jeudi 5 juillet 2018

Je me suis tue - Mathieu Menegaux ♥♥♥♥♥

Je me suis tue   -   Mathieu Menegaux

Je me suis tue  de Mathieu Menegaux

Points P4473
Grasset 2015
Paru 12/01/2017
Pages : 144
Ean : 9782757860090
Prix : 6.2 €


Présentation de l'éditeur


Un dîner en ville. Au menu, nourriture bio, affaires et éducation des enfants. Claire s'ennuie et décide de rentrer seule à vélo. Elle ne le sait pas encore mais sa vie vient de basculer. Tour à tour victime puis criminelle, Claire échoue en prison et refuse obstinément de s'expliquer. À la veille de son jugement, elle se décide enfin à sortir de son mutisme…


Mathieu Menegaux est né en 1967. Je me suis tue a reçu le Prix du premier roman de Sablet.


« Un premier roman bouleversant qui se lit d'une traite. »

L'auteur

Résultat de recherche d'images pour "mathieu menegaux"


Mathieu Menegaux est né en 1967. Il est l’auteur de Je me suis tue (Grasset, 2015, Points 2017), primé aux Journées du Livre de Sablet, et de Un fils parfait (Grasset, 2017, Points 2018), prix Claude Chabrol du roman noir, en cours d’adaptation pour la télévision.


Il nous en parle




Mon avis

Quelle claque !  Quelle plume !

Merci à Valérie, ma libraire pour cette belle découverte.  J'ai dévoré ce premier roman en une seule traite, en apnée tant la force de l'écriture est grande.

Bravo, c'est super bien écrit, des retournements de situation perpétuels. Quand on croit voir venir , on est à nouveau retourné et ce jusqu'à la dernière ligne.

Claire est avec son mari Antoine Beyle pour un dîner chez des amis.  Elle s'ennuie et a envie de rentrer.  Elle décide de louer un vélo et de rentrer seule.  Elle fera une mauvaise rencontre et un mauvais choix qui changera le cours de sa vie, cela l'amènera en prison.

Pourquoi ?

Elle a toujours refusé de s'en expliquer.  On la rencontre en prison, on en ignore la raison.  Elle s'est toujours tue et va soudainement nous livrer une confession qui nous glace. Un destin qui bouscule un soir parce qu'elle a fait un mauvais choix !

Les choses auraient pu être différentes mais elle s'obstine, se persuade d'avoir pris la bonne décision.

Mathieu Menegaux par sa plume m'a tenue en haleine du début à la fin.  C'est très bien écrit.  Bouleversant.

Je ne peux vous en dire plus si ce n'est lisez-le; vous ne le lâcherez pas avant la fin c'est une certitude.

J'ai hâte de découvrir "Un fils parfait"

Dernier détail c'est sorti en poche chez Points, alors faites-vous plaisir.


Ma note : un immense coup de ♥



Les jolies phrases

Les chansons ne m'ont jamais déçue ni trahie.  Combien de fois ai-je écouté ou fredonné ce que je n'arrivais pas à formuler ?  Elles m'ont toujours accompagnée et c'est peut-être grâce aux chansons que la solitude m'a été moins pesante.

Et je faisais partie, hélas, de celles et ceux qui considèrent que la pensée est au-dessus de tout, pauvres fous.

Si c'était là sa vision du couple, de notre couple, s'il continuait à se montrer trop égoïste et rationnel pour admettre qu'on ne peut pas toujours tout expliquer, s'il ne voulait pas comprendre que parfois il faut savoir décider d'être heureux plutôt que de toujours tout remettre en question, (...)

Comme tout le monde, j'avais une faille, une souffrance, cachée, enfouie, qui me minait : mon ventre était resté sec et j'allais mourir sans laisser de trace de mon passage sur cette terre, sans avoir contribué à perpétuer l'espèce, et il ne resterait rien de moi quelques semaines après ma mort, que des vers repus et de la poussière sale.  Hier ma vie était une demi-vie, une vie de flamant rose, une vie sur une patte, à essayer tant bien que mal de conserver l'équilibre, mais une vie.

Du même auteur j'ai lu 

Mon avis en cliquant sur la couverture

Résultat de recherche d'images pour "est-ce ainsi que les hommes jugent"Résultat de recherche d'images pour "un fils parfait – mathieu menegaux"


Aucun commentaire: