mardi 16 janvier 2018

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire.

Ils ont rejoint mon Himalaya à lire


Voilà une semaine riche en arrivage, merci à mes partenaires de me permettre d'effectuer mes choix de lecture.


Un nouveau partenariat avec Héloïse d'Ormesson que je remercie, une parution le 18 janvier :

Et mon luth constellé  -  Ariane Schréder

Et mon luth constellé

Héloïse d'Ormesson
Parution le 18 janvier 2018
Pages 256
EAN 9782350874357
Prix : 18 €
Présentation de l'éditeur


Louise vient d’apprendre la mort d’Iris. Elle part se réfugier dans son village natal, au creux des Pyrénées et replonge dans l’histoire de cette amitié qui l’a à la fois construite et déchirée…

Je remercie également Romaric et les éditions Mercure de France

La petite famille  -  Sophie Avon


Mercure de France
La Bleue
Parution : 04/01/2018
Pages : 176
ISBN : 9782715246782
Prix : 14.50 €

Présentation de l'éditeur

« Il y a trois ans, Camille est tombée amoureuse de Ron et n’a eu de cesse de le conquérir. Elle n’a pas eu de mal à le séduire, les choses se sont compliquées après. Elle voulait tout : l’amour, le mariage, une famille. Ron commençait à peine ses études de droit, il n’avait qu’une chose en tête : coucher avec cette jolie Française et fuir. C’est elle qui a gagné. »

Depuis la naissance du petit Sacha, les relations entre Camille et Ron se sont dégradées. Lorsque Camille renoue avec Nina, une amie d’enfance qu’elle n’a pas vue depuis sept ans et qui vient leur rendre visite à Amsterdam, les deux jeunes femmes retrouvent leur complicité d’antan. Nina s’installe plus longtemps que prévu : peu à peu, elle remet de l’ordre dans l’appartement négligé, s’occupe de l’enfant, apaise les relations du couple. Les trois adultes et l’enfant forment désormais une petite famille dont l’équilibre est miraculeux, à la fois idéal et transgressif…

Sophie Avon est critique de cinéma au journal Sud-Ouest ainsi qu’à l’émission « Le masque et la plume ». Elle est l’auteur de plusieurs romans, notamment Les Amoureux, Dire adieu et Le vent se lève.


Cet été-là à Blumental   -   Ursula Werner




Mercure de France
Bibliothèque étrangère
Traduit de l'anglais (USA)
par Fanchita Gonzalez Batle
Parution le 11 janvier 2018
Pages : 336
ISBN : 9782715246720
Prix : 23.50 €

Présentation de l'éditeur

Le message était d’une brièveté caractéristique : « 2 paq. arr jeudi. 10h30 ». Jeudi. Demain. Plus tôt que prévu. Le pasteur Johann Wiessmeyer leva les yeux vers Marina Eberhardt : « Je vais avoir besoin de votre aide. Je les recevrai et les conduirai à la gare de Blumental Est, qui est pratiquement désaffectée. Ensuite il suffira que vous les cachiez jusqu’à minuit. Puis j’irai les chercher, les chargerai dans le camion et si Dieu le veut, je franchirai la frontière sans incident. »

Marina n’eut aucune hésitation : « Comptez sur moi, Johann. »

Juillet 1944. À Blumental, tout près de la Suisse, la famille Eberhardt, grand-mère, fille et petites-filles est venue se mettre à l’abri des bombardements sur Berlin. On voit rarement le grand-père, haut dignitaire du régime nazi. Il fait très beau, cet été-là…

Mais on commence à réaliser que l’Allemagne va perdre la guerre… Mais le pasteur de la petite ville a de bien étranges activités clandestines… Et Marina, sa complice, la fille du général Eberhardt, ministre de l’économie d’Hitler, cache des enfants juifs jusque dans la cave de la maison de son père — ce que ce dernier va finir par découvrir…

Ursula Werner, née en Allemagne, aujourd’hui américaine et dont l’arrière-grand-père était ministre d’Hitler, s’est inspirée d’un épisode de son histoire familiale pour écrire ce livre, son premier roman, en cours de traduction dans neuf pays.

Merci à Romane Biron de m'avoir envoyé son premier roman

Le diable en pantoufles   -  Romane Biron


Malström Reevolution
Parution le 18 mai 2017
Pages : 120
ISBN  978-2-87505-266-7
Prix : 13 €

Présentation de l'éditeur


Au n°18 de l’allée du Silence vivent les Clairefontaine, une famille parfaite qui, pour rien au monde, ne manquerait la messe du dimanche. Chantal est l’archétype de la dévote de compétition. Charles est un homme efficace et soigné. Les filles, Marie et Élodie, élevées dans un carême bien trop long, essaient d’échapper au cadre familial en se réfugiant dans leur monde imaginaire.
Atteinte d’une grave maladie, contrainte de garder des secrets acides bien trop grands pour son âge, Marie se bat contre tout et tous.
Elle est bien décidée à sauver sa soeur d’une vie comme la sienne.
Elle est prête à tout pour cela.

Dans un style semé de devinettes et de comptines qui brisent le silence de cette famille, Romane Biron nous dévoile une histoire brute sur le courage, l’espoir et le passage à l’âge adulte.

