jeudi 30 juillet 2015

Entre mes mains le bonheur se faufile Agnès Martin-Lugand ♥♥♥♥♥

Entre mes mains le bonheur se faufile

Agnès Martin-Lugand
















Michel Lafon
Parution 05/06/2014
Prix : 16.95 € 
ISBN : 9782749922096
Pages : 336
Format : 14/22,5

Avis de l'éditeur


Depuis l’enfance, Iris a une passion pour la couture. Dessiner des modèles, leur donner vie par la magie du fil et de l’aiguille, voilà ce qui la rend heureuse. Mais ses parents n’ont toujours vu dans ses ambitions qu’un caprice : les chiffons, ce n’est pas « convenable ». Et Iris, la mort dans l’âme, s’est résignée.

Aujourd’hui, la jeune femme étouffe dans son carcan de province, son mari la délaisse, sa vie semble s’être arrêtée. Mais une révélation va pousser Iris à reprendre en main son destin. Dans le tourbillon de Paris, elle va courir le risque de s’ouvrir au monde et faire la rencontre de Marthe, égérie et mentor, troublante et autoritaire…

Portrait d’une femme en quête de son identité, ce roman nous entraîne dans une aventure diabolique dont, comme son héroïne, le lecteur a du mal à se libérer.

L'auteur




Psychologue de formation, elle s'est tournée vers l'écriture et a publié un premier roman, Les gens heureux lisent et boivent du café, en auto-édition sur la plate-forme Kindle d'Amazon.com le 25 décembre 2012. Vite repérée par des blogueurs littéraires proches du milieu de l'auto-édition, elle a été abordée par Florian Lafani, responsable du développement numérique des Éditions Michel Lafon, avec une proposition d'entrer dans l'édition traditionnelle. Le roman une fois entré au catalogue de Michel Lafon, l'éditeur a assuré des traductions dans plusieurs langues européennes, notamment en espagnol, italien, néerlandais, polonais et turc.   

Source : Wikipédia


Agnès Martin-Lugand est l’auteur des best-sellers Les gens heureux lisent et boivent du café et Entre mes mains le bonheur se faufile. Le premier s’est vendu à plus de 300 000 exemplaires en France et sera bientôt adapté au cinéma. La vie est facile, ne t’inquiète pas en est la suite.


Mon avis

C'est en avril dernier que j'ai découvert la plume d'Agnès Martin-Lugand avec "Les gens heureux lisent et boivent du café", dont la suite m'attend dans ma bibliothèque . J'avais bien aimé alors lorsque Julie, ma binôme Les petites lectures de Scarlett me l'a suggéré en lecture commune, j'ai été ravie.

Iris a 31 ans, elle vit en province avec Pierre, son mari depuis dix ans. La routine s'est peu à peu installée dans leur couple, Iris en souffre. Pierre est médecin et ne vit que pour l'hôpital. Iris travaille dans une banque, cela ne la passionne guère.  Elle s'évade dans son grenier avec sa vieille Singer, en créant des modèles. C'était son rêve la couture mais la vie et surtout ses parents ne la prenaient pas au sérieux et avaient d'autres projets : une école de commerce.

Avant de se marier, elle avait postulé pour une école de couture pour poursuivre sa passion mais n'ayant jamais reçu de nouvelles, elle pensait ne pas avoir de talent.

Lors d'un repas dominical, elle apprend par hasard que la réponse favorable était arrivée mais ses parents lui ont toujours cachée, cela ne faisait pas sérieux, pas assez bien sans doute.

Iris est bouleversée de cette révélation, elle réalise qu'elle aurait pu avoir une autre vie, s'épanouir par sa passion.  Quelques jours plus tard, elle annonce à Pierre qu'elle a démissionné de la banque et souhaite s'inscrire à un stage de six mois à Paris pour réaliser ce rêve.  Six mois dans une vie c'est peu.

Pierre a d'autres projets mais accepte bon gré mal gré.  Son soutien sera faible, s'accrochant pour sa part à sa carrière...

Iris part pour Paris et une autre vie.  Elle rencontrera Marthe qui finance et supervise l'atelier, ainsi que son bras droit Gabriel.  Deux personnes qui marqueront sa vie...

Voilà le point de départ de ce roman qui nous mène dans le monde de la haute couture et des réceptions parisiennes.

Amour, raison, passion, emprise, domination sont des thèmes abordés avec beaucoup de simplicité. Les personnages vous accompagneront bien au delà de la lecture. Une lecture facile, rapide et addictive. Un roman idéal pour se vider la tête, une très bonne lecture de vacances.

J'aime le style d'Agnès Martin-Lugand ; simple, efficace, direct. Elle va à l'essentiel et a le don de distiller petit à petit des éléments qui vous tiennent en haleine et vous conduisent ailleurs que là où vous pensiez arriver.  L'analyse psychologique des personnages est fine.  C'est un livre sur les choix, dilemme quelle voie faut-il suivre, Aller au bout de ses rêves ?, suivre la voie de la raison ? ou celle du coeur ?

Une plume précise avec beaucoup de fraîcheur et de fluidité. Parfois légère mais aussi plus sombre, une certitude, une grande sincérité.

Vous l'avez compris un coup de coeur pour moi et encore une très belle lecture commune.

L'avis de Julie c'est ici










Les jolies phrases  

Nous étions devenus des étrangers, ne parlant pas la même langue, incapables d'écouter l'autre et de comprendre ses attentes.

Être autodidacte ce n'est pas une tare au contraire.

Travaille. Existe pour et par toi-même.  Ta réussite lui fera comprendre à quel point il a de la chance de t'avoir, et comme par magie, il s'occupera de toi.

Marthe croyait en moi.  Jamais je n'aurais osé rêver à un pareil retournement de situation.  Le destin, le hasard avaient mis sur ma route une femme exceptionnelle qui avait vu en moi ce que personne n'avait jamais remarqué,(....), exprimer ma vraie personnalité, trouver celle que j'étais.


Ce fut chacun de son côté que nous nous rendîmes sur les lieux de la soirée.  Un couple, deux voitures.  Chercher l'erreur.

Nous traversions de grandes plages de silence, comme si nous n'avions rien à nous dire, ou que le dialogue pouvait nous faire glisser sur une pente dangereuse.

Ses regards ne trompaient pas, je comptais pour lui, ça me faisait du bien, ça me faisait du mal.

Rencontrer un mentor avait été un événement exceptionnel dans ma vie. Le perdre par ma faute était une douleur encore plus exceptionnelle.  En quelques phrases assassines, elle m'avait offert : ma confiance en moi, mon talent, ma passion, une nouvelle vie, une mère spirituelle.

Je rirais au nez de quiconque me dirait que l'on ne peut pas aimer deux personnes à la fois.  Si, c'était tout à fait possible.  Sauf qu'on aimait pas de la même façon.

1 commentaire:

scarlett21 a dit…

Après quelques jours, je me rends compte que je garde beaucoup de tendresse pour Iris et Gabriel. Donc une jolie lecture même si ce n'est pas un coup de coeur :)