mardi 30 janvier 2018

Salon du livre de Lire c'est libre Paris

Salon du livre de la mairie du 7ème à Paris

Lire c'est libre


L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes

De retour d'un chouette week-end. D'un super salon organisé par une association géniale de passionnés : Lire c'est libre.

C'est la quatrième année que ce salon existe, la troisième année que je m'y rends, ce salon est génial, réservez déjà la date fin janvier de l'an prochain.


L'association est née sous la houlette de sa présidente Régine Heindryckx Recchiuti, une passionnée de littérature.   En mai 2013, elle a l’idée saugrenue de faire un salon littéraire toute seule, de son domicile, via un événement FB. Elle a réuni à Paris, 24 écrivains et des lecteurs autour d’un déjeuner.

Fin 2013, l’association « Lire c’est libre » était née.

Il est à noter que cette année elle se retrouvait également de l'autre côté de la barrière car elle a publié son premier roman, dont vous trouverez mon billet en cliquant sur la couverture.




Elle est secondée par d'autres passionnés, Céline Vivier la secrétaire - maman, enseignante et bloggeuse (ce-livres-et-fourneaux.blogspot.fr) , David Smadja - le trésorier, il a aussi son blog www.cestcontagieux.com.,  on ajoute un animateur de tables rondes  en la personne de Christophe  connu parfois sous le pseudo de Joyeux Drille et deux membres actifs bloggeurs également ; Nathalie http://eirenamg.canalblog.com et Guillaume Lapertot http://tribulationsdunevie.weebly.com/.   C'est grâce à eux que ce salon existe.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et intérieur

C'est donc dans un cadre exceptionnel que 40 auteurs étaient présents ce samedi 27 janvier dernier.

La particularité de ce salon, c'est la convivialité, le contact humain.  Les auteurs sont très disponibles, toujours heureux de rencontrer leurs lecteurs.  L'occasion de discuter vraiment.  Les échanges sont primordiaux et la chaleur humaine est très présente. 

L’image contient peut-être : 3 personnes

Cette année, une nouveauté, deux prix coup de coeur qui se concrétisaient par une remise à l'achat de ces livres, car tout est prévu, la librairie Tome VII est présente au salon  et vous permet d'acquérir les ouvrages des auteurs présents.

Ces coups de coeur étaient décernés à Nicolas Zeimet et Harold Cobert.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises, personnes debout et intérieur


Les invités d'honneur étaient Isabelle Alonso, Ingrid Desjours et Sébastien Spritzer.

Trois tables rondes étaient organisées. 

Une sur le thriller  avec la participation d'Ingrid Desjours, Michaël Mention et Nicolas Zeimet.

L’image contient peut-être : une personne ou plus, personnes assises, table et intérieur

Une autre autour de la guerre, une rencontre passionnante avec Valentine Goby, Isabelle Alonso et Sébastien Spritzer.

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes souriantes, personnes assises, table et intérieur


Une dernière avec Olivia Elkaim, Philippe Jaenada et Vivianne Perret  "S'inspirer du réel".

Je ne citerais pas tous les auteurs mais quel bonheur de rencontrer venue de Hong Kong pour le salon, l'auteure de mon gros coup de coeur de la rentrée Alma Brami .


Résultat de recherche d'images pour "alma brami qui ne dit mot consent"   








La rencontre avec Valentine Goby fera également partie des moments inoubliables.




Merci pour leur disponibilité et leur écoute à Harold Cobert, Nicolas Zeimet, Barbara Constantine, Frédérique Deghelt, Gilles Paris, Sébastien Spritzer mais aussi à ceux que je vais découvrir comme par exemple Amélie Antoine, Solène Bakowski, Ariane Monnier, Karine Silla, Léa Wiazemsky  et tous les autres.

Ce salon est vraiment une réussite.  Bravo et longue vie.

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes souriantes, personnes debout et intérieur

Régine Heindryckx Valentine Goby Frédérique Deghelt et Barbara Constantine


1 commentaire:

Syb Sybelline a dit…

cc j'aurai aimé rencontrer barbara constantine et Valentine Goby
Et te voir. vivement l'année prochaine. merci pour l'article. biz