lundi 4 juillet 2022

Bilan de lecture de juin

Bilan de lecture de juin







Juin se termine, le temps du bilan mensuel. Le fait le plus marquant de ce mois est sans conteste la belle rencontre avec Marc Lévy. Heureuse de m'être rendue compte que je me trompais. Beaucoup de plaisir à la rencontre d'un auteur simple et très empathique. C'était aussi du bonheur de rencontrer des copines instagrammeuses;  Bref, un moment inoubliable , tout se trouve ici.

Côté lecture c'est mieux que le mois dernier, 10 lectures dont 4 romans graphiques.



Au départ de son histoire personnelle, la perte de son frère , que d'émotions !




C'est de son père enfant qu'il nous parle ♥



Deuxième roman que je découvre de mon compatriote Dominique Zachary, très joli roman ♥




Magnifique roman graphique sur le temps qui passe. 





Dans le domaine de la fantasy, le dessin est vraiment magnifique.





Le désir d'enfant, de paternité , un sujet peu courant au masculin.  Touchant.



Un incontournable , c'est vraiment la reine du thriller psychologique.




Le dernier de la trilogie, 9 hackers, Robins des Bois des temps modernes au service du peuple !




Brighton, la vie dans une ancienne salle de ciné, lorsque des amitiés se naissent, très beau graphique.






Elle a gagné le prix Laure Nobels, incroyable de réalisme.




Comme toujours, vous pouvez cliquer sur la photo pour accéder à ma chronique.  Un peu de patience, les chroniques manquantes arrivent. Mise à jour mensuelle.

dimanche 3 juillet 2022

A la recherche de Gil Scott-Heron Le parrain du rap - Thomas Mauceri et Seb Piquet

 A la recherche de Gil Scott-Heron    Le parrain du rap    -  Thomas Mauceri et Seb Piquet













Les Arènes-BD
Parution : 16 mai 2022
Pages : 228
Isbn : 979-10-375-0623-8
Prix : 28 €

Présentation de l'éditeur



Pendant longtemps, j’ai cherché à rencontrer Gil Scott-Heron, légende de la musique noire américaine, afin de réaliser un documentaire sur lui. Ma quête a été jalonnée de faux espoirs et de rendez-vous manqués. Il est mort le jour où je devais le rencontrer.

« Pendant des années, j’ai redouté le coup de téléphone d’un inconnu sorti de nulle part m’annonçant que Gil Scott-Heron était mort. Ce coup de fil, je l’ai reçu vendredi dernier. Le numéro de Gil s’est affiché sur mon téléphone. Mais ça n’était pas Gil qui appelait*. »

Non, ce n’était pas Gil. Cet inconnu sorti de nulle part, c’était une hydre à deux têtes. C’était Dorothée Nolan et moi, Thomas Mauceri.



Les auteurs



Sébastien Piquet fait du développement visuel pour les films d’animation depuis une dizaine d’années. Diplômé de l’école des Gobelins de Paris, il écume les studios français avant de tenter l’aventure en Nouvelle-Calédonie, où il participe activement à la création d’une série pour RFO. Il s’est expatrié aux États-Unis pour intégrer la prestigieuse compagnie Dreamworks. Il publie sa première BD en 2015 : Père ou impairs (Dargaud).


En 2000, Thomas Mauceri s’installe aux États-Unis où il étudie le cinéma. Puis il rentre en France et obtient sa maîtrise en Arts du spectacle. Thomas travaille comme documentaliste et assistant réalisateur.


L'avis de mon mari



Gil Scott-Heron, ce nom vous dit-il quelque chose?

Probablement pas. Celui que l’on surnomme le ‘parrain du rap’ était un poète, musicien et chanteur américain né en 1949 et décédé en 2011. Il était adulé par toute une frange de la communauté hip hop dont Kanye West qui d’ailleurs chantera lors de ses funérailles.

Le Rennais Thomas Mauceri qui a participé à ce roman graphique a découvert Gil Scott-Heron lors de ses années d’études aux Etats-Unis et l’idée de le rencontrer et de faire un film sur lui devient alors une obsession.

Malheureusement il ne rencontrera jamais son idole; son dernier déplacement à New York pour le voir coïncide avec le décès de l’artiste.



