samedi 27 juin 2020

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire -  Les petits derniers


Il en est un que j'attendais et vais sans doute dévorer très vite :

Peau d'homme      - Hubert et Zanzim

Peau d'Homme

Glénat
Collection 1000 feuilles
Parution : 03 juin 2020
Scénario : Hubert
Dessin : Zanzim
Pages : 160
Ean : 9782344010648
Prix : 27 €

Présentation de l'éditeur

Sans contrefaçon, je suis un garçon !

Dans l’Italie de la Renaissance, Bianca, demoiselle de bonne famille, est en âge de se marier. Ses parents lui trouvent un fiancé à leur goût : Giovanni, un riche marchand, jeune et plaisant. Le mariage semble devoir se dérouler sous les meilleurs auspices même si Bianca ne peut cacher sa déception de devoir épouser un homme dont elle ignore tout. Mais c’était sans connaître le secret détenu et légué par les femmes de sa famille depuis des générations : une « peau d’homme » ! En la revêtant, Bianca devient Lorenzo et bénéficie de tous les attributs d’un jeune homme à la beauté stupéfiante. Elle peut désormais visiter incognito le monde des hommes et apprendre à connaître son fiancé dans son milieu naturel. Mais dans sa peau d’homme, Bianca s'affranchit des limites imposées aux femmes et découvre l'amour et la sexualité.

La morale de la Renaissance agit alors en miroir de celle de notre siècle et pose plusieurs questions : pourquoi les femmes devraient-elles avoir une sexualité différente de celle des hommes ? Pourquoi leur plaisir et leur liberté devraient-ils faire l’objet de mépris et de coercition ? Comment enfin la morale peut-elle être l’instrument d’une domination à la fois sévère et inconsciente ?

À travers une fable enlevée et subtile comme une comédie de Billy Wilder, Hubert et Zanzim questionnent avec brio notre rapport au genre et à la sexualité… mais pas que. En mêlant ainsi la religion et le sexe, la morale et l’humour, la noblesse et le franc-parler, Peau d’homme nous invite tant à la libération des mœurs qu’à la quête folle et ardente de l’amour.

Autre album que j'avais envie de découvrir :

Le col de Py  Histoire de vies ...       Espé

BD COL DE PY (LE)

Bamboo  -  Gran Angle
Parution : 03 juin 2020
Pages : 104
Isbn : 978-2-81897-617-3
Prix : 17.90 €

Présentation de l'éditeur


Certains histoires s’inventent, d’autres se racontent…Une transmission d’amour et de vie entre deux êtres.


Camille et Bastien attendent leur deuxième enfant. Un moment de joie. Mais le bonheur est de courte durée. À la naissance de Louis, le diagnostic tombe. Louis est atteint de graves malformations cardiaques. Vu son âge, l’important est de gagner du temps avant une intervention qui peut s’avérer fatale… Durant ces mois de tension et d’incompréhension, les parents trouvent du réconfort du père de Camille, qui vient les aider malgré le cancer qui le ronge petit à petit… Ces longs moments d’attente vont se transformer en mois d’échanges, de jeux, de tendresse, d’émotion et d’amour entre Louis et Pablo, qui resteront à jamais gravés dans leur vie.

Et pour terminer, le premier de la rentrée littéraire, belge en plus ♥  tout pour me plaire

Sexy summer  -  Mathilde Alet


Flammarion
Parution : 26 août 2020
Pages : 192
Isbn : 9782081502451
Prix : 17 €

Présentation de l'éditeur

« Elle n’a pas vraiment peur, de quoi aurait-elle peur ? Des chiens de garde assoupis, des curieux mal planqués, du mouvement d’un voilage ? Ce ne sont pas les inconnus qui l’effraient, ce sont ceux qui savent. Ici en un sens elle est sauve. Personne ne connait le poids de l’amour dans son ventre. »

Juliette souffre de la « maladie des ondes ». Raison de son déménagement au coeur d’une zone blanche de Belgique. Fille de la ville, que va-t-il lui arriver dans ces paysages plats et mornes où la violence couve autant que l’humanité ?

Alors que ses parents pensent l’avoir protégée du plus grave, Juliette se cherche et grandit dans son monde, flottant, entre ombre et lumière, auprès de Tom, le garçon à la peau de litchi, et au gré des joies et des embûches que la vie place sous ses pieds.

L’étrangeté des campagnes belges forme le décor de ce roman âpre, l’histoire d’une jeune fille dont les rêves enfantins se heurtent à la difficulté de grandir.

Belle semaine de lecture à tous

Les étincelles - Julien Sandrel

Les étincelles -  Julien Sandrel

Les étincelles

Calmann Lévy
Parution : 26/02/2020
Pages : 324
EAN : 9782702166369
Prix : 19.50 €

Présentation de l'éditeur

LES GRANDS EMBRASEMENTS NAISSENT DE PETITES ÉTINCELLES

La jeune Phoenix, 23 ans, a le goût de la provocation, des rêves bien enfouis, et une faille terrible : il y a trois ans, son père, un scientifique, s’est tué dans un accident de voiture en allant rejoindre une autre femme que sa mère.


Depuis, Phoenix le déteste. À cause de lui, elle a abandonné études et passions et enchaîne les petits boulots. Mais un jour, dans un carton qui dort à la cave, elle découvre la preuve que son père se sentait en danger. Ainsi qu’un appel à l’aide énigmatique, écrit dans une langue étrangère.

Et si elle s’était trompée ? Et si… la mort de son père n’avait pas été un accident ?

Aidée de son jeune frère, un surdoué à l’humour bien ancré, Phoenix se lance à la recherche de la vérité. Mais que pourront-ils, tout seuls, face à un mensonge qui empoisonne le monde ?


Julien Sandrel

Sandrel

Julien Sandrel a 39 ans. La Chambre des Merveilles (Prix Méditerranée des lycéens 2019, Prix 2019 des lecteurs U), son premier roman, a connu un succès phénoménal en librairie. Vendu dans vingt-cinq pays, il est en cours d’adaptation au cinéma.

source : Calmann Levy






Mon avis

C'est par ce roman que je découvre l'écriture de Julien Sandrel et je dois bien l'avouer il a réussi à me capter dès les premières pages.

On découvre la famille de Phoenix, jeune femme de 23 ans, son frère geek César, Marianne sa maman et une grand-mère extraordinaire comme on aimerait en avoir, elle a 80 printemps ce qui ne l'empêche pas d'être le moteur pour ses petits-enfants.  Cela fait trois ans que Charlie , le père, mari ou fils a disparu tragiquement dans un accident de voiture en Colombie.  Trois ans que leur vie a changé et que Phoenix a rejeté sa passion pour le piano que son père aimait tant, car cela fait trois ans que l'image de celui-ci est ternie.

