mardi 8 novembre 2016

Marie - Magasin Général Tome 1 - Loisel et Tripp

Magasin général       Tome 1

Marie

Résultat de recherche d'images pour "marie magasin général"

Casterman
Dessin : Régis Loisel - Jean-Louis Tripp
Scénario : Régis Loisel - Jean-Louis Tripp
Couleurs : François Lapierre
ISBN:2-203-37011-4
Première parution :17 mars 2006

Présentation de l'éditeur

Canada, province de Québec. Notre-Dame-des-Lacs est un village de 200 âmes perdu au fond d’une vallée. Nous sommes dans les années 20. C’est l’époque de « la grande noirceur » où l’église catholique fait peser sur les campagnes le lourd couvercle de sa rigueur morale. Marie Ducharme, la quarantaine, est veuve. Elle s’occupe du Magasin Général, seul commerce et point de passage obligé des villageois. Les rudes journées auraient pu ainsi s’égrainer au rythme des hivers sans fin si une improbable rencontre n’était venue bouleverser le cours des choses. En se révélant à elle même, Marie va lestement dynamiter la morne routine du village. Magasin Général est une fable rurale et truculente dans la veine d’un Frank Capra, un de ces récits euphorisants dont on sort le cœur léger et qui vous redonnent confiance en l’humanité.




Mon avis

Félix Ducharme vient de mourir, il tenait le magasin général.  C'est Marie son épouse qui le reprend. Elle joue un rôle important dans ce petit village de 200 âmes de Notre-Dame du Lac.  Nous sommes dans le Québec, dans les années vingt.

Le petit Jean-Baptiste, un enfant du village vient de se casser la jambe.  C'est Marie que l'on vient trouver pour qu'elle appelle le médecin puis qu'elle l'y conduise.  Bon, c'est pas tout ça mais va falloir qu'elle chauffe le camion pour aller en ville chez le toubib.   Elle en profite pour faire le plein du magasin.

Elle est vraiment un des éléments centraux du village.

On y voit la vie à l'époque, les conditions difficiles.  Les trappeurs qui rentrent avec les peaux.  Les draveurs qui rentrent après des mois d'absence.  On y découvre tout simplement la vie à l'époque dans un village qui me semble bien sympathique

J'ai pris beaucoup de plaisir à la lecture, des personnages attachants, un graphisme plaisant. Les dessins sont beaux, expressifs.

Pour changer les habitudes les jolies phrases se transforment en un petit lexique québécois.

Ma note : 8/10



Les jolies phrases deviennent un peu de vocabulaire québécois

chauffer : conduire
être mêlée : être confus
tu me niaises : tu te fous de moi
niaiser : perdre son temps
ses chums : ses potes
un crosseur : un voleur
chicaner : se quereller




4 commentaires:

yueyin a dit…

J'aime beaucoup cette série :-)

Nathalie Vanhauwaert a dit…

J'ai craqué pour les 6 suivants. ♥

eimelle a dit…

il faudrait que je découvre!

memelessorciereslisent a dit…

Je veux le lire :)