samedi 24 octobre 2015

Ils ont rejoint ma gargantuesque PAL

Ma Pal vient encore de gonfler d'un gros coup grâce à mon partenaire Rouergue, mais aussi à quelques petits achats. Ben oui, difficile de ne pas succomber à la tentation lorsque l'on fait une rencontre avec les lecteurs belges compulsifs.  Nous étions huit à Louvain-La-Neuve samedi 17 , une belle après-midi à parler bouquins.


Résultat des dernières semaines + 9





J'ai craqué pour un Ovni littéraire dont on dit beaucoup de bien, roman fiction, enquête et chansons au rendez-vous. 

Les gens dans l'enveloppe

Isabelle Monnin  et Alex Beaupain



Jc Lattès
EAN : 9782709649834
Parution : 02/09/2015
370 pages
22.00 €

Roman et enquête écrits par Isabelle Monnin
Chansons d’Alex Beaupain

Quatrième de couverture

En juin 2012, j’ai acheté sur Internet un lot de 250 photographies d’une famille dont je ne savais rien. Les photos me sont arrivées dans une grosse enveloppe blanche quelques jours plus tard. Dans l’enveloppe, il y avait des gens à la banalité familière, bouleversante. Je n’imaginais alors pas l’aventure qu’elle me ferait vivre.

J’allais inventer la vie de ces gens puis je partirais à leur recherche. Un soir, j’ai montré l’enveloppe à mon meilleur ami, Alex Beaupain. Il a dit : « On pourrait aussi en faire des chansons. » L’idée semblait folle.

Le livre contient un roman, un album photo, le journal de bord de mon enquête et un disque, interprété par Alex, Camelia Jordana, Clotilde Hesme et Françoise Fabian. Les gens de l’enveloppe ont prêté leur voix à deux reprises de chansons qui ont marqué leur vie.

Les gens dans l’enveloppe est ainsi un objet littéraire moderne et singulier. Faisant œuvre de vies ordinaires, il interroge le rapport entre le romancier et ses personnages. Il est surtout l’histoire d’une rencontre, entre eux et moi.

Au salon des écrivains de Gembloux, je me suis laissée tenter par un livre qui m'attirait depuis longtemps, chez Ker Editions.

Mémoire, ma petite mémoire

Vicky Dubois


Ker Editions
232 pages
2015
ISBN 978-2-87586-094-1
21x14 cm
Prix: 18.00€

Avis de l'éditeur


Vicky a été diagnostiquée Alzheimer en 2012. À force d’exercices, de sorties et d’activités, elle vit sa maladie sereinement. Son espoir : une stabilisation définitive.
Dans ce livre, elle raconte ses réflexions quotidiennes, la manière dont elle vit son Alzheimer. Parfois, un flash, qu’elle saisit au vol et consigne soigneusement. Elle nous emmène alors sur ses pas, au Zaïre, avec son mari, ou pendant sa jeunesse, comme infirmière chez les prématurés ou encore adolescente, dans le cinéma de ses parents.
Mémoire, ma petite mémoire est un témoignage d’espoir. Parce qu’il y a autant de maladies d’Alzheimer que de patients et que les routines quotidiennes, les exercices, la gentillesse de l’entourage peuvent aider à vivre longtemps dans les meilleures conditions.

Ma petite mémoire, toi et moi, nous sommes un binôme. À la vie, à la mort. Même si nous pleurons, quelquefois, nous nous soutenons l’une l’autre. Tu m’aides à écrire ces pages, tu m’envoies encore quelques flashs, de temps en temps.
Parfois, je me dis que je vais arrêter un peu d’écrire. Puis, comme ça me démange, je reprends mon crayon. Petite mémoire, il faut oublier ce grand vide qui nous attend peut-être. Nous ne pouvons pas nous décevoir l’une l’autre. Il n’y a plus qu’une chose à faire, poursuivre l’écriture de ce livre…



Aimant le graphisme de Servais et ayant apprécié le premier tome, je vais poursuivre les chemins de Compostelle 


Les chemins de Compostelle 2
L'ankou, le diable et la novice


Dupuis
Genre : Historique Autre regard
Age du lectorat : Ado-adulte - à partir de 12 ans
Etat de la série : En cours
Album cartonné - 80 pages en couleurs
ISBN/Code-barre: 9782800163598
Belgique: 09/10/2015 - 16.50 EUR


Avis de l'éditeur


À la pointe Saint-Mathieu, dans le Finistère, un crime odieux a été commis. Dominique, un jeune vagabond qui rôdait dans le coin cette nuit-là, rejoint un groupe de marcheurs à leur point de départ des chemins de Compostelle bretons. L'Ankou, personnage légendaire de la mort, les regarde partir.
Au même moment, Blanche, dans les Ardennes, passe par la ligne Maginot.
Le personnage de la mort hante les lieux...
Le mystérieux Dominique disparaît ensuite du groupe de marcheurs. À l'occasion d'un fest-noz, grand bal breton, son chemin croise alors celui de Céline, partie seule du Mont-Saint-Michel. Ensemble, ils quitteront le chemin traditionnel vers Compostelle pour se rendre dans la forêt de Brocéliande, toute proche, lieu magique et légendaire, mais pas sans danger...