S'il est mort là-bas c'est parce qu'il allait rejoindre une femme - Serena - leur a dit Marianne, sa veuve, dépressive qui a dû changer somplètement sa vie pour permettre à sa famille de survivre.

Oui mais était-ce vraiment un accident ?  Sous l'impulsion de sa grand-mère, Phoenix va récupérer des affaires de son père remisées à la cave.  Elle va trouver un billet écrit de la main de son père Charlie écrit en roumain et qui dit ceci "On nous tue en silence" , à l'arrière : un code secret.

Charlie était scientifique, un chercheur et ses études pointaient la firme "Lumière" et son produit phare "Clear".  Il s'agit d'un produit phytosanitaire utilisé un peu partout et laissant des traces indirectement dans les aliments.  L'étude dit que le produit est dangereux ce que réfute depuis toujours "Lumière".  C'est le combat de David contre Goliath.

Phoenix est convaincue que la multinationale élimine ceux qui lui mettent des bâtons dans les roues.  Elle va enquêter et essayer de résoudre cette énigme.  Elle va rencontrer Victor, un cadre de l'entreprise, il suffira d'une étincelle entre eux pour qu'il aide notre détective en herbe.

L'idée me plaisait beaucoup, un sujet de société, la force de ces grands groupes actifs dans le phytosanitaire, prêt à tout pour avoir toujours raison et continuer leur juteux business, leur lobbying, J'ai immédiatement pensé à Monsanto et autre sujet interéssant celui des lanceurs d'alertes... mais malheureusement pour moi la sauce n'a pas pris, l'histoire est trop invraisemblable, trop guimauve, tout est si simple, si facile....  désolé je n'y ai pas cru , néanmoins j'ai terminé ce livre car l'écriture et la lecture sont agréables, il y a du rythme, des retournements de situation , un peu trop léger pour moi.

C'est juste une question de goût, un feel good engagé, trop idéaliste et trop léger pour moi. Parfait pour se vider la tête pour les vacances.

Ma note , c'est subjectif pour les raisons évoquées ci-dessus 7/10

Les jolies phrases

Le comble du cynisme, c'est que le report des procès voit disparaître progressivement les victimes, qui meurent des maladies attribuées auxdites entreprises... et dont les familles jettent l'éponge à leur tour.
Le plus choquant dans toutes mes lectures, c'est la désincarnation de l'entreprise. L'identité est identifiée bien sûr, mais on ne cite que très rarement le nom de ses dirigeants. Pourtant, les orientations d'une organisation ne sont pas déterminées par une intelligence artificielle. Il y a des personnes humaines aux commandes. Des femmes, des hommes, qui chaque jour prennent des décisions conscientes? Qui chaque jour ont le pouvoir de dire stop. Qui, chaque jour, choisissent de continuer. De sacrifier des vies sur l'autel du profit. Ces gens-là n'ont rien d'abstrait. Ils existent bel et bien. Comment les qualifier ? Pour moi, la réponse est limpide. Ce sont des assassins.

Vous avez de la chance, Phoenix, de ne pas vivre dans un endroit où les gens regardent de travers tous ceux qui ne leur ressemblent pas, qui sortent du rang. J'ai conscience de ne pas correspondre à ce que la plupart des hommes autour de moi voudraient que je sois.

Pour s'insensibiliser de la détresse humaine, il faut la déshumaniser. Les victimes des crimes de Lumière ne sont rien d'autre que des chiffres, des statistiques sans visage, tellement loin, tellement anonymes qu'elles en deviennent irréelles.

Au fond, avoir affaire à des monstres, cela rendrait les décisions plus faciles à prendre. Faire face à des êtres humains, c'est autrement plus déroutant.

Est-ce que l'on va interdire les boissons sucrées sous prétexte que des gens en boivent trop et deviennent obèses ? Est-ce que l'on va interdire la cigarette sous prétexte que certains ne savent pas s'arrêter et en consomment vingt par jour ? Chacun choisit son risque, en son âme et conscience. Et de toute façon, il faut bien mourir de quelque chose.

mercredi 24 juin 2020

Les demoiselles - Anne-Gaëlle Huon ♥♥♥♥♥

Les demoiselles   Anne-Gaëlle Huon   ♥♥♥♥♥

Les Demoiselles - Cover image

Albin Michel
Parution : 17 juin 2020
Pages : 336
Isbn : 9782226451163
Prix : 17.90 €

Présentation de l'éditeur

« Il n’y a que trois règles ici, Rosa. La première : ne jamais tomber amoureuse. La deuxième : ne jamais voler l’homme d’une autre. La dernière : ne boire que du champagne millésimé. »
Seule l’une de ces trois règles sera respectée.


J’avais quinze ans quand j’ai pris la route ce matin-là, et une seule idée en tête : rejoindre le Pays Basque, devenir couseuse d’espadrilles, et échapper à mon destin. Jusqu’à ce que je rencontre les Demoiselles. Des femmes fantasques et mystérieuses vivant au milieu des livres, des jarretières et des coupes de champagne. Qui étaient-elles ? Quel secret cachaient-elles ? Libres et incandescentes, accompagnées d’un majordome plus grand qu’une cathédrale, d’un chauffeur louche et d’un perroquet grivois, les Demoiselles n’auraient jamais dû croiser ma route. Pourtant, ces femmes ont changé ma vie.

L'auteure



Anne-Gaëlle Huon a 35 ans, une passion pour les listes et une tendresse particulière pour les vieilles dames.

​Née à Toulon, elle fait des études de lettres et de commerce en région parisienne avant de commencer sa carrière dans la publicité. Son départ en famille à New York en 2014 lui donne l'occasion de se tourner vers l'écriture. Elle auto-publie Le Bonheur n'a pas de rides, bientôt publié au Livre de Poche, qui met en scène Paulette, une vieille dame au caractère bien trempé. Le succès est immédiat.

​En 2019, elle publie Même les méchants rêvent d'amour aux éditions Albin Michel, un roman inspiré de l'histoire de sa grand-mère. En 2020, elle publie Les Demoiselles, un hommage pétillant au Pays basque et aux couseuses d'espadrilles qui ont marqué l'Histoire.

Sa plume sensible et lumineuse convoque des personnages hauts-en-couleurs, inattendus et attachants.

