lundi 18 août 2014

Ker Editions : à la rencontre d'une maison d'éditions de chez nous

A la découverte de Ker Editions

Ker éditions


J’ai découvert très récemment Ker Editions. Une maison d’édition de ma région. J’ai eu envie d’en savoir plus. J’ai rencontré son fondateur Xavier Vanvaerenbergh qui m’a gentiment reçu chez Ker Editions à Hévillers.


Ce n’est pas pour rien que sa maison Ker se définit comme suit :

Ker, en breton, signifie village. Publier chez Ker éditions, lire un titre publié chez nous, c'est donc rentrer dans un village, dans une équipe. Auteurs, lecteurs, libraires, journalistes, éditeurs... Tous entrent dans un village où tout le monde se connaît. Oh, pas un village au sens rural, restreint et fermé du terme. Non, un village comme dans le monde est un village. Un village qui, comme une famille, est appelé, par définition, à s'ouvrir sans cesse.... une réelle proximité.

Et je peux vous dire que la convivialité il n’en manque pas Xavier. Ce jeune homme de 28 ans, passionné m’a conté la genèse et l’histoire de son entreprise qui a vu le jour il y a cinq ans déjà.

C’est la passion qui l’anime qui l’a poussé à se lancer dans ce monde de l’édition. Il privilégie la qualité littéraire à la quantité. Prendre le temps de travailler un manuscrit tout en établissant une relation de complicité avec l’écrivain, de la lecture au travail du texte pour aboutir à un ouvrage de qualité répondant à de hautes exigences sont ces motivations. Une fois publié, chaque titre est suivi de manière proactive, afin de lui assurer une vie qui dépasse les habituels mois de lancement.


Chez Ker, il y a tout d’abord une rationalisation . Mieux vaut imprimer peu, mais toucher un public, que noyer des milliers d’exemplaires dans la masse. Les tirages sont soigneusement adaptés aux perspectives de vente. Certains de leurs titres sont imprimés à seulement une centaine d’exemplaires alors que d’autres le sont à plusieurs milliers. Les techniques digitales actuelles permettent d’imprimer en quantité très modeste avec une qualité identique, voire meilleure aux livres imprimés de manière traditionnelle. On évite ainsi au maximum les invendus. C’est économiquement et écologiquement bien plus sain, et permet à cette maison modeste de se développer.

Ker travaille en partenariat avec un important diffuseur. La quantité restreinte de titres publiés annuellement les aide à assurer un suivi efficace de chacun de leurs titres. Leur diffuseur se concentre sur un portefeuille réduit d’éditeurs littéraires de qualité. Ils attendent également de chaque auteur qu’il défende et promeuve activement leurs livres. Car il n’y a pas de secret : rares sont les livres à succès qui n’ont pas un auteur actif et présent pour les soutenir.

Après avoir cherché sa voie et débuté par une collection scientifique Savoir Perdu , les éditions Ker se sont recentrées essentiellement autour de trois pôles : littérature générale (avec Tranches de vie pour la littérature francophone et Echos pour la littérature étrangère), la littérature jeunesse (Double Jeu) et les sciences humaines.  Une collection Hors Série publie épisodiquement un coup de coeur inclassable..


1.      Tranches de vie

Une collection de littérature française qui compte des auteurs comme Vincent Engel publié chez Ker depuis les débuts de la maison. Son roman le plus récent, « les Diaboliques » est sorti fin avril 2014. Parmi les auteurs du catalogue, on compte également Giuseppe Santoliquido, Fideline Dujeu  ou encore Evelyne Heuffel . catalogue.

2.      Double Jeu

Cette collection jeunesse d'abord destinée aux adolescents de 11 à 15 ans s'élargit peu à peu aux enfants plus jeunes. On y retrouve des auteurs tel que Frank Andriat et son  désormais célèbre BOB Tarlouze dont le troisième volet paraîtra en mars prochain.  Des auteurs célèbres comme Jean-Luc Cornette (scénariste et dessinateur de bandes dessinées notamment) et Marie-Aude MURAIL viendront étoffer très vite cette collection, respectivement en septembre et au printemps prochain.

L’objectif de cette collection est de proposer aux enseignants un développement éducatif et de très beaux projets pédagogiques.  En effet, voici le beau projet que Ker propose aux écoles.

1.      Donner aux enseignants en plus du livre choisi, une fiche pédagogique très complète (plus de 20 pages en général) pour permettre à ceux-ci de construire leur cours.
2.     Il propose d’accueillir l’auteur en classe.
3.     Il suggère également de venir en tant qu’éditeur présenter ce beau métier. (parler du monde du livre, de la création d’une couverture…. )
4.      Il propose aux écoles des ateliers d’écriture destinés aux élèves avec un encadrement professionnel.  En fin d’année un recueil de nouvelles sera publié et les  meilleures nouvelles sélectionnées auront le privilège d’être illustrées par des dessinateurs connus avant publication.

Chapeau Monsieur Vanvaerenbergh, en voilà une idée géniale pour donner le goût des livres à nos jeunes ados.

3.      Savoir Perdu

Dernière collection en évolution et cela s’annonce également passionnant, une collection traitant momentanément essentiellement du développement personnel.  Les deux livres de Guibert del Marmol sont tentants.

J’espère vous donner envie de découvrir cette belle maison d’édition en venant faire un tour sur leur site ici.  Elle sera également présente au premier Salon de Liège en poche qui aura lieu à Liège le 11 avril 2015 .  (lien de Liège en poche)  


Merci encore à Xavier pour son temps précieux, et de me faire confiance en entamant un partenariat avec le Coin Lecture de Nath.


A bientôt pour la découverte des publications de Ker.

2 commentaires:

Marguerite a dit…

La prof de français que je suis ne peut que prendre note de ce superbe programme... et filer consulter le catalogue !

Nathalie Vanhauwaert a dit…

super, j'ai acheté les deux premiers Bob Tarlouze pour mon fils, j'en parle dans un avenir proche