jeudi 15 septembre 2016

Je suis là - Clélie Avit

Je suis là

Clélie Avit

Je suis là

Le livre de Poche
240 pages
Date de parution: 01/06/2016
ISBN: 9782253098638
Prix : 7.10 €

Présentation de l'éditeur


Prix Nouveau Talent 2015

« Ça fait vingt semaines que je suis seule, seulement six que je m’en rends compte. Et pourtant, j’ai l’impression que ça fait une éternité. Ça passerait peut-être plus vite si je dormais plus souvent. Enfin, si mon esprit se déconnectait. Mais je n’aime pas dormir. »
À la suite d’un accident d’escalade en montagne, Elsa est plongée dans le coma. Tandis que l’espoir de son réveil s’amenuise de jour en jour, que ses proches et les médecins commencent à baisser les bras, un jeune homme, Thibault, pénètre par erreur dans sa chambre. Traumatisé par le sort de son frère, qui a renversé deux jeunes filles en voiture, Thibault décide de se confier à Elsa et noue une relation avec elle, malgré son mutisme. Est-il à ce point désespéré de lui-même ? Ou a-t-il décelé chez elle ce que plus personne ne voit ?

Une histoire d’amour improbable – ou miraculeuse. Un mélange entre "Nos étoiles contraires" et "La Belle au bois dormant". Jeanne de Ménibus, Elle.


L'auteur

Résultat de recherche d'images pour "clelie avit"

Clélie Avit naît en 1986 et grandit en Auvergne entre ses deux passions, les montagnes et la danse. Elle développe aussi une habitude particulière, celle de dévorer des romans pendant ses cours au lycée et même à l’Université de Sciences à Lyon, car elle découvre la fantasy et ne peut plus lâcher ses livres. Elle les lit d’ailleurs en anglais pour ne pas attendre les traductions françaises.
Pour apaiser l’impatience de ses amis ne parlant pas couramment anglais, elle traduit les derniers volumes de Harry Potter avant leur parution française, envoyant régulièrement les chapitres à son entourage avide. Peut-être sa fibre littéraire naît-elle à ce moment-là.
Entre temps, elle poursuit ses études de physique-chimie pour devenir professeur. À peine ses premiers cours donnés sur Nice, elle se lance dans une formation en danse contemporaine pour pouvoir l’enseigner également. De nombreuses heures de train lui permettent de remplir sa bibliothèque avec toujours plus de sagas de fantasy, et en 2012, l’idée lui vient d’y rajouter la sienne.
L’histoire s’ébauche progressivement, au cœur d’un monde imaginaire où se mêlent aventure, magie et émotion, mais intégrer le monde éditorial est rude. Clélie change de style, passe par un concours littéraire où elle soumet une romance atypique et remporte en 2015 le Prix Nouveau Talent de la Fondation Bouygues Telecom. Son premier roman Je suis là devient un succès international avec plus de vingt pays qui acquièrent les droits de traduction.
Dès lors, l’heure est venue de retourner aux sources. Clélie ressort son manuscrit de fantasy. Les Messagers des Vents prend forme alors qu’elle ne se consacre plus qu’à l’écriture et à l’enseignement de la danse, tout cela au plus près des montagnes.
Le premier volume de la série paraîtra le 4 Novembre 2015, trois ans jour pour jour après sa naissance dans l’esprit de son auteur.

source : éditions JC Lattès 



Mon avis


Elsa est dans le coma depuis de nombreuses semaines suite à un accident d’alpinisme.  Elle est dans la chambre 52.

Le frère de Thibault se trouve lui chambre 55 suite à un accident de voiture.  Il avait pris le volant avec de l’alcool dans le sang et a tué deux adolescentes.
Thibault conduit sa maman à l’hôpital mais ne parvient pas à franchir la porte du 55 ni à pardonner son frère.

Pour échapper à cette atmosphère, il pousse une porte pour s’isoler.  Il pense se trouver dans la cage d’escalier et se rend compte soudain qu’il s’est endormi devant Elsa, chambre 52. Il reviendra à chaque fois, s’intéressera à Elsa et tombera petit à petit amoureux.

Bon ? ok, je suis d’accord avec vous, c’est irréaliste.  On ne tombe pas amoureux de quelqu’un d’inerte, sans interaction mais ceci est une histoire, un récit imaginaire.

J’ai donc très vite fait abstraction de la réalité et suis rentrée dans ce jeu..


Le livre se découpe en petits chapitres donnant la parole alternativement à Elsa et à Thibault.

Thibault est persuadé qu’Elsa l’entend et comprend tout.

Il a raison car depuis quelques semaines, elle entend tout, elle ne peut d’ailleurs faire que ça entendre et imaginer..  Son ouïe est active, bien active.

Qu’adviendra-t-il de ceux-là ? C’est un peu cousu de fil blanc, j’avoue mais j’ai pris beaucoup de plaisir à la lecture

Cela se lit rapidement, le style est simple, le vocabulaire est pauvre souvent parsemé d’expressions toutes faites mais cela fait mouche au niveau des émotions.

Et puis on se questionne, que se passe-t-il vraiment dans le coma ?  Que ressent la personne ?  Quand décider d’arrêter tout ? Quand décider que la personne ne reviendra pas ?  C’est tout un débat…
Je vous rassure ce n’est pas triste, c’est frais, avec une touche d’humour.


Une lecture rapide, agréable, idéale pour les vacances.


Ma note : 8/10


Les jolies phrases

Je suis un cocon vide.  Non, j'habite dans un cocon vide.  Une chrysalide en location dans un cocon, c'est peut-être plus joli.  J'aimerais bien en sortir, histoire de dire que je suis aussi propriétaire.

Tout le monde a un coeur, Thibault.  Reste juste à savoir ce qu'on en fait.

Entendre est la seule chose que je sois encore capable de faire et, pour la première fois, j'aimerais ne pas pouvoir.

Tout n'est qu'un cycle.  On naît, on vit, on meurt.  C'est cyclique, ça continue pour les autres, jusqu'à ce qu'ils s'effacent à leur tout.

On s'est envolés chacun de notre côté, on n'a juste pas choisi la même piste d'atterrissage.





2 commentaires:

Caroline a dit…

Jeune auteur qui a l'air plutôt douée ....

scarlett21 a dit…

Je suis apparemment une des rares personnes à s'être ennuyée pendant la lecture ...
http://petiteslectures.com/je-suis-la-clelie-avit/