Pour moi, Gil Scott-Heron, c’est d’abord un titre ’The Bottle’ que j’avais en 45 tours dans les années 70.

J’ai (re)découvert cet artiste il y a quelques années lors de la réédition de ses albums.

Ce roman graphique nous raconte la quête de Thomas à la rencontre de Gil mais aussi par ce prisme nous conte par flashbacks successifs une partie de l’histoire des Etats-Unis depuis le début des Seventies : racisme, désoeuvrement de certaines villes du Sud, désillusion de la communauté afro-américiaine lors des victoires de Bush et Trump mais aussi liesse lors de l’élection d’Obama.

Tout cela est très bien rendu dans des tons variant du monochrome aux couleurs plus chaudes selon les situations.

Une lecture passionnante qui donne envie d’écouter sa musique, pierre fondatrice des musiques soul, R&B et hip hop actuelles. A noter que Gil a reçu un Grammy posthume en 2012, une manière pour l’industrie discographique américaine de se pardonner son oubli.



En fin d’ouvrage, on trouve la discographie détaillée avec une présentation pour chaque album.

Sa note :  9/10






 

A écouter :

Pieces of a Man, 1971 avec le fameux titre ‘The Revolution Will Not Be Televised’.

‘I’m New Here’ 2010, son dernier album avec une voix plus rocailleuse victime de plusieurs années d'abus d’alcool et de drogue mais tellement émouvant.







mardi 28 juin 2022

In waves - AJ Dungo

 In waves   -  AJ Dungo















Casterman
Parution : 21/08/2019
Pages : 376
Traduit par Basile Béguerie
Lettrage : Jean-François Rey
ISBN : 9782203192393
Prix : 23 €

Présentation de l'éditeur


La perte d’un être cher et la façon dont on traverse le deuil, en surfant comme on peut la crête d’une grosse vague. Tantôt au-dessus de l’écume, tantôt envahi et fracassé par le poids de l’eau.


Avec beaucoup de finesse et de pudeur, AJ Dungo, immortalise les instants de grâce de sa relation avec Kristen. La légèreté et l’émotion des premières rencontres, la violence du combat contre la maladie, la noblesse de la jeune femme qui se bat avec calme.
Il évoque en parallèle leur passion commune pour le surf, l’océan. Et évite très justement l’écueil du pathos en intercalant dans son récit personnel, un petit précis d’histoire du surf.





Mon avis

C'est un superbe roman graphique autobiographique que nous propose AJ Dungo chez Casterman.

C'est un double récit qu'il nous propose au départ de la passion de son amour Kristen pour le surf - en sépia -  et un hommage à l'amour de sa vie en bleu.

C'est une promesse qu'il avait faite à Kirsten de raconter leur histoire, magnifique récit sur leur relation, sur l'acceptation de la maladie, de la mort, la séparation.

C'est émouvant, présenté par petites touches, sans chronologie.

En sépia on découvre l'histoire de leur passion commune pour le surf, de son origine à Hawaï où les indigènes maîtrisent la mer.  Ensuite viendra le temps des beach boys (non pas ceux à qui vous pensez en premier).  On y découvre l'histoire de Duke Kahanamaku en 1890, les jeux olympiques de Stockholm, mais aussi comment Tom Blake en 1902 va améliorer les planches.

C'est très beau, la mer entre deux vagues, une évidence car la douleur de la perte "cela vient par vagues", le vide est constant mais le chagrin du deuil n'a pas de forme propre. 'Il va et vient"

Le trait est fluide, épuré.

De très belles émotions. 

Ma note :  9/10


Les jolies phrases

Après la mort de Kristen, j’ai passé beaucoup de temps seul, dans l’eau.
Mon isolement inquiétait mes proches.
Ils me demandaient comment j’allais et j’avais bien du mal à répondre.
J’ai fini par trouver les mots que je cherchais.
« Cela vient par vagues »
C’est une réponse un peu lapidaire mais juste.
Le vide est constant.
Mais le chagrin du deuil n’a pas de forme propre.
Il va et il vient.
Il demeure imprévisible. Il naît d’une tempête au loin, au plus profond de l’océan, à l’abri des regards, en faisant gronder les flots.
Il surgit canalisé, concentré, se forme, se précipite, chargeant de toute sa force avant d’atteindre le point de rupture.
Il croît jusqu’à ne plus pouvoir tenir sa forme. Il devient instable et s’effondre.
Il finit par se répandre en une surface uniforme et calme.



dimanche 26 juin 2022

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire



 


La rentrée littéraire n'est pas loin !  Avant tout découvrons quelques livres belges !


