dimanche 13 janvier 2019

L'arabe du futur Tome 4 - Riad Sattouf

L'arabe du futur 4       -    Riad Sattouf

Une jeunesse au Moyen Orient  1987-1992




Allary éditions
Roman Graphique
Pages : 288
Parution : le 27/09/2018
EAN : 978-2-37073-125-8
Prix : 25.90 €


Présentation de l'éditeur


Ce quatrième tome du succès mondial L’ Arabe du futur couvre les années 1987-1992.

Âgé de neuf ans au début de ce volume, le petit Riad devient adolescent. Une adolescence d’autant plus compliquée qu’il est tiraillé entre ses deux cultures – française et syrienne – et que ses parents ne s’entendent plus. Son père est parti seul travailler en Arabie saoudite et se tourne de plus en plus vers la religion… Sa mère est rentrée en Bretagne avec les enfants, elle ne supporte plus le virage religieux de son mari. C’est alors que la famille au complet doit retourner en Syrie…

Dans le premier tome (1978-1984), le petit Riad était ballotté, de sa naissance à ses six ans, entre la Libye de Kadhafi, la Bretagne de ses grands-parents et la Syrie de Hafez Al-Assad.
Le deuxième tome (1984-1985) racontait sa première année d’école en Syrie.
Le troisième tome (1985-1987) était celui de sa circoncision.
Ce quatrième tome, exceptionnel par son format (288 pages) et par ce qu’il révèle (le coup d’État de son père), est le point d’orgue de la série.
La série L’Arabe du futur est traduite dans 22 langues.

L'auteur nous en parle 




Mon avis

Quel bonheur de retrouver "L'arabe du futur 4" , un tome bien plus gros que les précédents.

Dans cette série, Riad Sattouf nous raconte son enfance.  Issu d'un mariage mixte; une mère française, un père syrien, avec ses deux frères Yahya et Fadi.

Dans cet album, Riad a 10 ans, nous sommes en 1988.  On découvrira l'adolescence car il se termine en 1992.

Après avoir passé cinq années en Syrie, Abdel son père compte accepter un poste de maître de conférence en Arabie Saoudite.  Il est hors de question pour sa maman d'aller vivre là bas, retour en France, en Bretagne au cap Frehel.  La famille s'éclate peu à peu.

Abdel lors de ses passages en France se montre de plus en plus remonté contre les juifs, il en voit partout, il devient raciste.

Riad perd ses notions d'arabe, son père Abdel, celles de français, il ne le pratique plus et lorsqu'il rentre il le baragouine plus que le parler.

Il a fait son pèlerinage à La Mecque et la religion prend une place de plus en plus grande, il devient fanatique, voire intégriste.

Saddam Hussein a pris le pouvoir, a envahi le Koweit, puis il sera vaincu ce qui anéantira Abdel.  Son regard sur les femmes changera également.

Riad lui devient adolescent, il devra s'adapter au collège en France, il change de look en se coupant les cheveux, il est partagé entre ses deux cultures.

Heureusement qu'il y a autant d'humour dans les dessins car la situation n'est pas simple entre ses parents et Riad nous expose son point de vue avec son regard d'ado.

Hâte à chaque fois de connaître la suite.  Excellent roman graphique.

Ma note : 9/10

Les jolies phrases

Dieu c'est le père Noël des adultes.  Il existe pas mais ça fait du bien d'y croire, ça fait rêver c'est tout.

C'est la vie, c'est comme ça, faut s'y faire, y a des gentils et des ordures , surtout des ordures en fait, mais l'humain est comme ça.

Du même auteur j'ai adoré

Cliquez sur les couvertures pour arriver à ma chronique






LE SALON DE LIRE C'EST LIBRE le 26 janvier 2019

5éme salon littéraire de Lire c'est libre

Samedi 26 janvier 2019


L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, texte


C'est la cinquième année que l'association Lire c'est libre organise dans les somptueux bâtiments de la mairie du 7 ème , rue de Grenelle 116 à Paris son salon littéraire.

Un super salon qui donne l'occasion de rencontrer 40 auteurs.  Il mélange la littérature contemporaine et le polar.

