dimanche 20 mars 2016

Ils ont rejoint ma PAL

Incorrigible je suis, je prends un peu de retard dans mes billets mais cela ne m'empêche pas de faire gonfler ma PAL.

Des lectures en rapport avec le festival Nuits d'Encre en cours pour l'instant - le programme se trouve ici - mais aussi un retard avec mon partenariat Rouergue Noir.

Et bientôt je vous présenterai la sélection avril du Prix des Lecteurs du livre de Poche.

On commence par du belge au programme de Nuits d'Encre.

C'est Barbara Abel qui orchestre la programmation, normal d'en ajouter un à ma bibliothèque.

Un bel âge pour mourir

Barbara Abel



Masque Poche
EAN : 9782702442517
Parution : 27/05/2015
445 pages
7.90 €

Présentation de l'auteur

D’un côté il y a France, soixante et un ans, propriétaire d’une galerie d’art au caractère bien trempé.
De l’autre il y a Marion, sa belle-fille, jeune mère célibataire et timide.
Entre elles, une maison.

France est-elle à l’origine des incidents qui visent à déloger Marion de la demeure familiale pour de sombres raisons financières ? Pour la jeune femme, cela ne fait aucun doute : même si France joue les grands-mères modèles, c’est elle qui a semé des sachets de mort aux rats sur le terrain de jeux. Mais Marion n’est-elle pas un peu fragilisée depuis la mort de son père ?

Contrairement à ce qu’affirment tous les parents du monde, les monstres existent bel et bien. Et les contes de fées se transforment parfois en véritable descente aux enfers…

J'aurai l'occasion d'animer un entretien en sa compagnie le 23 mars prochain, et je ne connais pas un de ses personnages phares ; le commissaire Léon

Madame Edouard

Nadine Monfils

Les Enquêtes du commissaire Léon T1 - Nadine MONFILS

Pocket 16242
Parution 01/10/2015
256 pages
9782266256452
Prix 6.30 €

Présentation de l'éditeur

Une maille à l’endroit… Une maille à l’envers… Depuis qu’il a cessé de fumer, le commissaire Léon s’adonne en cachette au tricot et confectionne des paletots ringards pour son chien Babelutte. Seulement voilà, ces temps-ci, il s’en passe de belles à Montmartre. Entre Irma, le travelo ménagère du Colibri, le curé qui pique dans les magasins et l’autre cinglé qui enterre des jeunes filles mutilées dans les cimetières, la police a du pain sur la planche. De fil en aiguille, le commissaire Léon dénoue les intrigues de cette histoire rocambolesque.


La nuit des coquelicots

Nadine Monfils

Les Enquêtes du commissaire Léon T2 - Nadine MONFILS

Pocket 16243
Parution 01/10/2015
224 pages
9782266256469
Prix 6.30 €


Présentation de l'éditeur

Trois amies rentrent à Neuilly en voiture après s’être bien amusées. Soudain, une petite fille surgit au milieu de la route, tenant un bouquet de coquelicots. Du sang gicle sur le pare-brise… C’est la fin de tous les rêves ! La vie de ces trois femmes va basculer dans le cauchemar. Tout se déglingue. Un implacable meurtrier rôde…


Entre deux mailles de tricot, le commissaire Léon va tenter de dénouer les fils de cette histoire diabolique.

On reste dans le polar belge, du noir, très noir.


Si tous les Dieux nous abandonnent

Patrick Delperdange

Série Noire Gallimard
240 pages
155 x 225 mm
ISBN : 9782070148776
Parution 07/01/2016
Prix 17.00 €

Présentation de l'éditeur

Violence, cruauté, trahison : rien ne leur sera épargné.
Céline est une jeune femme en fuite. Léopold, un vieux monsieur qui ne tient plus à la vie que par habitude. Quant à Josselin, il ne s’agit en fin de compte que d’un idiot qui se croit très malin.
Le destin de ces trois personnages va se trouver lié de manière inattendue et impitoyable.
Un dieu malfaisant aurait-il décidé de s’amuser avec leur existence, comme un fou qui jouerait aux dés?
Malgré leurs défauts, malgré leurs maladresses, Céline, Léopold et Josselin nous touchent comme nous toucheraient des amis, des semblables, des frères. Ce qui leur arrive pourrait tout aussi bien nous arriver.
Si tous les dieux nous abandonnent, il nous faudra continuer à vivre seuls, pauvres humains.


J'ai également rencontré Jean-Baptiste Baronian et j'ai succombé pour

Dictionnaire amoureux de la Belgique

Jean-Baptiste Baronian


Plon
08 Octobre 2015
ISBN 9782259223171
720 pages
25 €

Présentation de l'éditeur


La Belgique en 250 entrées, soit autant de déclinaisons très sentimentales d'un pays souverainement sans pareil.


Célèbres et adulés, moins connus et même oubliés, en pleine lumière ou discrètement restés dans l'ombre, les voilà ces Belges qui rendent amoureux de la Belgique.
Laissez-vous séduire par le vagabondage de Jean-Baptiste Baronian, il vous emmènera d'un peintre à un paysage, d'un écrivain à une ville, d'une salle de concert à une épopée sportive, d'une étape gastronomique à un musée, d'une loufoquerie à un émerveillement.
Il est érudit, passionné, sentimental, et nous raconte sa Belgique, en nous conviant à un défilé très subjectif, carnavalesque et joyeux, d'hommes et de femmes qui font la particularité et la fierté de ce peuple.
De René Magritte à Georges Simenon, de Jacques Brel à Simon Leys, de Hergé à Eddy Merckx... c'est festif, truculent, bouleversant, inattendu et surréaliste, mais c'est surtout belge.


La librairie Antigone organisait une soirée à la rencontre d'Emmanuelle Pirotte, j'ai été touchée par la présentation de ce livre que j'avais regardé à plusieurs reprises, ça y est il est dans ma PAL.

Today we live

Emmanuelle Pirotte


Cherche Midi
ISBN: 9782749144344
ISBN numérique: 9782749145167
Date parution: 03/09/2015
Dimensions: 140 x 220 mm
Nombre de pages: 240
Prix 16.50 €

Présentation de l'éditeur


Décembre 1944. C’est la contre-offensive allemande dans les Ardennes belges. Pris de panique, un curé confie Renée, une petite fille juive de 7 ans, à deux soldats américains. Ce sont en fait des SS infiltrés, chargés de désorganiser les troupes alliées. Les deux nazis décident d’exécuter la fillette. Au moment de tirer, Mathias, troublé par le regard de l’enfant, tue l’autre soldat.
Commence dès lors une cavale, où ils verront le pire, et parfois le meilleur, d’une humanité soumise à l’instinct de survie.

Aucun personnage de ce roman palpitant n’est blanc ou noir. La guerre s’écrit en gris taché de sang. Une écriture efficace et limpide.

Today we live est lauréat du Prix Edmée de La Rochefoucauld 2016.

Et voici mon retard chez Rouergue Noir

La sentinelle de Lisbonne

Richard Zimler

Rouergue NoirTraducteur Sophie Bastide-Foltz
mars 2016
448 pages
23,50 €
ISBN 978-2-8126-1032-5

Présentation de l'auteur


Henrique Monroe, inspecteur de police à Lisbonne, n’est pas un flic comme les autres. Son comportement singulier sur les scènes de crime est même légendaire, comme ne va pas tarder à le découvrir Luci, la jeune inspectrice qui débute à ses côtés. Et si ses collègues comme sa hiérarchie s’en accommodent, c’est uniquement parce que Monroe est un enquêteur exceptionnel. D’une trempe qu’on n’attendrait pas d’un doux excentrique toujours affublé d’un bolo, comme tout natif du Colorado qui se respecte, lui qui est né dans le décor vertigineux du Grand Canyon. Mais lorsque Monroe est appelé sur les lieux du meurtre particulièrement odieux d’un homme d’affaires en vue, Pedro Coutinho, ce n’est pas seulement l’enquête qui part en vrille, mais sa propre personnalité. En effet, les détails de l’affaire raniment les souvenirs de son enfance américaine, passé qu’il a fui en s’installant au Portugal et qu’il dissimule depuis toujours. Alors que ses agissements deviennent pour le moins étranges, sa famille – sa femme, son frère et ses deux jeunes fils – commence à craindre pour l’homme qu’elle croyait connaître. Tandis que Monroe tente de garder pied à mesure que l’enquête progresse, un nouvel élément survient qui va lui ôter toute chance de préserver son secret…
Roman policier hautement psychologique, La Sentinelle de Lisbonne emporte le lecteur dans une vertigineuse quête d’identité et dans une affaire si criminelle qu’elle pourrait bien détruire ceux-là même qui feraient émerger la vérité


De si vieux ennemis

Alain Van Der Eecken



Rouergue Noir
avril 2016
240 pages
20,00 €
ISBN 978-2-8126-1046-2

Présentation de l'auteur

Palmyre a disparu. Des spectres surgis des années noires, de l’Occupation, de la collaboration, s’étaient penchés sur son berceau. Ils s’agitent toujours dans l’ombre profitant du vent favorable qui vient de se lever. Ont-ils enlevé Palmyre ? Qui détient les archives des temps de haine dont tant de monde souhaite s’emparer ?
Victor, un ami, un amour d’enfance de Palmyre, suit la piste de très vieux salauds soudainement mortels. De Londres à Paris, de Nice à Nancy, de la Suisse au Liechtenstein, les chemins se croisent, se perdent. Un notable accusé d’avoir tué sa femme à coups de club de golf revendique les crimes d’une époque que la justice voudrait oublier.
Palmyre est-elle l’enjeu de la lutte à mort que se livrent des vieillards à la mémoire trop longue ? Victor croit se perdre dans ce passé que personne ne souhaite exhumer, dont toutes les pistes le ramènent au cœur de l’univers du Grand Meaulnes, là où se cachent tant de secrets.
Dans un premier roman châtié, fantasque, hilarant, Alain Van Der Eecken précipite une ribambelle de personnages dans la généalogie feutrée d'une bourgeoisie infestée de cagoulards.

Trop de morts au pays des merveilles

Morgan Audic



Rouergue Noir
avril 2016
368 pages
21,80 €
ISBN
978-2-8126-1040-0

Présentation de l'auteur


Depuis trois ans Alice, la femme de Christian Andersen, avocat au barreau de Paris, a disparu. Et depuis trois ans, les gens qui l’entourent se posent la même question : Andersen a-t-il tué sa femme ? Andersen rendu amnésique par un grave accident quelques jours après qu’Alice a disparu et qui cherche en vain à retrouver la mémoire. Andersen qui reçoit des sms énigmatiques, en forme de questions cryptées. Andersen, le mari inconsolable qui emploie un détective pour retrouver sa femme, si belle, si blonde, si étrangement semblable aux victimes du désormais célèbre Marionnettiste, le tueur aux rituels macabres que la brigade criminelle traque en vain depuis des mois et qui tue, justement, à nouveau. De quoi remettre en selle l’ex-lieutenant Diane Kellerman, révoquée pour violence et prête à péter de nouveau les plombs.
Dans un premier roman où les indices prennent la forme de charades, Morgan Audic tisse un jeu de faux-semblants, de trompe-l’œil et de chausse-trappes aussi fascinant qu’un conte pour enfants diaboliques.


En attendant la sélection d'avril du prix des lecteurs on s'arrête ici. C'est + 9

2 commentaires:

Marguerite a dit…

J'ai beaucoup aimé Today we live. J'espère qu'il te plaira autant qu'à moi :)

Nathalie Vanhauwaert a dit…

L'auteur(e) est super sympa, j'ai envie de le lire depuis un moment. Vivement les vacances.