Une toute nouvelle collection voit le jour chez Academia ; la collection "Noirs desseins"  du polar et livre noir.


Absolution    -   Ludovic Pierard












Academia
Collection Noirs desseins
Parution : 10 juin 2022
Pages : 194
Isbn : 9782806106735
Prix : 18 €

Présentation de l'éditeur

Une petite ville secouée par une série de meurtres à la mise en scène étrange.
Un flic passionné et fougueux qui se lance à corps perdu dans l'enquête, alors que son couple est au bord de la rupture.
Une femme accablée de remords, n'aspirant plus qu'à une chose. Trouver l'absolution. À n'importe quel prix.
Un suspense haletant, un dénouement inattendu. Ce thriller bercé par l'album éponyme de Muse, célèbre groupe de rock britannique, ne laissera personne indifférent.

Un second titre dans la collection

L'affaire Octavia Effe   -   Ziska Larouge



























Academia
Collection Noirs Desseins
Parution : 10 juin 2022
Pages : 172
Isbn: 9782806106742
Prix : 17 €

Présentation de l'éditeur

Sur une route de campagne gersoise, un motard est laissé pour mort, renversé par une mystérieuse voiture rouge. Les enquêteurs, Joy Froissart et Michaël Cornillac, également couple à la ville, font une découverte déconcertante : l'homme n'est autre que le présumé mari de la romancière Octavia Effe, amie intime du maître Stephen King. Présumé, car ce Mathieu M. n'a pas d'existence légale. Présumé, car Octavia Effe a disparu et ne peut donc attester de l'identité de ce soi-disant époux. Vidée de tout objet personnel, sa maison est muette. Et si la vérité n'était qu'une histoire parmi d'autres ?

Merci à Emilie de Empaj éditions qui me propose la découverte suivante

L'Afrique pour se perdre   -   Fabienne Zutterman



























Empaj éditions
Parution : 25 mai 2022
Pages : 300
Isbn : 9792931011287
Prix : 16 €

Présentation de l'éditeur

Je voudrais pousser sur un bouton et devenir invisible. Partir vers où déposer mes songes, vers d’autres lieux, vers d’autres villes. Là où les vrais héros de roman marchent en silence sans oser se regarder... Vivre une aventure comme dans un roman, c’est le rêve de Milou. Démêler les nœuds de sa vie, se perdre avec Alix, John et Liz et surtout que leur père américain ne les retrouve jamais ! Le 14 août 1970. La main de Liz se glisse dans la vôtre et vous embarquez pour Kinshasa. Les émois de la petite et les tourments de sa mère se tissent sur la trame chamarrée de l’histoire du Congo et Zaïre nouveau-né de Mobutu. Une famille belge. Une peau dont la blancheur interpelle quand la petite Liz sent son cœur devenir résolument noir et battre à tout rompre les tempos zaïrois.


Une petite surprise de chez Michel Lafon

Latitudes    -   Odile Vuillemin



















Michel Lafon
Parution : 2 juin 2022
Pages : 320
Isbn : 9782749937465
Prix : 18.95 €

Présentation de l'éditeur



Je regarde ce cratère, le magma qui creuse ses rigoles, cette marmite percée qui laisse s’échapper de longs fleuves rouges, c’est comme un cœur qui pulse ses veines. Je suis au cœur de la vie. Je voulais voir un volcan, me voilà à l’origine du monde, la création devant mes yeux. Kra‑t avait raison, c’est « d’une beauté infernale ». C’est peut-être ça qui m’attire, cette quintessence de la vie. Cette perpétuelle ébullition souterraine qui résonne en moi. Un appel de la Terre. Un rendez-vous.