Les invités d'honneur cette année sont :

Karine Giebel et Jérôme Attal.

Demandez le programme :  voici la liste des auteurs présents

Aucune description de photo disponible.


Comme chaque année un beau programme.  C'est la quatrième année que je m'y rendrai.  Un chouette salon où l'on peut prendre le temps de rencontrer et discuter avec les auteurs et autre passionnés de la lecture.

Serez-vous présent ?  Nous aurons peut-être l'occasion de nous y rencontrer.

Petit bonus cette année, en plus des rencontres et débats, une lecture à voix haute sera proposée.

J'ai hâte.



samedi 12 janvier 2019

Soren disparu - Biefnot/Dannemark

Soren disparu         -   Biefnot-Dannemark

Soren disparu

Castor Astral
Parution : 10/01/2019
Pages : 248
ISBN version papier : 979-10-278-0201-2
Prix : 17 €

Présentation de l'éditeur



« Folle. Soren me rendait folle. Rien n’était jamais assez bien. »
« Musicien doué, subtil, producteur brillant. Mais voilà, il est passé à côté de tout… ou presque… »
« C’est trop bête, je ne lui ai jamais dit merci. »
« Personne ne l’a revu depuis ce soir-là. Un mois pour traverser un pont, c’est long… »
« Quatre à une table ce soir, qui parlaient de Soren. Blablabla. »
« Qu’est-ce qu’il a vu dans l’eau du fleuve, cette nuit-là ? La lune, bien sûr. La lune. »
« S’il n’avait pas démissionné, je l’aurais viré. »
« Et je ne sais pas pourquoi, au lieu de pleurer, je me suis mise à sourire. »
« Soren, t’es un salaud, je l’ai toujours su. Un salaud et un lâche. »

Une nuit, Soren disparaît. Ce n’est pas une star mais quelqu’un qui vit de et dans la musique depuis toujours. Est-ce un suicide ? Un accident ? Une fuite ?
À l’annonce de sa disparition, une centaine de voix se font entendre tour à tour. Mêlant échos, souvenirs et commentaires, des plus tendres aux plus acides, elles tissent un fascinant patchwork autour de… Soren disparu. Disparu et insaisissable – comme chacun de nous.

Les auteurs nous en parlent




Mon avis

Novembre 2017, c'est la dernière fois qu'on a vu Soren.  Il a quitté le taxi avant le pont.  Depuis on ne l'a jamais revu, il n'a jamais traversé ce pont, il n'est jamais arrivé à l'hôtel.  Soren avait 58 ans.

Mais qui était-il vraiment ?

Tour à tour producteur, musicien, organisateur de spectacles, père, amant, passionné, il a traversé 40 années de musique, c'est ce qui l'animait. Plongé au départ dans la vague punk, passant par la new-wave, compositeur d'un ballet, il a traversé tous les styles et courants musicaux.

Perfectionniste, méticuleux, bosseur mais aussi fragile, angoissé, père, frère, amant, ami, plus de 100  protagonistes nous parlent de lui et nous donnent leur avis. Partons à la découverte de Soren.

Chacun nous livre sa vérité concernant Soren, nous aide à savoir qui il était vraiment.  Mais en filigrane une question "nous connaissons-nous bien nous même ?"  "Quelle image donne-t-on de nous aux autres", ce sont les interrogations soulevées par ce récit aux voix multiples.

Quel sens donner à chacun à l'absence ?

De très courts témoignages nous dresse le portrait de Soren.  Il nous parle d'une époque, de l'évolution de la musique.  C'est un plaisir de reconnaître des lieux, des événements marquants, de se remémorer des chansons, de les fredonner en lisant.

Les amateurs de musique y trouveront un réel plaisir je pense.

Un roman qui nous interroge également sur la surproduction dans le monde artistique, sur l'absence, le silence.  Créer n'est-ce pas une manière de vivre et de se protéger ?

C'est une prouesse ce récit à quatre mains, plus de cent voix résonnent et nous parlent d'une seule personne, comme un kaléidoscope chacun nous partage sa perception.  Les récits se recoupent, nous permettant d'imaginer Soren et nous permettant aussi peut-être de nous trouver.