Anne-Gaëlle Huon distille sa joie de vivre au quotidien via son compte Instagram. Encouragée par une communauté enthousiaste, elle a créé le compte @Paroles_de_GrandMeres, lieu de communion inter-générationnelle qui invite à la transmission.

​Elle vit à Paris avec son mari et ses deux petits garçons.




Mon avis

1923, Fago, un petit village d'Espagne. La pauvreté menace de séparer Rosa - 15 ans - et sa soeur adorée Alma - son aînée de 2 ans - de leur grand-mère. Pour éviter cela, Rosa convainc Alma à prendre la route avec d'autres filles du village, celles que l'on nomme "les hirondelles". Elles partent pour six mois, traversant les dangereuses montagnes à Mauléon dans le Pays Basque, pour y travailler et se constituer un trousseau pour se marier. C'est Carmen qui en est à son troisième voyage qui les guidera accompagnée de Pascual, un berger qui rêve lui aussi de liberté et de faire fortune.


Dans six mois, des économies dans les poches, Alma et Rosa retrouveront leur abuela et tout ira bien se dit Rosa. Malheureusement rêve et réalité sont souvent tout autre, c'est le destin qui décide. Il sera tragique pour Rosa et à plus d'un titre. Une sacrée petite nana qui devra en découdre avec Carmen et Sancho, le contremaître..


Oui car Mauléon, c'est la capitale de l'espadrille, une industrie en plein essor qui emploie des "petites couseuses" de l'automne au printemps pour constituer les stocks. Le travail est dur et harassant, la vie ne fera pas de cadeau à Rosa mais elle y croisera une française qui l'intrigue, Colette avec qui elle sympathisera.


De fil en aiguille, elle rencontrera "Les demoiselles" qui occupent la maison du même nom, Mademoiselle Thérèse, une institutrice qui lui apprend le français, Mademoiselle Véra, une cocotte exilée de Paris , Lupin, le majordome noir, Marcel le chauffeur, Bernadette la cuisinière et "Gédéon" un perroquet grivois.


C'est un autre univers qu'elle découvre, ici on fait la fête, on boit du chapagne millésimé tous les jours, on festoie, l'argent coule à flot mais hors de question d'être oisif, il faut travailler.


Qui sont ces femmes ? Que font-elles au village ? Ces femmes vont changer la vie de Rosa. Elle aime dessiner, n'a pas peur de travailler, elle va prendre sa vie en main.


Je découvre la plume d'Anne-Gaëlle Huon avec ce livre et je suis conquise ♥ Quel petit bonheur ! Dès les premières pages j'étais sous le charme. Détrompez-vous, ce roman aux allures feel good n'en est pas un. C'est une petite merveille ! On apprend des choses intéressantes sur le pays basque, sur Mauléon et l'histoire de la chaussure car Mauléon n'est pas que la capitale de l'espadrille, c'est aussi le berceau des Pataugas.


Autre sujet abordé avec tendresse c'est l'histoire des "cocotes", des courtisanes des années 20 qui construisaient leur fortunes en partageant leurs charmes, on parle de Paris, des Folis Bergères, de la vie de la nuit, du music-hall. La musique a une place importante, du charleston des annèes 30 à l'arrivée du rock and roll. On croise des personnages célèbres comme Chaplin, Dior, et bien d'autres.




Ce récit c'est aussi la vie de femmes un peu cabossées par la vie, d'amour, de bienveillance, de la force et de leur énergie pour changer de destin et se prendre en main.


L'écriture est très belle, bienveillante, sensible, lumineuse. Les personnages hauts en couleur sont attachants, attendrissants. ils ont une profondeur. On les quitte difficilement.


C'est un roman qui fait du bien et quelques jours après la lecture , Rosa est toujours dans un coin de ma tête, on ne l'oublie pas.


C'est beau, une petite pépite. C'est fou ce que ce livre fait du bien.


Lisez-le.
Pour ma part, je pense que vous avez compris c'est un très gros coup de coeur .  ♥♥♥♥♥ 


 

Les jolies phrases

L'espoir ce n'est pas de croire que tout ira bien, il a soufflé.  Mais de croire que les choses ont un sens.

Tu peux faire tout ce dont tu rêves, Paloma.  Le destin, ce n'est pas une question de chance.  C'est une question de choix.

C'est drôle comme les plus grands moments d'une vie tiennent souvent dans un seul instant.

J'ai la tête là où les poules ont les oeufs !

Si le style et l'écriture différaient, l'idée restait la même : tous ces hommes étaient fous de celles qui se refusait à eux.

Colette était amoureuse de l'amour mais jamais de ses amants.

Tu peux être l'esclave de tes passions, mais jamais d'un homme, sermonnait Véra.  Notre liberté est fragile.  Le coeur ne doit pas s'en mêler.

L'amour n'a pas d'âge et le bonheur n'a pas de rides.

L'amour n'exclut pas la haine.

L'amour, c'est comme le cheval, Paloma ! Quand on tombe, faut se remettre en selle.

La vie prend parfois de drôles de détours pour nous ramener à l'essentiel.

Cet homme était noir.  Plus noir que la nuit, plus noir que les ombres, plus noir que le précipice qui avait englouti Alma.  Ses bras étaient aussi larges que ma tête et ma tête lui arrivait aux hanches.  Une montagne croisée avec un cacaotier.  Il a souri, révélant une rivière de dents plus blanches que le lait.  Puis d'une voix de l'au-delà il m'a demandé si je voulais du thé.



Blog de tpe-espadrilles - Blog de tpe-espadrilles ...

lundi 22 juin 2020

Une mort pas très catholique - Dumont/Dupuis

Une mort pas très catholique    Dumont-Dupuis






Editions Weyrich 
Collection Noir Corbeau
Parution : mai 2020
Pages : 192
Isbn : 9782874896033
Prix :17 €

Présentation de l'éditeur

Enquête à Louvain-la-Neuve

Un cadavre sur un lit derrière une porte fermée à clé de l’intérieur : classique. Dans la ville universitaire de Louvain-la-Neuve : plutôt inédit !
S’il y a meurtre, qui aurait tué ? Voleur dérangé ou tueur missionné ? Étudiant shooté ou sugar baby affolée ? Arpentant la ville piétonne, un flic retraité et un inspecteur débutant unissent leurs forces pour secouer les apparences…

Agnès Dumont

Avec Agnès Dumont, écrivain nouvelliste - Site interactif ...



