jeudi 19 juin 2014

Esprit d'hiver Laura Kasischke ** 5/10

Esprit d'hiver

Laura KASISCHKE


Grand Prix des lectrices ELLE : Laura Kasischke lauréate !


Les lectrices ont choisi ! Pour la 45e édition de leur Grand prix, les lectrices du magazine ELLE ont distingué la romancière américaine Laura Kasischke pour son roman Esprit d'hiver (Christian Bourgois).


traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Aurélie Tronchet
ISBN : 978-2-267-02522-4
294 pages, 20€
parution 2013
Illustration de couverture :
John Register, The Light in the Mirror , huile sur toile (détail)
Courtesy of Modernism Gallery, San Francisco


Quatrième de couverture

Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d'angoisse inexplicable. Rien n'est plus comme avant. Le blizzard s'est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant...

« Et si c'était elle, le grand écrivain contemporain ? Laura Kasischke, s'impose, livre après livre, comme la plus douée des romancières de sa génération. » François Busnel, Lire

« Douce et inquiétante, experte en malaise phosphorescent et ouaté, de livre en livre, elle a su bâtir un univers sans pareil, suspendu dans la rêverie aveuglante qui précède toujours le drame, ce moment de flottement où la clairvoyance se débat pour se faire entendre. »
Marine Landrot, Télérama

Laura Kasischke




Laura Kasischke est née en 1961 à Grand Rapids, dans l’État du Michigan. Elle a fait ses études à l'Université du Michigan. Ella a publié des recueils de poésie, également parus en revues, pour lesquels elle a gagné de nombreux prix littéraires ainsi que le Hopwood Awards. Elle a également reçu la Bourse MacDowell. Laura Kasischke est aussi romancière. Les Éditions Christian Bourgois ont déjà publié huit de ses romans, dont À suspicious river (1999), La Couronne verte (2008), En un monde parfait (2010) et Les Revenants (2011). Deux d’entre eux, La Vie devant ses yeux, et À suspicious river ont été adaptés au cinéma. Laura Kasischke vit actuellement à Chelsea, dans le Michigan, avec sa famille. Elle enseigne l'art du roman à l’université de Ann Arbor.

Mon avis

Une découverte pour moi.  Cette auteure que certains dépeignent comme la plus douée des romancières de sa génération. Elle a reçu le 5 juin dernier le Grand Prix des Lectrices de Elle 2014.

Nous sommes le matin de Noël. Holly se réveille en retard.  C'est aujourd'hui comme chaque année, que toute la famille arrive pour fêter Noël.  Eric, son mari est parti chercher ses parents à l'aéroport.  Holly s'est réveillée ce matin avec un sentiment d'angoisse étrange et cette phrase qui résonne sans cesse dans sa tête "Quelque chose les a suivis depuis la Russie jusque chez eux"

C'est étrange, elle doit absolument l'écrire, prendre le temps d'écrire.  Holly était poète mais cela fait de très nombreuses années qu'elle n'a plus rien écrit.

Mais elle est en retard. Elle doit préparer ce dîner de Noël.  Elle est seule avec sa fille Tatiana et tout est étrange aujourd'hui.  Il neige, pire, le blizzard s'est levé.

Sa fille Tatiana a un comportement étrange aujourd'hui.  Holly pense sans cesse 'Quelque chose les a suivis depuis la Russie jusque chez eux" ( je l'ai bien lue 20 ou 25 fois, si pas plus, je peux vous la proposer deux fois non ?)

Alors Holly pense à son histoire, sa relation avec sa fille.  Holly était porteuse d'une modification génétique qui la condamnait. Elle a perdu sa féminité l'empêchant ainsi de procréer et de transmettre cette maladie fatale.

Il y a quinze ans avec Eric, c'était le parcours de l'adoption.  Et treize ans, jour pour jour, il faisait connaissance avec Tatiana dans un orphelinat de Sibérie.  Holly revient sans cesse sur des flash-back et retrace le parcours de l'adoption. On analyse la relation avec sa fille. Son besoin d'écrire est pressant; elle n'y est toujours pas arrivée.

Nous sommes pendant 276 pages dans un huis-clos glacial et oppressant.  Le mystère, la tension sont palpables à chaque page.

Cela semble palpitant mais ne m'a pas convaincue.  Je n'ai pas trouvé un grand plaisir à cette lecture. Gênée je pense par les nombreuse redondances, les mêmes phrases retranscrites à de multiples reprises comme pour être certaine que l'on comprenne bien.  Cela m'a dérangé.

Il est vrai que le final (MAGISTRAL dans le mystère) donne un sens à tout ce qui précède mais j'ai besoin de prendre du plaisir dans la lecture et le but n'était vraiment pas atteint chez moi.

Un conseil, ne lisez sous aucun prétexte les deux dernières pages sous peine de vous gâcher la lecture.

Ma note : sévère  5/10, un flop pour moi.



Une jolie phrase

C'était un miracle, vraiment, n'est-ce pas, la manière dont, malgré la desquamation de l'ancienne peau, il y avait toujours ces mêmes empreintes digitales et taches de naissance et cicatrices flottant jusqu'à la surface, la preuve que vous étiez la même personne que celle d'avant que les anciennes cellules ne s'écaillent.

3 commentaires:

Nadège a dit…

L'avis mitigé me laisse dubitative, mais cette histoire d'adoption m'intrigue...

Nathalie Vanhauwaert a dit…

C'est juste mon ressenti, pas assez de plaisir pendant la lecture même si le final en vaut la peine. Hâte de lire ton avis. Et puis parfois ce n'est pas le moment idéal pour lire , je suis peut-être passée à côté.

scarlett21 a dit…

Ah oui, très sévère en effet :/