Un tout grand merci à Véronique et Francis pour cette avant première.

Ma note : 7.5/10

Les jolies phrases

Je ne sais pas ce que je veux faire de ma vie, mais je vois très bien ce que je ne veux pas.

Si j'ai retenu quelque chose de mes études d'histoire de l'art, c'est qu'on ne comprend rien du tout de ce qui se passe autour de nous, c'est seulement lorsqu'on a pu prendre vraiment du recul que l'on commence à percevoir le sens des choses.

La vie est une tragédie - quand on regarde de près. Mais avec un peu de recul, c'est une comédie.

Le vrai problème, m'avait dit Soren, c'est peut-être que les gens sont gavés, ils ont tout, trop de tout, il ne leur manque sans doute que l'essentiel...

Un écrivain, vous lui donnez deux fois rien et il en fait tout un plat.  Sans les livres, on n'aurait plus qu'à manger la vie toute crue, et sans sel.

Le seul moyen de rester pareil à soi même serait de demeurer seul, quelle horreur !, avait lancé Soren, qui avait ajouté que nous sommes autant de personnes qu'il y a de rencontres et d'histoires de notre vie.

On n'a jamais que des fragments de ce qui se passe dans le coeur et dans la tête des gens, des échos.

C'est bizarre, la vie.  Souvent elle déjoue nos plans.  On prend un train, on se dit que c'est parti peinard pour mille ans, et voilà que ça déraille et on est en route pour ailleurs, parce qu'on a rencontré quelqu'un et que ...  Si les gens savaient...

Des mêmes auteurs j'ai lu

Cliquez sur la couverture pour lire mon billet

Résultat de recherche d'images pour "place des ombres après la brume kyrielle"










dimanche 6 janvier 2019

Les beaux étés - La fugue / Zidrou et Jordi Lafebre

Les beaux étés  5  

La fugue        - Zidrou et Jordi Lafèbre



Dargaud
Dessinateur : LAFEBRE JORDI
Scénariste : ZIDROU
Coloriste : LAFEBRE JORDI
Parution : 09/11/2018
Pages : 56
EAN :9782505074007
Prix : 14 €

Présentation de l'éditeur


La fin de l'année 1979 approche doucement. Les Faldérault ne peuvent pas dire qu'ils en gardent un bon souvenir : Madeleine déteste aussi bien son travail de vendeuse de chaussures que la femme qui l'a engagée, cette pingre de Delmotte, et Garin a proposé à Pierre de reprendre la série « Zagor », celle-là même que Pierre ne peut décidément plus voir en peinture ! Bref, il est vraiment temps que l'année se termine !

Pour se changer les idées, les Faldérault décident de fêter Noël au soleil ! Néanmoins, toute la petite famille ne sera pas de la partie puisque Julie-Jolie reste à la maison pour préparer ses examens. Ce n'est pas non plus du goût de Louis qui avait prévu d'assister au concert de Pink Floyd à Londres et dont les plans sont bouleversés à la dernière seconde. Les voilà donc partis pour des vacances qui s'annoncent mouvementées... surtout lorsque Louis décide de fuguer en cours de route...

Mon avis

Noël 1979 dans la famille Faldérault.  Ce ne fut pas une année mémorable au contraire.
Madeleine n'aime pas son travail dans le magasin de chaussures de Madame Delmotte, une vieille pingre pimbêche !

Julie prépare sa session d'examen.

Pierre file au chevet de Garin sur son lit d'hôpital, celui-ci lui propose de reprendre "Zagor", la série pour laquelle il a été longtemps assistant, reportant plus d'une fois leur départ en vacances.... Oui mais aujourd'hui il a d'autres projets, il aimerait sortir sa série, son personnage...

Louis, 14 ans  a acheté des billets pour le concert de Pink Floyd et aimerait à tout prix y assister.

Bon on ne roule pas sur l'or mais Pierre décide d'emmener sa petite famille dans le Sud avec Mam'zelle Estérel.

Un peu de soleil pour finir l'année, oui mais au premier stop Louis disparaît et fugue...