ODILE VUILLEMIN, comédienne emblématique de la série Profilage a toujours aimé se confronter au monde et à elle-même. Dès qu’elle ne tourne pas, celle qui se rêvait ethnologue assouvit sa passion pour les voyages et sa découverte d’autres cultures en partant seule. À travers ce premier récit, drôle, poétique et intime, elle nous montre à quel point chaque échappée est aussi un voyage intérieur qui fait bouger nos lignes, notre regard, et enrichit notre rapport aux autres.

La rentrée littéraire arrive dans ma boîte aux lettres

La vengeance des perroquets   -   Pia Petersen




















Les Arènes - Equinox
Parution : 25 août 2022
Pages : 272
Isbn : 9791037505965
Prix : 21 €

Présentation de l'éditeur



Plongez dans une intrigue technologique et actuelle avec le dixième polar de Pia Peterson.


À Los Angeles, un professeur de Stanford disparaît. Passionné par l’éthique numérique, il travaille sur les algorithmes et le secret de leurs boîtes noires, les fichiers sources. Bloquée à Paris par la fermeture des frontières, une artiste alerte l’opinion publique. En collant une série de pochoirs sur les murs de la ville, elle déjoue la censure, transgresse le totalitarisme sanitaire, dénonce les fake news. Les bad boys de l’art s’en emparent, les réseaux sociaux s’enflamment : des vidéos, des photos de ses oeuvres éphémères font le tour du monde.

L’attention des médias se braque sur l’homme qui inspire la street artiste et attise sa colère : Palantir, magnat du numérique et roi de la Silicon Valley.


Dans un genre différent dans la même maison d'édition

Par les chemins   -   Robert Macfarlane






























Les Arènes 
Traduit de l'anglais par Patrick Hersant
Parution : 25 aout 2022
Pages : 528
Isbn : 9791037506870
Prix : 24 €

Présentation de l'éditeur



Voyagez au côté de Robert Macfarlane et sillonnez les chemins à travers ce puissant éloge de la marche et des routes.


« Il existe entre l’écriture et la marche une alliance presque aussi ancienne que la littérature : pas de randonnée sans histoire, pas de chemin qui ne raconte quelque chose. »

Robert Macfarlane a passé des années à parcourir les routes et à interroger les liens entre les hommes et le paysage.

Tout commence un jour de printemps, quand il quitte sa maison de Cambridge pour suivre un ancien chemin de craie. Une aventure de trois ans le mène sur des voies antiques, des routes maritimes, des chemins de pèlerinage, des routes fracturées par la guerre et des sentiers escarpés de haute montagne.

Il suit la trace de marcheurs avant lui : poètes, soldats, chasseurs d’oiseaux, philosophes ou bergers. Il parcourt des routes périlleuses, sacrées ou intimistes. Chemin faisant, ce conteur merveilleux observe les paysages et explore leur histoire insoupçonnée pour la faire ressurgir sous ses pas.

D’une érudition scientifique et littéraire éblouissante, Par les chemins est une ode jubilatoire à la puissance de la marche, des routes, et de ceux qui les ont empruntées. Ce récit qui a déjà séduit plusieurs centaines de milliers de lecteurs est célébré depuis sa parution comme un chef-d’oeuvre de la littérature de voyage.

Envie de découvrir un premier roman chez Mercure de France

L'aveuglé   -   Anne Lorho





























Mercure de France
La Bleue
Parution : 25/08/22
Pages : 250
Isbn : 9782715260214
Prix : 21 €

Présentation de l'éditeur


À trente-huit ans, Guillaume travaille dans une banque new-yorkaise comme informaticien. Guillaume est un dandy, mais il a été défiguré par un accident. Aveugle et sans nez, il sent constamment sur lui des regards apeurés ou dégoûtés.À New York, les obstacles sont partout : Guillaume a donc développé des stratégies très élaborées pour se déplacer et comprendre le monde. Pour les rencontres amoureuses, c'est plus compliqué : il fréquente les prostituées chez qui il peut laisser libre cours à ses fantasmes. Mais ces relations..