Agnès Dumont est licenciée en philologie romane, elle enseigne la littérature à de futures bibliothécaires. C'est une romaniste passionnée. Elle a participé à de nombreux ateliers d'écriture.
Elle aime sa ville : Liège. Son art de prédilection est la nouvelle.

Elle a au départ participé à divers concours et remporté de nombreux prix.

Il y a eu une belle rencontre avec Quadrature à Louvain-La-Neuve, c'est LA maison d'éditions incontournable du genre nouvelle.

Elle y publie en 2008 un premier recueil : "Demain, je franchis la frontière"

Une montagne de prix dont Le grand prix du polar 1997 de la RTBF pour "Une bonne mère

Le second : "J'ai fait mieux depuis " est paru en 2011 et a reçu le Prix Georges GARNIR

Le thème abordé est la quête de reconnaissance de personnes mal aimées.

En 2013, toujours chez Quadrature est sorti "Mola Mola"

"A qui se fier" est paru en 2018

Patrick Dupuis



Patrick Dupuis est né à Etterbeek, le 5 décembre 1950. Il est marié et père de deux enfants. Il habite à Louvain-la-Neuve.Licencié en philologie romane, en politique économique et sociale, il a été titulaire de la classe d'accueil et enseigne l'histoire aux classes supérieures, jusqu'à sa retraite en 2007.Nouvelliste, il est passé de l'autre côté du mur et participe à l'aventure de Quadrature, une maison d'éditions qu'il a fondée avec quelques amis. Quadrature publie, à compte d'éditeur, cinq recueils de nouvelles par an.

Patrick Dupuis est passionné par la nouvelle, à la fois comme lecteur, comme éditeur (chez Quadrature) et comme auteur. Quatres recueils de nouvelles chez Luce Wilquin

Source Objectif plumes



Mon avis

Un roman policier qui se passe à quelques kilomètres de chez moi, c'était trop tentant.  Une écriture à quatre mains, celles de deux novellistes belges. L'un - Patrick Dupuis - habite à Louvain-la-Neuve, l'autre - Agnès Duont - est liégeoise, un point commun : la maison d'éditions Quadrature que l'un co-dirige et où l'autre publie très régulièrement.  Il n'en fallait pas plus pour titiller ma curiosité.

Roger Staquet, veuf, flic retraité est l'ami de Jean Meunier, propriétaire à  Louvain-la-Neuve.  Actuellement à l'étranger et ne sachant joindre son locataire depuis quelques jours, il a chargé Staquet de se rendre sur place.  Un serrurier ouvre la porte et l'on découvre un cadavre sur le lit, le téléphone décroché et une seringue sur la table de nuit.  La porte était fermée de l'intérieur, tout semble être une mort naturelle.  C'est un jeune flic agent de quartier qui vient de se faire larguer par sa copine, Paul Ben Mimoun qui arrivera sur place. 

Son chef classera l'affaire sans suite... mais notre duo a des doutes.  Un long week-end de trois jours commence, c'est le temps qu'ils se donnent pour mener une enquête officieuse.  Paul est persuadé que Staquet peut lui apprendre beaucoup.

Un duo qui fonctionne bien, une enquête qui reprend les codes du roman policier.  Une plume fluide, agréable qui va nous emmener à la découverte de cette ville particulière qu'est Louvain-la-Neuve.

Quel bonheur quand on connaît la ville de la parcourir en compagnie de nos deux compères.  Elle est très bien décrite, c'est comme si l'on y était.

J'ai pris beaucoup de plaisir à suivre cette enquête qui, je l'espère n'est que la première d'une série.  Mission accomplie pour ce duo de plumes de chez nous.

#lisonslocal #challengerougejaunenoir #deslivresbelgesdansvosvalises

Ma note : 8.5/10


Une jolie phrase

N'y croyez pas trop. L'expérience n'est jamais que la somme des bêtises accumulées tout au long d'une vie.  Ca ne se transmet pas. 


dimanche 21 juin 2020

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Les arrivées de la semaine



Une grosse semaine... et de très belles réceptions, mais tout d'abord ma commande est arrivée. Youpie.  Alors qu'il est interdit dans certains coins de la planète ( je ne comprends plus trop la connerie humaine) j'avais hâte de recevoir cette nouvelle traduction magnifique parue chez Gallmeister

Autant en emporte le vent   -  Margaret Mitchell

Gallmeister 
Collection Totem
Traduit par Josette Chicheportiche
Parution : 11 juin 2020
Tome 1 Pages : 720
Tome 2 Pages : 720
Isbn tome 1 : 9782351787106
Isbn tome 2 : 9782351787465
Prix : 13 € chacun

Présentation de l'éditeur


1861, Géorgie. Scarlett O’Hara a seize ans. Elle a devant elle l’avenir radieux d’une riche héritière de Tara, une importante plantation de coton. Mais la guerre civile est sur le point de plonger dans le chaos le pays tout entier, et Scarlett a le coeur brisé : Ashley Wilkes vient d’en épouser une autre. Pour fuir son chagrin, elle va s’installer à Atlanta, impatiente de goûter à l’énergie d’une grande ville. Là, un certain Rhett Butler, à la réputation douteuse de contrebandier, commence à s’intéresser à Scarlett et son caractère rebelle. Un duel de séduction s’engage alors, et ils vivront ensemble les pires heures du siège d’Atlanta.



Couronné par le prix Pulitzer, immortalisé à l’écran avec les inoubliables Vivien Leigh et Clark Gable, best-seller absolu, Autant en emporte le vent est une fresque intemporelle sur l’amour et la guerre.

À PROPOS DU LIVRE


Pour la première fois, une nouvelle traduction depuis celle de l’édition d’origine en 1939.



Publié en 1936, Autant en emporte le vent est un classique de la littérature américaine. Lauréat du prix Pulitzer en 1937, vendu à plus de 30 millions d’exemplaires, le roman est porté à l’écran deux ans plus tard par Victor Fleming. Ce technicolor flamboyant donnera l’un des films les plus aimés et les plus oscarisés du cinéma, avec Clark Gable et Vivien Leigh, jouant un couple devenu mythique. Roman populaire incontournable, véritable saga romanesque, Autant en emporte le vent dépeint une époque cruciale de l’histoire de l’Amérique, la guerre de Sécession, et le destin singulier d’une héroïne intemporelle.

Un roman graphique au programme , merci Rue de Sèvres

Vent mauvais       -  Cati Baur



Rue de Sèvres
Parution : 10 juin 2020
Pages : 192
Isbn : 9782369811039
Prix : 20 €

Présentation de l'éditeur

Je m’appelle Béranger, parisien, quarante-quatre ans, huit kilos en trop et deux filles en garde alternée. Je suis scénariste. J’ai écrit une grosse comédie il y a quinze ans, qui repasse presque chaque Noël. J’ai aussi une maîtresse et une ex-femme qui me fait chier. Pour les kilos, je cours. Pour l’ex-femme, je ne sais pas, la seule solution est de partir loin… Midlife crisis. Ça passe, il paraît…

Je l'attendais celui-là , l'envie de retrouver l'univers de Bernard Minier

La vallée       -    Bernard Minier

la vallée

XO éditions
Parution : 20 mai 2020
Pages : 548
Isbn : 9782374481906
Prix : 21.90 €

Présentation de l'éditeur



« Je crois que quelqu’un est en train d’agir comme s’il se prenait pour Dieu… »

Un appel au secours au milieu de la nuit
Une vallée coupée du monde
Une abbaye pleine de secrets
Une forêt mystérieuse
Une série de meurtres épouvantables
Une population terrifiée qui veut se faire justice
Un corbeau qui accuse
Une communauté au bord du chaos
Une nouvelle enquête de Martin Servaz

Chez le même éditeur , Sarah m'invite à découvrir la plume de Romain Sardou.  Merci pour la découverte, c'est pourtant son douzième roman.

Un homme averti ne vaut rien   -  Romain Sardou

XO éditions
Parution : 04 juin 2020
Pages : 352
Isbn : 9782845637269
Prix : 19.90 €

Présentation de l'éditeur
nt
« Derrière toutes les grandes richesses se cache un grand crime. »

Ils ne se connaissent pas. Michael Monroe a grandi à Londres, orphelin et pauvre. Mathilde Bateman est issue d’une famille richissime de New York. L’un n’a rien, l’autre a tout. L’un veut changer de vie, l’autre veut changer le monde. Ils n’auraient jamais dû se croiser. Mais autour d’eux, assassinats et disparitions se multiplient. Au nom de quelle malédiction ?

Des bords de la Tamise aux ports du Savannah, de Londres à Boston, Michael et Mathilde traquent la vérité sans idée de ce qu’ils vont découvrir. Sur leurs familles, sur leur passé, et donc sur eux-mêmes. Il est des crimes dont on hérite…

Guerres de pouvoir au sein d’un clan mafieux, secrets de famille, ambitions folles, amours contrariées, avec Un homme averti ne vaut rien, Romain Sardou signe un thriller palpitant et une saga familiale poignante.

Un roman de l’amour fou et de la vengeance totale

Un auteur que je pensais ne jamais lire... allez savoir pourquoi, des avis me donnent l'envie de découvrir son style

La vie est un roman     -    Guillaume Musso

La vie est un roman
Calmann Levy
Parution : 26 mai 2020
Pages : 304
Isbn : 9782702165546
Prix : 21.90 €

Présentation de l'éditeur

POUR LUI, TOUT EST ÉCRIT D'AVANCE
POUR ELLE TOUT RESTE À ÉCRIRE


« Un jour d’avril, ma fille de trois ans, Carrie, a disparu alors que nous jouions toutes les deux à cache-cache dans mon appartement de Brooklyn. »

Ainsi débute le récit de Flora Conway, romancière renommée à la discrétion légendaire. La disparition de Carrie n’a aucune explication. La porte et les fenêtres de l’appartement étaient closes, les caméras de ce vieil immeuble new-yorkais ne montrent pas d’intrusion. L’enquête de police n’a rien donné.

Au même moment, de l’autre côté de l’Atlantique, un écrivain au cœur broyé se terre dans une maison délabrée.
Lui seul détient la clé du mystère. Et Flora va le débusquer.


Une lecture à nulle autre pareille.
En trois actes et deux coups de théâtre,
Guillaume Musso nous immerge dans une histoire étourdissante
qui puise sa force dans le pouvoir des livres
et la rage de vivre de ses personnages.

Et pour terminer, un roman qui me faisait de l'oeil 

Les jours brûlants    -     Laurence Peyrin

Les Jours brûlants

Calmann Levy
Parution : 27 mai 2020
Pages : 324
ISBN : 9782702165645
Prix : 20.50 €

Présentation de l'éditeur

Pourquoi une épouse amoureuse, une mère aimante, décide-t-elle de disparaître ?

À 37 ans, Joanne mène une vie sereine à Modesto, jolie ville de Californie, en cette fin des années 1970. Elle a deux enfants, un mari attentionné, et veille sur eux avec affection.

Et puis… alors qu’elle rentre de la bibliothèque, Joanne est agressée. Un homme surgit, la fait tomber, l’insulte, la frappe pour lui voler son sac. Joanne s’en tire avec des contusions, mais à l’intérieur d’elle-même, tout a volé en éclats. Elle n’arrive pas à reprendre le cours de sa vie. Son mari, ses enfants, ne la reconnaissent plus. Du fond de son désarroi, Joanne comprend qu’elle leur fait peur.

Alors elle s’en va. Laissant tout derrière elle, elle monte dans sa Ford Pinto beige et prend la Golden State Highway. Direction Las Vegas.

C’est là, dans la Cité du Péché, qu’une main va se tendre vers elle. Et lui offrir un refuge inattendu. Cela suffira-t-il à lui redonner le goût de l’innocence heureuse ?


A la semaine prochaine

samedi 20 juin 2020

La peau de l'ours 2 - Zidrou et Oriol

La peau de l'ours tome 2 - Zidrou et Oriol



Dargaud
Parution : 10/01/2020
Pages : 64
Scénario : Zidrou
Dessins ; Oriol
Lectorat : ado/adulte +16
Ean : 9782505072157
Prix : 15 €


Présentation de l'éditeur


Andrea Montale a 15 ans, bientôt 16. Il n'est pourtant qu'un enfant lorsqu'il assiste, impuissant, au meurtre de son père et au suicide de sa mère. Un enfant prêt à placer sa confiance en un parfait inconnu, malgré des apparences trompeuses. Orso, chef mafieux tyrannique et cruel, va prendre Andrea sous son aile et l'accueillir au sein de sa famille comme son propre fils. Andrea va connaître alors son premier amour, mais pas forcément celui auquel on pense...

Avec cette nouvelle pépite amorale et cynique, Zidrou et Oriol retrouvent l'univers de La Peau de l'Ours, dont le premier tome, paru en 2012, fut particulièrement remarqué.