L'occasion pour toute la petite famille de se remettre en question...

Suite dans l'album, une série que j'adore et retrouve toujours avec autant de plaisir.

A lire,  avec une petite nouvelle en bonus.


Ma note : 9/10

Une jolie phrase

La gentillesse, c'est de l'amour par petites bouffées, qu'on donne à la petite cuillère.

Dans la même série je vous conseille vivement :

Liens vers les articles en cliquant sur la couverture.





samedi 5 janvier 2019

A vos risques et périls - Pascale Maret ♥

A vos risques et périls   -  Pascale Maret



Editions Thierry Magnier
Collection romans adolescents
Parution : septembre 2007
Pages : 176
ISBN : 9782844205810
Prix : 8.70 €

Présentation de l'éditeur

Un nouveau concept de téléréalité : une île déserte, six adolescents livrés à eux mêmes sous l’œil des caméras, tenus de garder la cohésion du groupe pour gagner.

L'auteure



Pascale MARET est professeur agrégée de lettres modernes. Elle a épousé un géologue avec qui elle a vécu à Abidjan, Buenos Aires, Abu Dhabi, Rangoon et Caracas. Et aussi en région parisienne, où elle réside actuellement, ce qui est finalement assez dépaysant pour une fille de la Haute-Loire. Elle et son mari ont adopté trois enfants. C'est, depuis l'enfance, une lectrice du type pathologique, capable de s'abîmer une nuit entière dans un roman. Elle n'enseigne plus mais elle aime retrouver l'ambiance des salles de classe pour dialoguer avec les élèves et essayer de leur faire partager son goût pour les livres.

Source éditions Thierry Magnier

Mon avis

Lecture scolaire du fiston, dévorée sur l'après-midi avec beaucoup de plaisir.

Juillet 2006, six jeunes sont héliportés sur une île dans l'océan indien pour vivre une expérience de deux mois, un jeu télévisuel.  Ils forment le commando Hibiscus et vont devoir faire preuve de solidarité pour empocher la somme de 10.000 euros.

Ils sont de milieux différents.  Je vous présente l'équipe.

Sam pour Samir  vient d'une cité de banlieue, c'est le rebeu de service. Il a vécu les émeutes l'année précédente. Il fait partie d'un groupe de hip hop.

Charles de machin chose, le bourgeois, meneur du groupe au départ, il a l'âme boy scout, le profil du bon élève.

Mickaël le baraqué est rugbyman, musclé mais aussi sensible, est le troisième garçon.

Côté filles :

Bernadette, la black qui n'a peur de rien, elle est là pour gagner afin de se payer ses études d'infirmière.

Aphrodite, la boulotte du groupe, un peu ronde, un peu gauche qui fait du théâtre.

Et enfin Vanessa la bombasse, la nana super canon, blonde, bimbo, elle est là pour devenir une star.

L'endroit.  C'est l'île de Sondali, elle fait partie de Yakong, un pays où le pouvoir en place est une dictature émanant de la junte militaire.  La corruption y règne en maître, la preuve ils ont loué l'île pour le tournage de l'émission pour empocher le fric.

Le décor étant planté, le jeu peut commencer.  La prod et ses caméras ne lâchent pas les participants d'une semelle, pas une seconde de répit.  En route pour l'aventure, que le show commence.  Les surprises et rebondissements seront au rendez-vous.

Un roman qui parle de télé-réalité mais pas que, il parle aussi des différences, de la solidarité, des inégalités, de démocratie, d'entraides...

Je ne veux pas vous en dire plus si ce n'est que c'est intelligent,palpitant.  Cela se lit très rapidement grâce aux courts chapitres où chacun s'exprime tout à tour.

Excellent.

Ma note : encore un coup de ♥


Les jolies phrases

Je me rends bien compte qu'on ne peut pas cacher éternellement la vérité, ni à soi-même, ni aux autres.

Leur combat était juste, même si nous nous sommes trouvés là au mauvais moment.

Alors qu'eux faisaient les clowns pour distraire de leur ennui insondable.... leur vie en jeu pour dénoncer l'injustice.    162