Merci à Vanessa de m'avoir envoyé mes sélections pour la rentrée Gallimard

Chienne et Louve  -  Joffrine Donnadieu


















Gallimard
La Blanche
Parution : 18 août 2022
Pages : 352
Isbn : 9782072987830
Prix : 21 €

Présentation de l'éditeur

« Je veux respirer sur scène, entendre les trois coups chaque soir, commettre des crimes, des infanticides, des adultères, aimer éperdument, haïr follement, voyager à travers les époques, changer de sexe, m’empoisonner, mourir, renaître. »

Romy, vingt ans, arrive à Paris avec le rêve d’être comédienne. Pour subsister et payer le Cours Florent, elle travaille dans un club de strip-tease à Pigalle. Odette, vieille fille de quatre-vingt-neuf ans, la loge contre un loyer modique et un peu de compagnie. String à paillettes et crucifix devront faire bon ménage. Deux femmes s’apprivoisent, entre chien et loup. Elles nouent une relation faite de fascination et de dépendance, se renvoyant en miroir leurs corps meurtris, leurs solitudes, leurs folies, leurs enfances volées et surtout leur désir de vivre. Dans cette emprise mutuelle, jusqu’où serontelles capables d’aller ?
On retrouve ici la puissance viscérale de l’écriture de Joffrine Donnadieu, qui décrit avec acuité la violence des rapports sociaux, l’apprentissage du théâtre, la vie des corps.

Hâte de retrouver la plume de Carole Fives

Quelque chose à te dire   -   Carole Fives



























Gallimard
La Blanche
Parution : 18 août 2022
Pages : 176
Isbn : 9782072989780
Prix : 18 €

Présentation de l'éditeur

Elsa Feuillet, jeune écrivaine, admire l’œuvre de la grande Béatrice Blandy, disparue prématurément. Cette femme dont elle a lu tous les livres incarnait la réussite, le prestige et l’aisance sociale qui lui font défaut. Lorsque Elsa rencontre le veuf de Béatrice Blandy, une idylle se noue. Fascinée, elle va peu à peu se glisser dans la vie de sa romancière fétiche, et explorer son somptueux appartement parisien — à commencer par le bureau, qui lui est interdit…

Jeu de miroirs ou jeu de dupes ? Carole Fives signe avec Quelque chose à te dire un thriller troublant.

Dans la collection Verticales le 18/08/22

Un singe à ma fenêtre   -   Olivia Rosenthal



























Gallimard
Collection Verticales
Parution : le 18 août 2022
Pages : 176
ISBN : 9782072988783
Prix : 17 €


Présentation de l'éditeur

Tokyo, 1995. Des attentats au gaz sarin. Vingt-cinq ans plus tard, une enquête. Des témoins. Des scolopendres. Des veuves noires. Des oublis. Des murmures. Des non-dits. La narratrice peine à déchiffrer les signes équivoques qui lui parviennent. De rencontre en rencontre, elle se laisse traverser par ce que le pays cache et révèle.

Un apprentissage de l’abandon et du lâcher-prise.

Un premier roman en librairie le 25 août

Les petites amoureuses  -   Clara Benador




























Gallimard
La Blanche
Parution : 25 août 2022
Pages : 144
Isbn : Prix : 16 €

Présentation de l'éditeur

En 1941, Lola et les siens vivent à Vienne, en Isère. Pour fuir les persécutions contre les Juifs, ils quittent précipitamment la France et se réfugient à Casablanca. Dans cette cité foisonnante, la famille entame une existence d’expatriés, sans vraiment chercher à connaître ses habitants. Sauf Lola, qui profite de l’inattention de ses parents pour traîner dans les rues animées des quartiers populaires, et notamment à Bousbir, un quartier réservé à la prostitution de très jeunes femmes. Elle y fait la connaissance de Shéhérazade, une adolescente marocaine de son âge, avec qui elle noue une intense relation. Cette amitié interdite pousse progressivement Lola à sortir de l’enfance.

Dans ce premier roman, c’est l’atmosphère du Casablanca des années 1940 qui est magnifiquement ressuscitée, une ville où circulent les fantômes des stars du cinéma hollywoodien et ces deux adolescentes téméraires, en quête d’idéal.

