samedi 12 mars 2016

La petite fêlée aux allumettes Nadine Monfils

La petite fêlée aux allumettes


Nadine Monfils



Pocket 15371
Edition originale Belfond 2012
Parution : 07/03/2013
256 pages
ISBN 978-2-266-23393-4
Prix : 6.20 €


Présentation de l'éditeur

Pandore, au bord de la mer, c’est la plage mais c’est pas les vacances. Nake, une jeune fille déjà pas futée, pète un boulon supplémentaire à la mort de sa grand-mère. Désormais, chaque fois qu’elle craque une allumette, elle a des visions qui se révèlent être vraies ! L’inspecteur Cooper et son collègue Michou, moitié flic moitié travelo, sont sur le coup. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, Mémé Cornemuse, tout juste rescapée de ses vacances avec un serial killer, décide de s’en mêler. Faut dire qu’elle a des compétences : elle lit l’avenir dans les lignes de tricot et parle par télépathie avec Jean-Claude Van Damme. Ah c’est sûr, ça aide !

Mon avis


Nake est une jeune fille paumée.  Un soir après avoir dégommé un mec qui venait de la violer, elle rentre chez elle et découvre que sa grand-mère vient de mourir.  Elle trouve serré dans les mains de sa grand-mère, une boîte d’allumettes.  Elle en craque une et aperçoit une scène de meurtre agencée comme « Le petit chaperon Rouge ». 

Une petite fille aux allumettes, le Chaperon Rouge, bienvenue  dans le monde complètement déjanté (quel bonheur) de Nadine Monfils.  

Un tueur en série amateur de contes de fée sévit à Pandorre.  Pour l’arrêter on retrouve un flic bourru se prénommant Cooper et Derval son acolyte, mi-gay le jour, mi-travelo la nuit. Pistonné par son oncle, maire de la ville on le prénomme Michou.  Et tout à coup qui voici, qui voilà, devinez qui s’incruste ?  Mémé Cornemuse herself, une vieille lubrique qui n’hésite pas à tuer si on l’emmerde (ben quoi, elle rend service, non ?). Elle est raide dingue de JCVD, elle le cite à tout bout de champ pour notre régal, elle est Aware quoi.  Voilà le décor est planté.

Nadine Monfils est unique, son univers déjanté et la magie se produit à tous les coups.  Ces personnages loufoques et délirants sont attachants.

J’ai souri et même ri pendant tout le récit.

Le style est inimitable. Un festival de jeux de mots, des dialogues percutants parfois graveleux.  Des personnages hauts en couleur, atypiques, un peu surréalistes (Magritte n’est pas loin) et d’autres personnages de chez nous.  Comme à chaque fois un livre rempli de Belgitude.

Un humour noir que j’apprécie de plus en plus.


Ma note : 9/10

Les jolies phrases

N'avez-vous jamais remarqué que ce sont les choses les plus enfantines qui sont les plus vraies ?

Quand on est con, on a souvent besoin des autres pour le savoir.

Le songe est une figure du désir.

Il est surréaliste, comme la plupart des Belges.  Et j'ai un grand respect pour son parcours.  Ceux qui se moquent de lui sont des cons qui ne lui arrivent pas à la cheville. (en parlant de JCVD)

citation de JCVD : Faut garder la motivation. "Il faut que tu croies encore plus à ce que tu crois, et quand tu commences à croire à ce que tu crois, y a personne au monde qui peut te bouger!"

Si Dieu existe, c'est un vilain.  S'il est gentil, y aurait que des pétés de tunes en pleine forme.  Un monde sans emmerdeurs, sans pauvres, sans flics, sans huissiers, sans chieuses et sans banquiers.  Un monde rien qu'avec des animaux, des beaux mecs et des vignes. Voilà.

Trouver la clef. Mais la clef n'est pas la solution.  Elle ouvre les portes du passé.  Le sang est dans la maison.  La solution n'est pas dans le miroir. Elle est sur le livre à côté.  Mais la reproduction est interdite...

La fidélité c'est comme les tartines, tant que tu peux mettre du beurre dessus, faut pas te limiter à une tranche.

On n'était pas chez Pivot.  D'ailleurs, elle n'avait jamais aimé ce type, ni ses émissions.  Un chroniqueur littéraire qui n'aime pas les polars, c'est comme un prof qui n'aime pas les premiers de classe.  Et tout le monde sait que ceux qu'on appelle "les cancres" sont souvent les plus intéressants.


2 commentaires:

once writer and her reading a dit…

Ce livre a l'air tellement drôle sa donne envie

Nathalie Vanhauwaert a dit…

Je ne pense pas que tu seras déçue