaedig au dessin
En 2019, il adapte une nouvelle de François Morel : C’est aujourd’hui que je vous aime (Les Arènes)


© J-L Bertini

François Bravard



François Ravard est né en 1981.

Il rencontre Loïc Dauvillier en 2004, avec qui il réalise son premier album, Le Portrait, (deux tomes parus, éditions Carabas).

Il rejoint Futuropolis en 2011 avec La Faute aux chinois, avec Aurélien Ducoudray, avec qui il poursuit une collaboration fructueuse : Clichés de Bosnie et Mort aux vaches.

2018. Didier, la 5e roue du tracteur avec Pascal Rabaté.

2019. Chères Élites, avec James (Audie/Fluide glacial).

Enfin, François Ravard participe régulièrement à La Revue dessinée.

D.R.

Source /  Futuropolis

Mon avis

Loi de la probabilité : décrit le comportement aléatoire d'un phénomène dépendant du hasard.

Quelle est la probabilité que deux patients portant le même nom rencontrent leur cardiologue le même jour ?  C'est le cas de Henri et Henry Martin ?  

Quelle est la probalibité que l'un n'arrive en avance et l'autre en retard ?  Que le médecin se trompe de patient  et lui délivre un diagnostic qui n'est pas le sien ?  

Je l'ignore mais pour Henry Martin à qui on annonce lors d'une visite de routine qu'il n'a plus que trois mois à vivre, qu'il est foutu , cela va être un électrochoc qui va changer sa vie.

Car, il a un rêve Henry Martin, celui de voir des baleines au Canada.  Il va sortir de sa routine et enfin le réaliser  mais évidemment rien ne se déroulera comme prévu.

Petit clin d'oeil à Hergé avec un personnage, Séraphin Lanterne, assureur, un sosie pot de colle un peu emmerdeur qui fait penser à un autre Séraphin assureur !  et aussi  à l'univers de jacques Tati.

Cet album tout de bleu monochrome, faisant ressentir le froid du Canada se poursuit en comédie tendre, décalée.  Rabaté au scénario et Ravard au graphisme vous promettent une lecture agréable.

Ma note : 8.5