Un auteur belge dans une toute nouvelle collection "Scribes" pour un premier roman

Au moins nous aurons vu la nuit   -   Alexandre Valassidis





























Gallimard
Scribes
Parution : 25 août 2022
Pages : 128
Isbn : 9782072995361
Prix : 15.50 €

Présentation de l'éditeur

« Toute cette époque, c’étaient des jours comme aujourd’hui. Des jours du ventre mou de l’été. Où le ciel s’affaisse. En se couvrant de longues traînées mauve et noir. De grandes fleurs tristes. »

Dans une ville où règnent la langueur et l’ennui, où des immeubles sombres barrent l’horizon, un jeune homme, Dylan, disparaît dans des circonstances propres à susciter toutes les interrogations. S’agit-il d’une fuite, d’une fugue, d’un meurtre ? Pour combler cette absence, le narrateur retrace ce qu’il sait de Dylan, approfondit son mystère, raconte les heures qu’ils ont passées tous les deux à errer au cœur de la nuit et qui ont peu à peu scellé leur amitié. Ces nuits à ne rien se dire, à observer. Jusqu’au jour où les deux jeunes hommes se surprennent à faire un détour dans leur itinéraire…
Au moins nous aurons vu la nuit est un livre fait d’ambiances, de brume, où les mystères semés sur le chemin ne sont pas certains d’être résolus. Entre rêve et réalité, entre récit et prose poétique, c’est le portrait émouvant et hypnotique de deux êtres qui cherchent désespérément à habiter le monde,
comme un hommage au cinéma et au roman noir.

On termine par une parution prévue le 1er septembre

La ligne de nage  -  Julie Otsula



























Gallimard
Du monde entier
Parution : 01/09/22
Trad. de l'anglais (États-Unis) par Carine Chichereau
Pages : 176
Isbn : 9782072958588
Prix : 19 €

Présentation de l'éditeur

Nageurs et nageuses de cette piscine que tous appellent « là en bas » ne se connaissent qu’à travers leurs routines et petites manies, et les longueurs, encore, encore. Ils y viennent à heure fixe pour se libérer des fardeaux de « là-haut ».

Alice, tout spécialement, trouve un grand réconfort dans sa ligne de nage. Et puis un jour, une fissure apparaît au fond, dans le grand bain, en préfigurant d’autres, celles de son cerveau. Pour elle, l’inéluctable fermeture résonne comme un clap de fin. Remontent alors à la surface des souvenirs de jadis, de l’internement dans un camp pour Nippo-Américains pendant la Seconde Guerre mondiale, d’une enfant perdue très tôt, pourtant si parfaite… Mais Alice oublie chaque jour un peu plus.
Là où il faudra bien se résoudre à l’enfermer, sa fille essaie de sauver quelques lambeaux du paysage fracturé qu’est devenue leur relation lacunaire.


Belles lectures estivales, on les découvre à la rentrée.

Tanger sous la pluie - Fabien Grolleau - Abdel de Bruxelles

 Tanger sous la pluie    -   Fabien Grolleau  -  Abdel de Bruxelles














Dargaud
Parution : 28/01/2022
Scénario : Fabien Grolleau
Dessins : Abdel de Bruxelles
Pages : 120
Isbn : 9782205079715
Prix : 21 €

Présentation de l'éditeur



Le 29 janvier 1912, Henri Matisse se rend à Tanger avec sa femme pour changer d'air. Il vient de perdre son père, il est déprimé, il cherche un nouveau souffle. Le couple s'installe à l'hôtel de la Villa de France, un palace sur les hauteurs de Tanger. Malheureusement alors qu'il ambitionne de peindre la nature marocaine, il pleut sans cesse sur Tanger ; ce qui le contraint à peindre dans sa chambre 35 qui deviendra mythique pour l'histoire de l'art.

En désespoir de cause, il demande un modèle. C'est ainsi Zorah, prostituée, qui est convoquée pour poser...




Fabien Grolleau



Fabien Grolleau est né en 1972. Des projets de BD plein la tête, il mène une carrière... d'architecte DPLG. En 2003, il fonde, avec Thierry Bedouet, la maison d'édition associative Vide cocagne. Il en est toujours un des éditeurs principaux, travaillant, entre autres, sur les livres de Thomas Gilbert, de Fabrice Erre ou de Fabcaro.