Avec la même ambition graphique et descriptive que dans le précédent tome, Jean-Claude Servais s'attache à décrire avec précision l'atmosphère, l'histoire et le mystère des lieux traversés par ses personnages et fait ainsi voyager ses lecteurs.

Deux poches pour suivre,deux découvertes d'auteur pour moi :  Joyce Carol Oates  et Hervé Commère



336 pages, sous couverture illustrée, 108 x 178 mm
Achevé d'imprimer : 26-05-2004
ISBN : 9782070425716
[Big Mouth and Ugly Girl]
Trad. de l'anglais (États-Unis) par Claude Seban
Collection Folio (n° 4059), Gallimard
Parution : 17-06-2004
Prix : 8 euros

Quatrième de couverture


Elle, c'est Ursula.
Parce qu'elle est grande, très grande, mal dans sa peau, Ursula se surnomme elle-même la Nulle. C'est pourtant, à seize ans, une belle fille, intelligente et d'une volonté peu commune. Solitaire, indépendante, elle ne ressemble pas aux autres.
Lui, c'est Matt.
Doué, drôle, c'est un garçon brillant, apprécié de tous. Il aime faire rire, il parle haut et fort. Trop parfois. Le jour où il a menacé de poser une bombe au lycée, Matt plaisantait. Mais les événements s'enchaînent, prenant une tournure de plus en plus dramatique : soupçonné, accusé, isolé, il voit sa vie devenir peu à peu un enfer. Seule Ursula ne cède pas à la rumeur...
Joyce Carol Oates dépeint avec sensibilité et force - non sans humour - une société en butte au conformisme et à l'hypocrisie.

Imagine le reste    

Hervé Commère


POCKET
Parution10 Septembre 2015
Collection(s)Thriller
Nombre de pages : 448
Format : 108 x 177 mm
EAN9782266257312
Prix 7.70

Quatrième de couverture


Quand ils volent au caïd local un sac rempli d'argent, Fred et Karl peuvent enfin dire adieu à Calais et aux combines minables. Ils font cap vers le sud pour retrouver Carole, leur amour de toujours, en rêvant à la suite.
Tout serait si simple s'il suffisait d'imaginer le reste pour qu'il arrive. Mais, invariablement le destin vous détrompe.
Ce sac en cuir brun qu'ils trimbalent à présent, ils ne sont ni les premiers ni les derniers à lui avoir couru après, tous pour des raisons différentes : la gloire, le bonheur, un passé qu'on voudrait voir renaître... ou simplement une place, une place dans le puzzle de la vie...

« Un thriller orchestré comme une symphonie, ou se joue la partition de la galère, de la faim, de l'amitié et de la vie. »Madame Figaro

Ce livre a reçu le prix Plume de Cristal 2015

Je me suis fait gâter par mes partenaires.  Depuis la rentrée j'ai un nouveau partenaire virtuel NET GALLEY, j'ai déjà eu la chance de découvrir Eva, Profession du père, La nuit du Raïs, L'autre Simenon,  Argali m'a donnée envie de découvrir "Le testament de Marie"

Le testament de Marie

Colm TOIBIN


Parution : 20 Août 2015
Format : 135 x 215 mm
Nombre de pages : 126
Prix : 14,00 €
ISBN : 2-221-13490-7

Traduit par
Anna GIBSON


Avis de l'éditeur


« C'est un livre court, mais aussi dense qu'un diamant. »
Irish Times

Ils sont deux à la surveiller, à l'interroger pour lui faire dire ce qu'elle n'a pas vu. Ils dressent de son fils un portrait dans lequel elle ne le reconnaît pas et veulent bâtir autour de sa crucifixion une légende qu'elle refuse. Seule, à l'écart du monde, dans un lieu protégé, elle tente de s'opposer au mythe que les anciens compagnons de son fils sont en train de forger. Lentement, elle extirpe de sa mémoire le souvenir de cet enfant qu'elle a vu changer. En cette époque agitée, prompte aux enthousiasmes comme aux sévères rejets, son fils s'est entouré d'une cour de jeunes fauteurs de trouble infligeant leur morgue et leurs mauvaises manières partout ou ils passent. Peu à peu, ils manipulent le plus charismatique d'entre eux, érigent autour de lui la fable d'un être exceptionnel, capable de rappeler Lazare du monde des morts et de changer l'eau en vin. Et quand, politiquement, le moment est venu d'imposer leur pouvoir, ils abattent leur dernière carte : ils envoient leur jeune chef à la crucifixion et le proclament fils de Dieu. Puis ils traquent ceux qui pourraient s'opposer à leur version de la vérité. Notamment Marie, sa mère. Mais elle, elle a fui devant cette image détestable de son fils, elle n'a pas assisté à son supplice, ne l'a pas recueilli à sa descente de croix. À aucun moment elle n'a souscrit à cette vérité qui n'en est pas une.