Zidrou





Zidrou (Benoît Drousie) est né en 1962 à Bruxelles. D'abord instituteur, il se lance au début des années 1990 dans l'écriture de livres et de chansons pour enfants. En 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L'Elève Ducobu. Sa carrière de scénariste de bande dessinée est lancée ! Il signe de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, assure la reprise de La Ribambelle. Il est également l'auteur des plus réalistes, mais non moins sensibles, La Peau de l'ours, Lydie, Folies Bergères, La Mondaine, Les 3 Fruits. En 2015, Zidrou revient en force avec trois nouveaux albums : en août Le Bouffon avec Francis Porcel, en septembre, une nouvelle série familiale, Les Beaux Etés avec Jordi et en octobre, en duo avec P. Berthet, un polar dans les régions reculées de l'Australie, "Crime qui est le tien". Pour 2016, l'auteur continue d'écrire les souvenirs de vacances de la famille Faldéraut dans "Les Beaux Étés" et proclame la fin de Venise dans "Marina". En 2017, Zidrou ouvre une année bien chargée avec la nouvelle série "Shi", dessinée par Homs. En mars, il écrit "Natures Mortes" pour le dessinateur Oriol. En juin, c'est le retour des "Beaux Étés" avec Jordi Lafebre pour un troisième souvenir de vacances. En septembre, Zidrou narre les aventures du "Chevalier Brayard", dans un style Monthy Python, dessinées par Francis Porcel.

Oriol




Oriol est l'un des auteurs espagnols les plus prometteurs. Il a étudié à l'Ecole Joso de 1996 à 2003, avant de commencer sa carrière professionnelle en 2003 dans le domaine de l'animation. Il a collaboré avec la société de production Filmax, où il a travaillé à la production de Donkey Xote en s'occupant du développement graphique. Il a également développé des concepts et des backgrounds pour le film "Nocturna". Aujourd'hui, il enseigne à l'Ecole Joso l'illustration numérique.

En 2010, avec Zidrou, il publie dans un album collectif chez Dupuis sa première bande dessinée courte "Maman Noël". En 2012, toujours sur un scénario de Zidrou, il publie aux Editions Dargaud, "La Peau de l'ours" un one-shot qui nous fait voyager entre l'Italie moderne et les Etats-Unis des années 30. 2015, Le duo revient avec un conte cruel "Les 3 Fruits". Deux ans plus tard, ils collaborent à nouveau sur "Natures Mortes" un thriller haut en couleur dans la belle ville de Barcelone.

Source : Dargaud

La peau de l'ours tome 2 - BDfugue.comLa peau de l'ours tome 2 - BDfugue.com

Mon avis

Huit ans après le premier album, le duo Zidrou/Oriol est de retour sur le thème de la mafia dans les années 30, c'est dans les Pouilles au sud de l'Italie que se déroule cet épisode.  Fil rouge commun : amour et mafia . Une histoire un peu similaire mais des albums qui peuvent être lus indépendamment.

Ca commence fort par un pique-nique en famille qui tourne mal.  Le père d'Andrea se fait descendre pour avoir osé s'installer sur la terre d'un autre.  Andrea doit assister au viol de sa maman qui perdue va se jeter du bord de la falaise.  Ce sont les hommes de mains d'Orso ( entendez l'ours) qui ont dérapé et enfermant Andrea dans le coffre de la voiture appelent leur patron à la rescousse.

Celui-ci arrive, les bute et se présente en sauveur à Andrea.  Il l'emmène chez lui, lui présente sa famille, Natalia sa fille et Aurelio son fils.  Il s'installe donc chez le responsable de ses maux pensant qu'il s'agit de son sauveur.

Andrea a 15 ans mais la révélation est immédiate en voyant Aurelio, il tombe amoureux et celui-ci le lui rend bien.  Une histoire d'amour mais en amour il y a toujours un perdant...

C'est encore un scénario bien ficelé. C'est cynique et cruel, tragique mais beau et violent.

Le dession d'Oriol a fort évolué depuis le premier album.  Il utilise beaucoup de couleurs vives.  Le trait des personnages est charbonneux.  il utilise beaucoup les hachures et les traits flous pour les visages.

Un album qui fait écho au premier tome sans pour autant être obligé de lire le premier pour l'apprécier.

Ma note : 8.5/10

Les jolies phrases

Suffit de t'agiter un peu pour que le plus mauvais remonte à la surface.  Hm ! C'est un peu la définition de l'être humain.

Je compris qu'il n'est de pire tragédie que d'aimer, d'aimer d'amour son pire ennemi.


Du même auteur j'ai lu 

Beaucoup de choses car c'est un de mes auteurs préférés, je vous invite à consulter la page Bd et roman graphique via ce lien 







La peau de l'ours - Zidrou et Oriol

La peau de l'ours  -  Zidrou et Oriol


Dargaud
Parution : 06/07/2012
Pages : 64
Scénario : Zidrou
Dessins ; Oriol
Lectorat : ado/adulte +16
Ean : 9782505011378
Prix: 15 €

Présentation de l'éditeur



Zidrou persiste et « signe » : après le magnifique "Lydie", "La peau de l'ours" nous fait voyager de l'Italie contemporaine aux États-Unis de la fin des années 30.

Amadeo a pour devoir quotidien de lire à un vieil homme son horoscope. Il est loin d'imaginer que cet aveugle, canne à la main, a été montreur d'ours aux États-Unis, puis assistant d'un chef mafieux ! Une histoire d'amour, de vengeance, de lâcheté...

Zidrou et Oriol jouent avec tous les ressorts du romanesque pour nous émerveiller et nous émouvoir.

Zidrou





Zidrou (Benoît Drousie) est né en 1962 à Bruxelles. D'abord instituteur, il se lance au début des années 1990 dans l'écriture de livres et de chansons pour enfants. En 1991, il rencontre le dessinateur Godi avec qui il crée L'Elève Ducobu. Sa carrière de scénariste de bande dessinée est lancée ! Il signe de nombreuses séries pour enfants et adolescents, des Crannibales à Tamara, de Scott Zombi à Sac à Puces, assure la reprise de La Ribambelle. Il est également l'auteur des plus réalistes, mais non moins sensibles, La Peau de l'ours, Lydie, Folies Bergères, La Mondaine, Les 3 Fruits. En 2015, Zidrou revient en force avec trois nouveaux albums : en août Le Bouffon avec Francis Porcel, en septembre, une nouvelle série familiale, Les Beaux Etés avec Jordi et en octobre, en duo avec P. Berthet, un polar dans les régions reculées de l'Australie, "Crime qui est le tien". Pour 2016, l'auteur continue d'écrire les souvenirs de vacances de la famille Faldéraut dans "Les Beaux Étés" et proclame la fin de Venise dans "Marina". En 2017, Zidrou ouvre une année bien chargée avec la nouvelle série "Shi", dessinée par Homs. En mars, il écrit "Natures Mortes" pour le dessinateur Oriol. En juin, c'est le retour des "Beaux Étés" avec Jordi Lafebre pour un troisième souvenir de vacances. En septembre, Zidrou narre les aventures du "Chevalier Brayard", dans un style Monthy Python, dessinées par Francis Porcel.