Un collègue m'a offert un premier roman d'une auteur belge

Il neige sur la lune   -  Daniela BELCANTO


Assyelle Editions
Décembre 2014
Pages : 204
ISBN 9791090004580
Prix : 16 €

Présentation de l'éditeur



« Un flocon à l’éclat adamantin flotta devant ses yeux et finit sa route sur ma joue où il se transforma en une minuscule gouttelette. Ma mère approcha ses lèvres de ma peau et l’aspira d’un délicat baiser. 
– Yukiko, énonça-t-elle en prenant une bouffée d’air revigorant. 
Elle regarda mon père qui acquiesça d’un large sourire. »

La petite Yukiko est froide comme la neige, distante comme la lune. Elle grandit sans que rien ne trouble son tempérament. Jusqu’à sa rencontre avec Haruki Nara dont elle tombe amoureuse. Ils se marient mais pour des raisons bien différentes.

En 1947, un cerisier est acheminé du Japon vers le sud de la France. Planté dans le parc de Refdale, cet arbre splendide est un élément étranger sur une terre étrangère. Personne ne lui prête attention jusqu’au jour où, des années plus tard, Yukiko, partie en voyage avec son époux, le découvre.

Elle décide de créer autour de lui un jardin digne de ceux que l’on trouve dans son pays natal. Entre la jeune femme et l’arbre se tisse bientôt un lien singulier qu’un incident tragique va briser.

En poussant les grilles du parc, ce sont les destins d’un photographe en manque d’inspiration, d’un jardinier sur les traces de son amour perdu, d’une jeune femme aux prises avec sa souffrance que nous suivons.

Ce roman choral oscille entre conte et réalité. La nature sereine et majestueuse imprègne ce récit onirique qui tente de donner un sens aux épreuves rencontrées au cours de la vie.

Mais ce n'est pas tout !  Il y a des entrées en numérique

Couleurs d'incendie      -   Pierre Lemaître

Résultat de recherche d'images pour "couleurs d'incendie pierre lemaitre"

Albin Michel
Parution : le 03 janvier 2018
Pages : 544
EAN13 : 9782226392121
Prix papier : 22.90 €
Prix numérique : 15.90 €

Présentation de l'éditeur


Février 1927. Le Tout-Paris assiste aux obsèques de Marcel Péricourt. Sa fille, Madeleine, doit prendre la tête de l'empire financier dont elle est l'héritière, mais le destin en décide autrement. Son fils, Paul, d'un geste inattendu et tragique, va placer Madeleine sur le chemin de la ruine et du déclassement.
Face à l'adversité des hommes, à la cupidité de son époque, à la corruption de son milieu et à l'ambition de son entourage, Madeleine devra déployer des trésors d'intelligence, d'énergie mais aussi de machiavélisme pour survivre et reconstruire sa vie. Tâche d'autant plus difficile dans une France qui observe, impuissante, les premières couleurs de l'incendie qui va ravager l'Europe.

Couleurs de l'incendie est le deuxième volet de la trilogie inaugurée avec Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013, où l'on retrouve l'extraordinaire talent de Pierre Lemaitre.

Deux livres de Nicolas Zeimet pour suivre que je dois rencontrer à Paris le 27 janvier au salon de Lire c'est libre.

Comme une ombre dans la ville   -  Nicolas Zeimet

Edition Toucan
Parution : 06 mai 2015
Pages : 464
ISBN : 978-2810006434
Prix : 20 €

Présentation de l'auteur

San Francisco, Californie. En l'espace de quelques semaines, plusieurs femmes présentant le même profil sont assassinées. Toutes blanches, toutes âgées d'environ trente-cinq ans. Sur les lieux du crime, le tueur laisse pour seul indice une entaille sur le poignet de ses victimes. Volonté de maquiller les meurtres en suicides ou signature d'un tueur méticuleux ? Jérôme Dubois, jeune auteur de BD d'origine française venu s'installer aux Etats-Unis pour faire carrière, se retrouve malgré lui mêlé aux agissements du tueur. Un criminel qui semble invisible et qu'on surnomme désormais «le tueur des collines». L'enquête piétinant, il décide de s'y intéresser, trouvant aussi là un moyen d'ajouter du piment à sa vie. Mais le jeu se retourne vite contre lui et le chasseur devient la proie. Alors que les meurtres s'enchaînent dans la ville terrorisée, c'est tout l'univers bien ordonné de Jérôme qui s'effondre. Mais, à l'image de ces super-héros dont il conte les aventures, Jérôme est un homme qui a de la ressource...

Seuls les vautours       -   Nicolas Zeimet


10/18
Parution : 07 mai 2015
Pages : 552
ISBN : 978-2264065568
Prix : 8.80 €

Présentation de l'éditeur

A Duncan's Creek, petite communauté de l'Utah perdue entre montagnes et forêt, la disparition d'une fillette va faire resurgir secrets, soupçons et ressentiments

Dans une petite bourgarde de l'Utah, un soir de l'année 1985, une fillette de cinq ans disparaît brutalement. Toute la communauté se mobilise: les quelques policiers du poste local mais aussi le médecin, un journaliste mais aussi les enfants du village. Des enfants qui ont l'imagination fertile et qui racontent d'étranges histoires. En suivant les destins croisés d'une dizaine de personnages, l'enquête progresse, les haines et les attirances se cristallisent alors que des découvertes bien réelles mènent à des événements qu'on croyait définitivement sortis des mémoires. Certains, en tous cas, auraient bien voulu les oublier. 

Un roman noir atmosphérique baigné de littérature américaine qui marque le début d'un jeune et talentueux écrivain français.


2 commentaires:

Lewerentz S a dit…

Et bien, tu as de quoi lire ! Je me réjouis de lire ton avis sur le Schréder, le Avon, le Werner, le Biron et le Belcanto dont les intrigues me tenteraient.

Nathalie Vanhauwaert a dit…

Merci pour ton message, j'ai de quoi faire en effet. Je lis bientôt le Schréder, je ne manquerai pas de déposer mon avis.
Merci Nathalie