Et le meilleur pour terminer j'ai reçu un très gros colis de Rouergue Editions, deux nouveautés et vous n'ignorez pas que j'apprécie Peter May, le premier tome de La série chinoise. Merci encore à Brigitte pour ce bel envoi.

La série chinoise   Tome 1

Peter May


La série chinoise Volume 1

Rouergue Noir
Parution : 7 octobre 2015
Traducteur : Ariane Bataille
Pages : 1 168
Prix : 29,90 €
ISBN : 978-2-8126-0971-8

Présentation de l'éditeur


Avec Margaret Campbell, médecin légiste aux États-Unis, et Li Yan, commissaire à Pékin, Peter May nous emporte au cœur d’une Chine riche de ses traditions et avide de modernité. Dans ce premier tome de l'édition intégrale sont réunis Meurtres à Pékin, Le Quatrième Sacrifice et Les Disparues de Shanghaï.

Voilà de quoi occuper les longues soirées d'hiver.

Un nouveau thriller.

OBIA

Colin Niel

Rouergue Noir
14 x 20,5
octobre 2015
496 pages
23,00 €
ISBN
978-2-8126-0945-9

Présentation de l'éditeur


Clifton Vakansie court dans les rues de Saint-Laurent, sa ville natale, sur les rives du Maroni, en Guyane. Il court dans un paysage de tôles et de parpaings, en direction de Cayenne et de son aéroport, dont le séparent des fleuves qu’il faudra franchir à la nage, des barrages de gendarmerie, des pistes tracées à travers la forêt. Il court pour l’avenir de sa petite Djayzie, sa fille qui vient de naître, lui qui est à peine un homme. Il court à travers sa peur et des jeunes de son âge tombent autour de lui. Mais plus tu es déchiré, plus les chiens te déchirent, c’est ce qu’on dit. Et Clifton a beau être sous la protection de l’obia, rendu invincible par la magie des Noirs-Marrons, à sa poursuite il y a le major Marcy, un Créole, un originaire comme on dit, colosse né ici qui sait tout des trafics et des hors-la-loi, homme emporté qui n’a pas volé sa réputation de tête brûlée. Et il y a aussi le capitaine Anato, un Ndjuka comme Clifton, un type étrange, aux yeux jaunes, dont personne pas même lui ne sait d’où il vient vraiment. Clifton l’ignore encore, mais dans sa fuite vers l’est il ne va pas tarder à croiser des fantômes. Ceux de la guerre du Suriname. Des fantômes qui tuent encore. Qui ne cessent pas de tuer.En ranimant les souvenirs de la guerre civile qui provoqua à la fin des années 1980 le passage de milliers de réfugiés sur les rives françaises du Maroni, Colin Niel nous plonge dans une Guyane qui voudrait tout oublier des spectres de cet oppressant passé. Alors qu’au Suriname les gros bonnets de la drogue ont remplacé les Jungle Commando, le destin de trois jeunes hommes va se trouver pris dans le double piège des cartels de la cocaïne et des revenants d’une guérilla perdue.

Un été d'herbes sèches

Daniel Crozes


Rouergue
15 x 24
octobre 2015
240 pages
18,50 €ISBN
978-2-8126-0978-7

Présentation de l'auteur

Durant l’été 70, un adolescent passe ses vacances dans la ferme d’un oncle, perdue dans une vallée de l’Aveyron. On y travaille encore à l’ancienne, les journées sont laborieuses, le mode de vie archaïque et les mœurs rudes, mais le garçon s’attache à ce monde à l’agonie, dont l’oncle est l’un des derniers survivants…
Dans ce très beau roman aux tonalités autobiographiques, Daniel Crozes fait revivre les campagnes d’autrefois et nous fait partager l’émotion d’un monde disparu.
























2 commentaires:

Sevla Cristy a dit…

Je te souhaite de belles lectures avec ses réceptions :)

Nathalie Vanhauwaert a dit…

Merci à toi, c'est vrai que cela présage de bons moments.