Oriol




Oriol est l'un des auteurs espagnols les plus prometteurs. Il a étudié à l'Ecole Joso de 1996 à 2003, avant de commencer sa carrière professionnelle en 2003 dans le domaine de l'animation. Il a collaboré avec la société de production Filmax, où il a travaillé à la production de Donkey Xote en s'occupant du développement graphique. Il a également développé des concepts et des backgrounds pour le film "Nocturna". Aujourd'hui, il enseigne à l'Ecole Joso l'illustration numérique.

En 2010, avec Zidrou, il publie dans un album collectif chez Dupuis sa première bande dessinée courte "Maman Noël". En 2012, toujours sur un scénario de Zidrou, il publie aux Editions Dargaud, "La Peau de l'ours" un one-shot qui nous fait voyager entre l'Italie moderne et les Etats-Unis des années 30. 2015, Le duo revient avec un conte cruel "Les 3 Fruits". Deux ans plus tard, ils collaborent à nouveau sur "Natures Mortes" un thriller haut en couleur dans la belle ville de Barcelone.

Source : Dargaud

Peau de l'ours (La) #1 (Zidrou, Oriol) - DargaudLa peau de l'ours 1 La peau de l’ours simple (Dargaud)

Mon avis

Nous sommes en Italie sur l'île de Lipari.  Amadeo vient chaque jour lire l'horoscope à Don Palermo.  Celui-ci va lui raconter sa jeunesse.   Dans les années trente à Stonefield aux Etats-Unis, enfant, montreur d'ours il a croisé la route d'un parrain de la mafia : Don Pomodoro, un homme sans pitié qui chaque jour portait un nouveau costume blanc qui chaque soir était tâché de sang ...  oui mais de sang que lui même avait fait couler.

Ce soir là, il avait tout simplement tué l'ours de Teofilio Palermo.  A compter de ce jour, il avait 15 ans, il est resté avec Don Pomodoro.  Le soir, lorsqu'il prenait son bain, Mietta, la petie-fille de son hôte s'installait sur le bord de la baignoire pour lui lire "Les raisins de la colère" de Steinbeck.

Au fond de lui a grandi l'envie de faire payer à Don Pomodoro la disparition de son ours, la vengeance gronde , une occasion, un rendez-vous et une promesse faite par Mietta, son amour secret.

Comme à chaque fois, le scénario de Zidrou est excellent, à la fois touchant et cruel, tendre et violent ou amour et vengeance se mêlent. 

Le dessin d'Oriol est original, terrifiant parfois tellement en harmonie avec le scénario.  Les traits des personnages sont anguleux, stylisés.  Les couleurs chaudes, vives renforcent le texte.

Un bon album 8.5/10

Les jolies phrases

En amour, il n'y a pas de date de péremption.  Il n'est jamais trop tard pour tomber amoureux.

Toutes les putes ont deux noms, celui qu'elles offrent en pâture à leurs clients ... et le leur, le vrai qu'elles conservent, comme un trésor de leur enfance.

Du même auteur j'ai lu 

Beaucoup de choses car c'est un de mes auteurs préférés, je vous invite à consulter la page Bd et roman graphique via ce lien 





jeudi 18 juin 2020

L'oeil du STO - Nadar et Julien Frey ♥♥♥♥♥

L'oeil du STO  -   Nadar et Julien Frey  ♥♥♥♥♥




Gallimard
Futuropolis
Parution : 05/02/20
Scénario : Julien Frey
Dessins : Nadar
Pages : 200
ISBN : 9782754824965
Prix : 24 €


Présentation de l'éditeur



Paris, 1943. Justin a vingt-deux ans. Il aime Renée et voudrait l'épouser. Mais le gouvernement de Vichy, pour fournir à l'occupant la main-d'œuvre qu'il réclame, crée le STO, le Service du travail obligatoire. Comme des centaines de milliers de jeunes Français, Justin est alors contraint de partir en Allemagne.

Détails d'un article » Le STO : Service du Travail Obligatoire - Devoir de Mémoire


Mon avis

Un album que j'avais envie de découvrir, une petite merveille !
Un sujet très peu évoqué en général : le S.T.O. , service de travail obligatoire.

Le 4 septembre 1942, une loi a été votée sous le régime de Vichy, une loi de réquisition de la main d'oeuvre française.  Une situation unique en Europe, des travailleurs exilés par leur propre gouvernement et non par une ordonnance allemande.

Une autre loi le 16 février 1943 concerne elle les jeunes nés entre 1920 et 1922 et instaure le SOT service obligatoire de travail devenu STO.

Ce roman graphique rend hommage à environ 650 000 personnes visées souvent oubliées.

Au moment de prendre sa retraite, Justin refuse d'y intégrer son année au STO, une période noire de sa vie, qu'il a très mal vécu et regrette mais avait-il le choix ?

Il se souvient lorsqu'il était tout jeune garçon de café, l'arrivée de la guerre, l'exode, le retour à Paris, son travail et surtout son amour Renée....  Ensuite le 11 mars 1943 son départ pour l'Allemagne, pour le STO.

Le gouvernement de Laval qui ordonne ce STO en laissant miroiter aux jeunes, un métier, un salaire, des indemnités pour les familles.  Sur place au camp, c'est tout autre chose.

Un très bon scénario, bien construit de Julien Frey, magnifiquement mis en image par Nadar.  Un dessin noir et blanc, sobre, très élégant.  C'est beau ! Les images parlent d'elles-mêmes.  Elle sont expressives, suggestives.  On ressent parfaitement bien les émotions.  C'est une réussite.

Un roman graphique intéressant, essentiel, complété par un petit dossier historique.