Tout en construisant sa baraque en bois au fin fond de la Bretagne, il court lui-même après les éditeurs. En 2011, il signe les deux tomes du "Masque du fantôme" (Delcourt, collection "Shampooing") et dessine dans plusieurs publications collectives : ‘Alimentation générale‘ et "Les Désobéisseurs", pour Vide cocagne, ‘Jade', pour Six pieds sous terre.

En 2013, il écrit le scénario de "Jacques a dit" (Sarbacane), mis en images par Thierry Bedouet. Pour Vide cocagne, il créé, avec Boris Mirroir, la collection "Épicerie fine". Il y publie deux séries : "Muffin", en solo, et "Dum", avec le dessinateur Abdel de Bruxelles.

En 2015, il scénarise la série "Le chevalier des sables" (Sarbacane), avec Robin Raffalli. En 2016, la parution de "Sur les ailes du monde" (Dargaud) devrait marquer la fin d'une longue collaboration avec Jérémie Royer autour du peintre Jean-Jacques Audubon.

Infatigable, il a de nombreux projets en cours. Grolleau le scénariste prépare la suite de ses (nombreuses) séries : "L'écureuil", "Le chevalier des sables", "Muffin" et "Dum". Grolleau le dessinateur sort "Mikaël ou le mythe de l'homme des bois", (Six pieds sous terre, 2016).

En 2018, il reforme son duo avec Jérémie Royer autour d'un album sur le célèbre naturaliste et paléontologue anglais, Charles Darwin dans : "HMS Beagle, Aux origines de Darwin" (Dargaud), puis en 2021 ils s'intéressent au célèbre romancier Robert Louis Stevenson dans "L"Étrange voyage de R.L. Stevenson".   source  Dargaud

Abdel de Bruxelles

Bruxellois d'adoption, Abdel de Bruxelles est un auteur d'origine franco-marocaine . Après plusieurs années à réaliser diverses illustrations et dessins de commande pour la presse et la communication, il crée le personnage d'Avril aux Éditions Carabas, avec Antoine Dodé, camarade rencontré durant ses études. Son travail apparaitra dans diverses revues comme la 'Revue dessinée', 'Topo', 'Fluide Glacial', 'Éduquer', ainsi que dans divers projets collectifs et personnels chez des éditeurs indépendant belges ou français. En 2014 il entame sa première collaboration avec Fabien Grolleau (auteur complet et éditeur) au scénario, en donnant vie au personnage DUM dans la série éponyme, qui sera publiée aux éditions Vide Cocagne. En 2017 Il dessine " Le conflit Israélo-Palestinien, 2 peuples condamnés à cohabiter" au côté de Vladimir Grigorieff dans la Petite Bédéthèque des Savoirs aux éditions Le Lombard. En 2019 il collabore avec la scénariste Théa Rojzman pour les éditions Fluide Glacial. Abdel de Bruxelles est également membre-fondateur du festival Bruxellois de BD indépendante : Cultures Maison.

Source : Dargaud


L'avis de mon mari



Cette très belle bd retrace les voyages de Matisse à Tanger en 1912 et 1913. Il ne cherche pas à coller parfaitement à la réalité mais nous conte l' (en)quête de Matisse dans la recherche d’une autre inspiration artistique.

Matisse a besoin de se ressourcer, de quitter Paris et de trouver de nouvelles idées pour sa peinture.

Tout d’abord la déception car il pleut à Tanger pendant plusieurs jours. Matisse déprime jusqu’au jour où la pluie cesse et que la lumière le pousse à peindre, dans les jardins d’un lord irlandais mais aussi le besoin de peindre un modèle local.

Ce modèle c’est une jeune prostituée Zorah, soeur du réceptionniste de l’hôtel où loge Matisse.

Un interdit plane donc sur la participation de cette jeune femme au travail de Matisse.

Zorah lui raconte une légende locale qui fait écho à sa propre histoire et à son secret que je ne vous révèlerai pas.

Matisse apparaît comme un personnage curieux de la nature, des coutumes et arts marocains mais aussi en même temps comme quelqu’un d’assez obnubilé, parfois colérique et égoîste. Il aurait pu aider Zorah mais ne voit même pas son rêve de quitter le Maroc. Une bd visuellement très belle, très fluide en l’absence de cases bien définies et une technique de coloriage particulière, pas plus de 2 à 3 couleurs à la fois, des dessins tout en rondeur.