mercredi 25 février 2015

Elle s'appelait Tomoji Jirô Taniguchi ♥♥♥♥♥

Elle s'appelait Tomoji

Jirô TANIGUCHI



Titre VO: とも路
Titre traduit: Tomoji
Dessin  et scénarion :: TANIGUCHI Jirô
Editeur VF: Rue de Sèvres
Type: Seinen
Genre: Tranche de vie- Historique
Editeur VO:  Futabasha
Origine: Japon - 2014
A partir de 14 ans
Prix conseillé : 17 €


Résultat de recherche d'images pour "elle s'appelait tomoji rue de sèvres"


NOTE DE L'EDITEUR

Japon, début du XXe siècle, préfecture de Yamanashi. Là, au coeur d’un monde rural paisible dont les rythmes et les préoccupations paraissent à des années-lumière de la trépidante Tôkyô, l’existence de la jeune Tomoji, d’abord enfant puis adolescente et enfin jeune femme, suit les méandres d’une destinée humaine capricieuse, marquée par l’alternance des joies, des souffrances et des coups du sort. Elle connaîtra surtout, grâce à sa rencontre avec le séduisant Itô, le bonheur de l’éveil à l’amour, clé de son épanouissement futur.


À travers un portrait de femme d’une émouvante simplicité, Jirô Taniguchi évoque un Japon rural qu’il n’avait encore jamais traité, à l’orée du XXe siècle. Taniguchi met en scène la rencontre entre deux adolescents dans le Japon de l'entre-deux-guerres (1925 - 1932). Tomoji vit dans la campagne japonaise au nord du mont Fuji tandis que Fumiaki fait ses premiers pas de photographe à Tokyo. Taniguchi nous fait découvrir avec sa sensibilité habituelle ce qui va unir ces deux personnages. Cette histoire est inspirée de personnages réels qui fonderont par la suite une branche dérivée du bouddhisme.


MON AVIS

Taniguchi nous raconte l'enfance et l'adolescence de Tomoji créatrice d'un temple bouddhiste fréquenté régulièrement par lui et son épouse.

Il nous raconte ici le destin de Tomoji.  Il s'attarde sur son enfance dans le Japon de 1912 à 1925. Nous sommes dans le village de Hemi sur un plateau entouré de splendides montagnes dont le Fuji.

L'histoire commence en 1925 lorsque Fumiaki Itô âgé à l'époque de 19 ans vient prendre une photo de sa tante, la grand-mère de Tomoji âgée de treize ans à l'époque.  Le hasard a fait en sorte qu'il se ratent de peu et ne se rencontrent pas ce jour là.  Pourtant leurs destins seront liés.

Nous allons vivre le Japon rural, la dure vie à la campagne, de la naissance de Tomoji jusqu'en 1930.

Taniguchi nous fait vivre des instantanés de la vie, parcours initiatique, une vie avec ses joies, ses peines, la perte d'êtres chers, une vie qui vous fait grandir, mûrir, s'affirmer soi-même.

La vie de Tomoji n'est pas simple, tragique à certains moments mais jamais Taniguchi ne nous emmène dans le patho. Sa vie est décrite avec tellement de délicatesse, de poésie.

C'est le destin de deux êtres qui auraient pu se trouver plus tôt mais dont le chemin finit par se croiser.

J'ai pris comme toujours beaucoup de plaisir à la lecture du récit, un roman graphique magnifique car comme toujours Taniguchi va à l'essentiel par la pureté de son dessin.  Des traits, comme l'histoire tout en délicatesse.  Des arrêts sur image foisonnants de détails, nous décrivant la vie, la mort, la naissance, des départs, la vie continue toujours...

J'adore comme toujours; je veux la suite rapidement.

Ma note : 9/10


Mon binôme lecture vient de le lire voici l'avis deJulie des Petites Lectures de Scarlett

UNE JOLIE PHRASE

Après les difficultés, il y a toujours quelque chose d'heureux qui arrive.

2 commentaires:

Leiloona a dit…

Oh, il y a une suite ? :)

Nathalie Vanhauwaert a dit…

Je ne sais pas mais la fin semble y laisser une suite.. A suivre.