Immense coup de coeur  ♥♥♥♥♥




lundi 15 juin 2020

Les oubliés - Alexandra Davis

Les oubliés   -  Alexandra Davis

Les Oubliés - broché - Alexandra Davis - Achat Livre | fnac

Michel Lafon
Parution : 27/02/2020
Pages : 152
ISBN : 9782749939452
Prix : 19.95 €

Présentation de l'éditeur

Des États-Unis à la Corée du Nord, de la Russie au Bangladesh, cet album est un voyage autour du monde à la découverte d’histoires vraies extraordinaires, mêlant détermination et résilience.

L’auteure a enquêté, telle une journaliste d’investigation, pour interviewer ces héros ou leurs proches. Tous se sont livrés avec beaucoup de générosité et d’humilité.

À travers leurs épreuves vécues, ces hommes et ces femmes hors normes nous transportent au cœur de leurs destins, guidés uniquement par leur grand courage et leur volonté de vivre.


Alexandra Davis




Graphiste et illustratrice free-lance depuis 2008, après avoir usé mes crayons au Lycée Corvisart, aux Beaux Arts et en agence... Me voilà aujourd'hui au service de petits et grands clients, pour illustrer leurs réseaux sociaux, mettre en page leurs communiqués ou créer leur identité visuelle...

Toujours dans la bonne humeur, et en musique si possible ! D'un coup de baguette magique (enfin presque) je mets de la couleur dans vos projets...

En 2020, je publie mon premier roman graphique "Les Oubliés" aux Editions Michel Lafon.

Source :  son site


Mon avis

Alexandra Davis est illustratrice, graphiste.  Elle nous propose ici un premier roman graphique publié juste avant le confinement.  

Elle a enquêté comme une journaliste d'investigation pour interviewer et illustrer des personnes hors du commun qui ont une très grande volonté de vivre.

C'est un voyage qu'elle nous propose à travers le monde.

- 16 portraits
- 16 personnalités fortes qui par leurs convictions, leurs actes ont un destin hors du commun.

Elles auraient pu sombrer, être écrasées mais leur courage, leur détermination en ont fait des personnes extraordinaires.  Un peu dans l'esprit de "Culottées" de Pénélope Bagieu, ces hommes et femmes ont des destins hors du commun.

Un dessin , portrait de présentation recouvrant la page , un nom, des dates pour chaque personne et ensuite en quelques pages son histoire nous est contée avec un joli graphisme pour le texte et des dessins sompteux.

- Kalief Browder né dans le Bronx - 1993-2015.  A 16 ans, il est arrêté pour soi-disant le vol d'un sac à dos.  Condamné à trois années de prison avant d'être libéré totalement brisé, victime d'une erreur judiciaire liée à la couleur de sa peau. 

- Jun Heo né en Corée du Nord nous raconte son combat pour la liberté.

- Baboo Bourdeux né en France nous montre que tout est possible avec une volonté et un moral d'acier.  Suite à un accident il fait tout pour redevenir sportif de haut niveau.

- Le docteur Denis Mukwege devenu prix Nobel de la Paix en réparant des femmes, en sauvant des vies au risque de perdre la sienne.

- Ludivine Malle sportive de haut niveau qui lutte aujourd'hui contre la pédo criminalité.

- Nadia Murad en Irak qui combat pour libérer des esclaves sexuels.

Ce ne sont que quelques exemples mais chaque personne présentée dans ce magnifique roman graphique oeuvre pour les autres au départ de leur propre histoire, du drame qu'ils ont vécu.

Ma note : 9/10



dimanche 14 juin 2020

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire



Une semaine calme et c'est très bien.

Merci à Rue de Sèvres et l'agence Levens pour ce roman graphique qui m'a l'air bien intéressant. Comment aborder la philosophie de manière ludique.

Philcomix 2 Dix nouvelles approches du bonheur
Jean-Philippe Thivet / Jérôme Vermer et Anne-Lise Combeaud



Rue de Sèvres
Parution le 03 juin 2020
Scnario : Jean-Philippe Thivet et Jérôme Vermer
Dessins : Anne-Lise Combeaud
Pages : 184
Isbn : 9782369819233
Prix : 18 €

Présentation de l'éditeur

Comment être heureux ensemble ? Dans une société de plus en plus individualiste, comment atteindre l’harmonie avec nos semblables alors que nous autres ≪animaux politiques≫, nous sommes condamnés à évoluer en son sein ?


A travers les siècles, l’homme n’a cessé de poser des cadres plus ou moins idéaux pour garantir l’épanouissement de chacun au sein du collectif. Comme tout cadre, celui-ci est régulièrement questionné.

Plongeons-nous avec humour dans les pensées philosophiques nous guidant vers un meilleur ≪ vivre ensemble » Pas moins de dix philosophes de l’Antiquité au 20ème siècle (Aristote, Hobbes, Spinoza, Diderot, Montesquieu, Tocqueville, Mill, Thoreau, Sartre et Arendt…) se succèdent pour nous présenter leur programme bonheur avec effets immédiats sur le quotidien. Et si le bonheur, c’était les autres ?


Samedi c'était la fête des librairies indépendantes , j'en ai profité pour faire un achat un livre belge  #lisonslocal qui me faisait envie depuis un moment,  enfin dans ma bibliothèque

Et les vivants autour      Barbara Abel

Et les vivants autour

Belfond
Parution : 05/03/2020
Pages : 448
Isbn : 9782714493163
Prix : 19 €

Présentation de l'éditeur 

Voilà quatre ans que l’ombre de Jeanne plane sur eux.

Comme s’ils n’avaient plus le droit de vivre pour de vrai tant qu’elle était morte pour de faux.
Cela fait quatre ans que la vie de la famille Mercier est en suspens. Quatre ans que l’existence de chacun ne tourne plus qu’autour du corps de Jeanne, vingt-neuf ans. Un corps allongé sur un lit d’hôpital, qui ne donne aucun signe de vie, mais qui est néanmoins bien vivant. Les médecins appellent cela un coma, un état d’éveil non répondant et préconisent, depuis plusieurs mois déjà, l’arrêt des soins. C’est pourquoi, lorsque le professeur Goossens convoque les parents et l’époux de Jeanne pour un entretien, tous redoutent ce qu’ils vont entendre. Ils sont pourtant bien loin d’imaginer ce qui les attend. L’impensable est arrivé. Le dilemme auquel ils sont confrontés est totalement insensé et la famille de Jeanne, en apparence si soudée, commence à se déchirer autour du corps de la jeune femme…

Après Je sais pas et Je t’aime, le nouveau thriller de Barbara Abel dissèque à la perfection la psychologie et les émotions en montagnes russes des personnages qui gravitent autour du corps de Jeanne, inerte et si présent à la fois.